La montée de l’influence horizontale

 La montée de l’influence horizontale Par Dominique Paulin Il y a deux jours, dans les locaux de la société Porter Novelli, à Grenoble, le débat portait sur les blogs et le Web 2.0. Ces deux sujets sont les deux paramètres incontournables de l’influence horizontale. Avant, les sites internet ne faisaient que transmettre de l’information, l’internaute n’étant qu’une éponge, absorbant ce qui l’intéressait et rejetant le reste. Aujourd’hui, celui-ci est devenu un acteur majeur, que les sociétés ne peuvent ignorer. C’est cela l’influence horizontale. Les internautes placent par exemple leur confiance pour un produit à 31% dans les évaluations sur les sites Web reconnus, et à 24% dans les évaluations d’autres consommateurs sur des blogs. Les 10 sites les plus visités sont : 1. Yahoo! 2. Microsoft Network (MSN) 3. Google 4. YouTube 5. Windows Live 6. Myspace 7. Baidu.com 8. Orkut 9. Wikipedia 10. Qq.com L’influence horizontale possède quatre facettes :   Le Web 2.0 contributif Le meilleur exemple est Wikipédia, que toute la planète connaît.   Le Web 2.0 communautaire Les sites MySpace, aufeminin.com (récemment victime d’une OPA du groupe Axel Springer) ou Yahoo Groups regroupent les plus grandes communautés.   Le Web 2.0 testimonial La Fnac.com, Pixmania.com, le Blog Photo permettent aux acheteurs de donner leur avis sur les achats qu’ils ont effectués et aux Internautes de se renseigner sur les qualités et les défauts d’un produit avant son acquisition.   Le Web 2.0 militant. Là on touche généralement les “anti quelque chose”. Le blog anti-ipod (communauté anti Ipod française), “noooos, le blog d’un mec en panne” raconte les déboires de cet internaute depuis son adhésion à Noos. Quant au blog “I hate Dell“, il recueille les différents problèmes d’acheteurs de PC Dell.   Pour exemple, une affaire récente, qui a fait grand bruit : le 16 mai dernier, une rumeur annonçant des retards importants dans la livraison du futur Iphone d’Apple, mis en ligne immédiatement sur le site Engadget (un des blogs américains faisant le plus d’audience) a fait chuter vertigineusement le cours des action Apple à Wall Street, pendant plus d’une heure, le temps pour la Pomme de faire un démenti, qui a été aussitôt publié sur Engadget, et le cours de l’action a repris un cours normal… mais le mal était fait. 1/3 des internautes n’ont pas concrétisé d’achat à cause de commentaires lus sur des blogs L’influence des blogs est suffisamment forte pour jouer un rôle économique. A la question : “Au cours des derniers mois, combien avez vous dépensé en produit ou services que v
ous avez soit acheté en ligne, soit pour lesquels vous vous êtes renseigné sur Internet avant d’acheter en magasin ?” un tiers des internautes européens répond ne pas avoir pas concrétisé un achat à cause des commentaires lus sur des blogs. A l’inverse, la moitié des internautes seront plus enclins à acheter, s’ils lisent des commentaires positifs sur les blogs. A suivre… Sources : Porter & Novelli et CRM Metrix. Vote des lecteurs sur blog-territorial.com Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

10 pensées sur “La montée de l’influence horizontale

  • 28 juin 2007 à 4 h 04 min
    Permalink

    C’est ainsi que l’on retrouve des commentateurs professionnels qui vont laisser des messages positifs sur les produits de leur entreprise et à l’inverse, négatifs sur ceux de leurs concurrents. On retrouve également de vrai-faux blog d’individus qui parlent de leur expérience avec tel ou tel produit. En fait, un employé qui a ouvert un blog à cet effet.
    Quelques mini-scandales (dans un verre d’eau) ont éclaté lorsque certains blogueurs ont été percés à jour…
    Je pense que la meilleure stratégie est de jouer la transparence, c’est aussi le meilleur moyen de répondre aux mécontentements éventuels des clients, et d’apporter un service complémentaire.

    D’un autre côté, les internautes chevronnés se méfient de plus en plus de ces appréciations, témoins des demandes grandissantes des entreprises et au fait des usages. C’est loin d’être la majorité des internautes…

    Des services ouvrent leur porte également pour la gestion de l’identité numérique et de ce fait de l’entreprise que l’on représente. Certains sont spécialement créés à cet effet. Je reste très dubitative à ce type de service qui, à mon sens, ne sert qu’à flatter l’égo du détenteur qui peut refuser des avis plutôt négatifs.

    Le blog, s’il est ouvert, reste le meilleur outil, à mon sens. Et pour l’entreprise, et pour le client ou futur client.

    • 28 juin 2007 à 4 h 46 min
      Permalink

      Tu dois faire allusion au faux "journal de ma peau", le plus mauvais coup marketing des laboratoires Vichy ? Oui celui-ci avait fait un vrai mini-scandale (dans un pot de crème :)… et le blog n’est pas une fin en soi mais un otuil qui soit accompagner cette transparence.

      Quant aux faux commentaires des employés et autres "Pay per post" (le concept le plus scandaleux pour moi apparu dans la blogosphère récemment)… j’ai tout de même la faiblesse de croire qu’ils ne pourront rien contre le phénomène de "régulation naturelle" de cette "influence horizontale" dont nous parle Dominique !

  • 28 juin 2007 à 9 h 20 min
    Permalink

    yahoo plus visité que google ? d’ou tiens tu tes chiffres dominique ….

    car je connais des employés de notre belle région qui travaille chez ton premier du classement et qui n’utilise que rarement leurmoteur de recherche alors qu’il "google" plusieurs fois par jour !

    • 28 juin 2007 à 2 h 43 min
      Permalink

      Yahoo est peut-être plus utilisé pour ses autres services (portail, mail, actualités), mais j’ai, comme toi Weetabix, du mal à croire que son moteur de recherche détrône celui de Google !

  • 28 juin 2007 à 9 h 55 min
    Permalink

    @Weetabix,
    ce chiffres sont ceux qui m’ont été communiqués lors de ce débat et qui émanent de sources officielles. Je ne dis aps que je suis d’accord avec ces pourcentgaes, je ne fais que retranscrire ces données. mais n’oublie pas non plus que ce sont données correspiondant à une certaine utilisation du Web, et non pas à une utilsiation généraliste.
    @Isabelle
    je suis d’accord avec vous. mais à chaque fois que l’auteur de la supercherie a été démasqué, cela s’est retourné contre la société.

    • 28 juin 2007 à 2 h 49 min
      Permalink

      Dominique, sais-tu si Microsoft était partenaire de l’opération pour apparaitre deux fois dans le classement ? Non, je rigole mais quand même ! En revanche, je serais curieux de savoir combien de "visiteurs uniques" cela peut représenter sur un plan mondial…

  • 28 juin 2007 à 0 h 36 min
    Permalink

    Je suis tombée sur cette info
    Pour les chiffres, j’ai l’impression que ce sont des données au niveau mondial non ? Et pas spécifiquement à la France. Surtout quand je vois le site Baidu.com.

    • 28 juin 2007 à 2 h 51 min
      Permalink

      Et "QQ.com", pas mal non plus, hein ?!
      Un traducteur dans la salle ? 😉

  • 28 juin 2007 à 2 h 58 min
    Permalink

    Alors pour répondre aux questions:
    – oui ce sont les chiffres au niveau mondial et pas seulement de la France
    – et qq.com c’est le moteur de recherche chinois le plus utilisé dans le monde (n’oubliez pas que l’asie s’éveille et est déjà le plus gros consommateur Inetrnet au monde).

    • 29 juin 2007 à 0 h 56 min
      Permalink

      Merci pour ces précisions… mais la Chine, parlons-en justement !
      Est-ce que le terme "Web 2.0" peut avoir un sens sous une dictature ? Et que peut "l’influence horizontale" contre la censure verticale ? Vaste sujet…

Commentaires fermés.