Opération Geemik : des jeux numériques au service de la participation

Blog-territorial : Qu’est-ce que Opération Geemik ?

Jacques Lelandais : C’est une opération ludique conçue pour booster la présence de l’agglomération sur le web et destinée à familiariser ses habitants aux enjeux du “sans contact”. Nous avons décidé de profiter du rendez-vous traditionnel de la région – la foire de Caen 2011, du 16 au 26 septembre – pour créer un lien avec les habitants de l’agglomération. Ainsi, un stand “Devenez accro aux jeux de l’agglo” présentera quatre funny games, jeux en libre service sur huit tablettes tactiles. L’objectif est de récolter des points – via une cible cityzi ou un code QR – pour gagner de nombreux cadeaux.
En parallèle, ces mêmes jeux seront accessibles sur le site internet . De plus, le jeu le plus plébiscité par les visiteurs et internautes sera décliné en application mobile et gratuite.

“Une opération ludique destinée à familiariser les habitants aux enjeux du sans contact”

À la suite de la foire, un concours de développeurs sera organisé sur deux axes : les funny games, ludiques, et les , permettant au public de mieux connaître leur agglomération. Les développements réalisés seront soumis à l’avis des internautes et les mieux notés seront testés grandeur nature à la Foire de Caen 2012.
B-T : Avez-vous rencontré des difficultés dans la mise en place du projet?
J.L. : L’agglomération Caen la mer est précurseur en matière de technologies sans contact, nous sommes donc en avance et c’est là que se trouve la principale difficulté. Si ces nouvelles technologies ont déjà été adoptées par les connaisseurs, tels que les ingénieurs, elles restent assez méconnues du grand public.

Il nous faut donc prendre de la distance car le grand public ne connaît pas encore l’application de ces technologies dans la vie de tous les jours. Même si en réalité, ces technologies, et particulièrement les codes QR, sont d’ores et déjà utilisées dans le domaine commercial.
B-T : Pensez-vous que les gens pourront facilement s’approprier ces jeux, le temps de la foire ou depuis le site internet ?
J.L. : Pour que le public se les approprie, nous avons adopté deux démarches : un volet ludique avec le jeu en lui-même et un volet technologique avec les tablettes numériques. Notre volonté est de sensibiliser le plus grand nombre à ces nouvelles technologies tout en jouant la carte du divertissement et de l’innovation.

“Il est fondamental d”enclencher un dialogue qui rompt avec la voie institutionnelle”

Parce qu’il est évident que nous n’aurions pas autant de succès avec un stand institutionnel qui se serait appelé “Venez découvrir le NFC et les QR codes”. Ce qui est fondamental dans notre démarche, c’est d’enclencher un dialogue qui rompt avec cette voie institutionnelle.
Nous cherchons à ouvrir la boîte à idées des usages possibles de ces technologies. En d”autres termes, nous voulons permettre à l”utilisateur d”exprimer ses attentes et envies sur du court comme du long terme, le but étant que ces technologies soient très vite validées par l”usage.
Nous souhaitons surtout développer en parallèle des serious games, c”est à dire des jeux plus éducatifs permettant de mieux connaître le fonctionnement de l’institution. L’opération Geemik est aussi un premier pas vers le phénomène d’open data, c”est à dire la mise à disposition d”un certain nombre de données publiques.
B-T : Quel est le bénéfice démocratique de cette initiative ?

J.L. : Ces technologies commencent à être au point, il est impératif que la population se les approprie et les utilise. C’est là toute la philosophie du web 2.0 qui repose sur le développement de l’intelligence collective.
La communauté d’agglomération ne souhaite pas être la seule à proposer ou à imposer des services qui utilisent ces technologies NFC : nous voulons qu’il y ait une co-construction. Ce dispositif est la première brique qui permet d”associer les futurs usagers à la mise au point et à la conception de nouveaux services.
C’est la première fois qu’une collectivité met les réseaux sociaux et des moyens numériques ludiques au service de la pédagogie et de la sensibilisation aux nouvelles technologies. Plusieurs dimensions se chevauchent. Geemik est le nœud dans lequel se rencontrent nos différents objectifs. Pour résumer notre projet en trois mots : participation, sensibilisation et innovation.

 

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une pensée sur “Opération Geemik : des jeux numériques au service de la participation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *