Saint-Etienne mise sur le design

Saint-Etienne mise sur le design  par Eva de Grave

La Biennale Internationale Design 2006 ouvre ses portes à Saint-Étienne dans deux jours. Première réalisation de la Cité du Design, née sous l’impulsion de Michel Thiollière, maire de Saint-Étienne, elle doit signer la naissance d’une nouvelle ère pour la ville. Construire l’avenir de Saint-Étienne sur le design, voilà le pari qu’a pris en 2003 Michel Thiollière, sénateur-maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole. Au cœur d’un tissu économique composé essentiellement de PME-PMI, Saint-Étienne doit encore sortir d’une période charnière pour confirmer sa reconversion industrielle. Aujourd’hui, les choix effectués par les institutions doivent permettre d’exploiter les nombreux savoir-faire  de la région pour les valoriser autrement. En effet, le design a été identifié comme étant la force créatrice qui animait jadis armuriers et passementiers dans leurs ateliers. Leurs créations conjuguaient la forme à l’utilité, dans une optique de production industrielle réunissant déjà les trois grands principes qui sont ceux du design aujourd’hui. Design stratégique Mécanique, optique ou textiles médicaux au sein du Pôle des Technologies médicales : à Saint-Étienne se trouvent quelques concentrations fortes de métiers qui peuvent trouver une nouvelle valeur ajoutée grâce au design. La Cité du design s’inscrit dans ce contexte comme étant le catalyseur d’une nouvelle forme de création de valeur dans les entreprises. Tel un cluster, cette Cité, dont les bâtiments doivent voir le jour en 2008, vise à regrouper les compétences pour initier les entreprises à la prospective, en construisant leur stratégie sur le design. A la fois centre de recherche, d’enseignement et de ressources, elle vise à devenir un outil d’anticipation pour le milieu économique local, mais aussi national, et pourquoi pas au-delà.

Prospective mode d’emploi  La première réalisation de la Cité est la Biennale Internationale Design 2006, qui se tient jusqu’au 3 décembre prochain. Tournée vers le milieu économique, cette cinquième édition de la Biennale ambitionne de montrer comment la prospective trouve sa place dans le design de services comme dans celui de produits, dans les PME comme dans les grands groupes. Des partenariats avec La Poste ou EDF illustrent déjà de façon très concrète ce positionnement dans le design stratégique, au service… des services. L’une des expositions majeures de l’événement, “Demain c’est aujourd’hui” de Claire Fayolle, est la meilleure vitrine de la démarche de recherche menée au sein des entreprises, exposée aux yeux du grand public pour mieux comprendre comment les entreprises envisagent le monde de demain. Nouveaux systèmes de vie L’exposition phare de la Biennale, “Cohabitations” de Matali Crasset incarne la volonté de la Cité de proposer de nouveaux systèmes de vie dans la société D’autres questions chères à la Biennale viennent compléter la réflexion menée par l’équipe de commissaires, encadrés par Elsa Francès, la directrice de la Cité : la santé et le développement durable. Deux parcours transversaux sont à suivre : “design & santé pour tous”, et “solutions légères pour un monde durable”. Ces thèmes font écho aux préoccupations de la société comme des entreprises et des institutions, pour mieux confirmer le positionnement de l’événement. L’innovation et la prospective se sont donné rendez-vous à la Manufacture de Saint-Étienne pour cette Biennale, et bien au-delà avec la Cité du DesignTélécharger le programme de la Biennale Internationale du Design 2006Voir le programme After Off de l’association YeahEt bientôt sur blog-territorial : zoom sur le blog événementiel du Conseil général Design Links   rateThis_url=”https://www.blog-territorial.fr/article-4609222.html”; rateThis_mask=””; Customer Reviews at eShopperForum.com

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

2 pensées sur “Saint-Etienne mise sur le design

  • 20 novembre 2006 à 5 h 45 min
    Permalink

    Décidément, cette biennale aura créé bien des liens avant même de commencer !

    C’est vraiment extraordinaire ce qu’ils se proposent de faire dans cette ville "oubliée de tous" il y a encore peu.

    • 20 novembre 2006 à 7 h 59 min
      Permalink

      Il est vrai qu’après un passé industriel (et footbalistique ?) glorieux, Saint-Etienne a été, comme vous dites, un peu "oubliée de tous"…

      Force est de constater que l’équipe municipale n’a pas ménagé ses efforts pour enclencher le renouveau de la ville et dynamiser cette image – la ville bénéficiant toujours d’un patrimoine culturel très riche (ça fourmille de musées là-bas) !

      Aujourd’hui, Saint-Etienne est en pleine évolution, avec des expositions grandioses comme cette Biennale dans la cité du design et plein d’autres grands projets comme : une deuxième ligne de tram, un Zenith, des rénovations de rues et ravalements de façades de grande ampleur , la construction d’une cité des affaires et d’une cité administrative etc.

      Petite question indiscrète : êtes vous Stéphanoise, Cath ? 🙂

Commentaires fermés.