Trophée e-Démocratie 2010 : présentation des sélectionnés

  La région Provence-Alpes-Côte-D’azur Image 6   La région Provence-Alpes-Côte-D’azur a visé juste avec le site internet var-solidarite.fr. Pourquoi ? Car celui-ci offre un véritable service aux citoyens et permet de créer un lien entre habitants de la région. Preuve de son succès, plus d’une centaine de propositions et de demandes d’aide sont postées chaque jour.  Invitation au covoiturage, dons de meubles, la plate-forme est une réussite en matière de communication car elle donne une image accueillante de la région et renforce le sentiment d’appartenance de ses résidents.   Le Sénat Image 28 “Un site au service des citoyens” ; voici comment se présente la nouvelle version du site web du Sénat, senat.fr. Et son slogan ne trahit en rien la vérité. Plus ludique et plus participatif que sa version précédente, le site permet de rendre le travail parlementaire totalement transparent avec notamment la possibilité de consulter les rapports des Sénateurs. Autre nouveauté appréciable, l’onglet Mon Sénat offre un espace personnalisé au citoyen dans lequel il peut inscrire ses lois, sénateurs ou commissions préférés. Un moyen original d’aborder le travail législatif.   Rennes métropole et la ville de Rennes Image 2   Regrouper l’ensemble des données publiques que l’on possède sous une même base de données et les rendre disponibles aux citoyens ; l’idée est peut être simple à imaginer (et encore !) mais très difficile à réaliser, particulièrement pour une grande métropole française. Pari réussi pour la ville de Rennes avec son data.rennes-metropole.fr qui regroupe des informations sur tous les secteurs de la vie urbaine: transports, voirie, équipements, espaces verts, pistes cyclables etc. Un vrai plus pour les habitants de Rennes et son agglomération.   Le Médiateur de la République  Image 10 Le rôle du Médiateur de la République, c’est d’être le relai entre les citoyens et les pouvoirs publics. Grâce au site  lemediateuretvous.fr, le Médiate ur, qui a très bien investi les réseaux sociaux Twitter (800 followers) et Facebook (3000 amis), a aujourd’hui tous les outils en mains pour mener sa mission à bien. L’internaute peut y créer sa propre page dans laquelle il est informé des dernières contributions sur ses thèmes de prédilection. Il débat, propose, et peut répondre aux experts ou encore dialoguer directement avec Jean-Paul Delevoye.   La ville de Bordeaux      Image 14 En 2010, la ville de Bordeaux a été particulièrement inventive en matière d’e-Démocratie. Dans sa démarche globale de “Bordeaux, cité digitale“, deux initiatives ont attiré notre attention. La première, organisée en avril par le Conseil des Jeunes de la ville, c’est le flashvote consultatif par SMS sur 17 propositions d’actions concrètes ; une démarche véritablement originale. La seconde, plus conventionnelle, est le lancement de la plate-forme Internet participative  atelier21.bordeaux.fr  qui permet aux bordelais de contribuer au développement durable dans leur ville. Une belle initiative. L’association Place Publique Image 2-copie-1 Finaliste de l’édition précédente, l’association Place Publique fait son retour dans le top 10 des meilleures initiatives de l’année 2010. Pour comprendre le but de l’association, il suffit de lire le slogan proposé sur sa page Web : “Le site des initiatives citoyennes”. Pour quelle raison la retrouve-t-on nommée ? Un nouveau site internet plus fonctionnel, qui permet de proposer et de trouver facilement des initiatives citoyennes présentées de manière plus complète. Par ailleurs, l’existence de l’espace Ma place publique qui invite les citoyens à s’impliquer et débattre ne peut être qu’encouragée.   La ville de Paris Image 22   La ville de Paris peut se vanter d’avoir la page Facebook la plus active d’une m
unicipalité française, mais ce n’est pas tout. En février 2010, elle a mis en ligne sur son site paris.fr le premier dispositif d’e-pétition d’une collectivité territoriale. Le principe : si la pétition obtient un nombre de signatures supérieur à 54000, ce qui représente 3% des Parisiens,  elle sera obligatoirement examinée par le Conseil de Paris. Une procédure de pétition électronique qui devrait rapidement être suivie par d’autres collectivités … L’association Concert-Urbain Image 27 Avec des partenaires tels que la Région Ile-de-France et la Ville de Paris, les sites lancés par l’Association Concert-Urbain ont acquis une certaine légitimité … et c’est tant mieux. Basée dans le 13e arrondissement de Paris, l’association a lancé deux projets sur la toile qui valent le coup d’œil car ils ont récemment évolué, d’où leur présence dans le top 10. Le premier, dring13.org, invite les franciliens à se transformer en reporters-citoyens et à débattre par SMS, MMS, vidéos de sujets divers. Le second, tour-a-tour.org, a un rôle double : il invite les habitants à donner leur avis sur la vie du quartier Olympiades de Paris et informe sur les chantiers en cours.   La région Picardie Image 11   Picardie en ligne ; c’est un réseau social coordonnant un espace internet et une politique sur le terrain. Ce fonctionnement double, de proximité, permet de toucher un public pas forcement habitué à l’utilisation de l’outil informatique. Le travail de la Région Picardie, dans la lignée de celui du lauréat 2009 l’Auwwwergne, mérite donc d’être salué. Lancé il y a un peu plus d’un an, le programme est aujourd’hui arrivé à maturation, d’où sa présence parmi les 10 nommés. Le site  Picardie en ligne est composé de trois grands axes : une partie informative, classique pour tous sites de collectivités, une pratique avec le téléchargement de logiciels libres de droits et une personnalisée avec la possibilité de débattre, de créer son blog et sa propre adresse e-mail.   La Ligue contre le Cancer Image 3 Il est rare de valoriser la stratégie Web d’une ONG : grâce à la Ligue contre le Cancer, c’est maintenant chose faite. Avec son  Equipe de France contre le cancer composée de stars et d’anonymes, la Ligue a réussi son coup de com’ et a gagné sa place dans notre top 10. Ici, pas uniquement d’appel aux dons, on invite les citoyens à témoigner, à proposer des défis pour lesquels d’autres membres peuvent adhérer. Une démarche originale qui permet de dépoussiérer le genre. Si on ajoute à la stratégie la présence d’un groupe Facebook vivant et participatif, le succès ne peut être que confirmé.   Pour voter, cliquez ici.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn