Démocratie participative au Moyen-Orient

L’Institut français de Jordanie en partenariat avec Al Rai Center for Studies organise à un séminaire international à Amman les 13 et 14 novembre consacré à la démocratie participative. Il a pour objectif de mener une réflexion sur les différents outils, méthodes et moyens en consultation étroite avec les citoyens jordaniens. A terme, il préfigure une plateforme visant à stimuler l’échange d’expériences et de connaissances dans le but de soutenir le développement des pratiques consultatives.

La Jordanie se caractérise par une organisation très centralisée, les municipalités disposant de peu de ressources et de responsabilités. Le cadre législatif autorise toutefois une certaine autonomie des municipalités en matière d’aménagement, de gestion des services urbains en réseaux… En pratique ces fonctions sont assurées par des agences nationales et gouvernementales reléguant les municipalités à un rôle d’exécution.

Quant à la société civile, elle reste assez timide et l’immense majorité des jordaniens ignore les processus politiques voire le fonctionnement de leurs propres institutions.

Pourtant de nombreuses initiatives se tournent vers l’éducation citoyenne et on assiste depuis quelques années à quelques campagnes de sensibilisation et ateliers de formation autour de la participation politique à l’échelle locale.

Ce séminaire est l’occasion de dresser un panorama complet des dispositifs existants en Jordanie, des attentes des citoyens et d’une présentation des expériences françaises. Sennse interviendra lors de deux ateliers portant pour l’un sur les  « échanges sur les outils de consultation et de démocratie participative » et pour l’autre sur les « échanges d’expériences autour de projets concrets de rénovation urbaine ».

Je vous tiendrai au courant de ces échanges grâce à un live tweet depuis mon adresse @eric_sennse

Eric André

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Eric André

Après un double cursus en droit public et en géographie, j’ai débuté ma carrière en tant que chargé de mission au Parlement européen, puis collaboré à la DATAR, avant de devenir assistant parlementaire au Sénat. Curieux des pratiques de démocratie participative, alors en éclosion, j’ai rejoint un cabinet de conseil en aménagement, en 2000, avant de créer l’agence EA Conseil quelques années plus tard. Je suis désormais directeur conseil responsable du pôle concertation et débat public. Attaché à la géographie, comme clé de compréhension des faits politiques et culturels, j’ai présidé l’association des cafés géographiques et poursuit une collection de manuels scolaires en géographie et d’atlas anciens. Pour me contacter e.andre@sennse.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *