Réunion publique à Alfortville sur le risque d’inondation

Déjà il y a un mois, quand le niveau de la Seine a frolé les murettes protégeant les voies sur berges, le spectre de la grande crue est venu l’espace d’une semaine effleurer l’esprit des franciliens. Cependant, depuis plus de 50 ans qu’aucune crue majeure n’a menacé la région capitale, la mémoire du risque tend à se dissiper en Île-de-France, au point d’oublier que l’inondation représente bel et bien le premier risque de catastrophe naturelle en France !

Des conséquences économiques et humaines majeures !

Si une crue équivalente à la grande crue de 1910 se produisait aujourd’hui, elle causerait près de 17 milliards d’euros de dommages, provoquerait la paralysie des transports en commun et arrêterait les activités de 170 000 entreprises franciliennes. Les conséquences sur le plan humain seraient également considérables  avec plus d’un million de personnes, concernées à des degrés divers. Sur les 508 communes concernées, certaines comme Alfortville sont inondables à 100% de leur superficie !

Les conséquences sur l’activité économique de la France seraient dramatiques. Le récent exemple Thaïlandais doit nous amener à réfléchir : en effet ce pays, confronté à des inondations sans précédent dans sa capitale, Bangkok, à du abaisser sa prévision de croissance économique pour l’année 2012 de 1,5 point. En France, cela équivaudrait à plonger le pays en récession. Les conséquences de la catastrophe se feraient donc ressentir très au-delà de la zone directement inondée, voire à l’ensemble de la zone euro.

Une réunion publique aujourd’hui à Alfortville

Le débat public qui a lieu en ce moment sur le projet d’aménagement de la Bassée, visant à réduire significativement le risque inondation pour la région Île-de-France, représente une occasion unique de s’informer et de se sensibiliser au problème, de proposer de nouvelles pistes pour envisager la protection des zones sensibles urbanisées et d’insister sur la nécessité de réaliser de nouveaux aménagements pour contrôler la Seine et ses affluents. En attendant la tenue d’un grand débat public national sur le risque inondation…

La réunion publique sera organisée au pôle culturel d’Alfortville le 2 février 2012 à 20h. Venez nombreux

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Eric André

Après un double cursus en droit public et en géographie, j’ai débuté ma carrière en tant que chargé de mission au Parlement européen, puis collaboré à la DATAR, avant de devenir assistant parlementaire au Sénat. Curieux des pratiques de démocratie participative, alors en éclosion, j’ai rejoint un cabinet de conseil en aménagement, en 2000, avant de créer l’agence EA Conseil quelques années plus tard. Je suis désormais directeur conseil responsable du pôle concertation et débat public. Attaché à la géographie, comme clé de compréhension des faits politiques et culturels, j’ai présidé l’association des cafés géographiques et poursuit une collection de manuels scolaires en géographie et d’atlas anciens. Pour me contacter e.andre@sennse.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *