Obésité : le problème devient énorme !

Obésité : le problème devient énorme !

SHARE
, / 4811 0

Un Mexicain de 550 kilos, considéré comme l’homme le plus gros du monde vient d’être admis dans un hôpital de Modène pour perdre sa masse graisseuse. Aux Etats-Unis, les écoles sont souvent sponsorisées par de grandes marques de boissons gazeuses et autres confiseries. On y trouve ainsi des distributeurs de boissons, des publicités dans les livres et les cahiers des écoliers. L’école est, il est vrai, privée mais la même chose pourrait arriver en France si nous considérons la volonté affichée de libéralisation économique européenne.

Si 50 % de la population américaine a une surcharge pondérale, le chiffre n’estparlant que si nous soulignons que l’augmentation est énorme depuis les années 60 : +40 % de la population. D’ici 2030, 100 % des Américains seraient obèses. Le phénomène des «couch potatoes»* inquiète l’OMS qui souligne que 5 à 10 % de la population mondiale souffre d’obésité.
La France compterait presque 6 millions d’obèses. Le chiffre progresse depuis 1997. On estime que 13 millions de personnes seraient en surpoids soit plus du tiers de la population. D’ici 2020, 20 % des Français seront considérés comme obèses. Pour mieux apprécier le phénomène, les Français ont pris 800 grammes de plus entre 1997 et 2000 et gagné presque un tour de taille. Il n’est guère étonnant de lire que les entreprises vestimentaires sont en train de revoir la nomenclature des tours de taille à la hausse. Environ 55 000 décès par an sont dus à un problème d’obésité, soit presque 8 fois plus que les accidents de la route.
Les études entreprises depuis 1997 révèlent que les femmes sont les plus touchées. Rien d’étonnant de voir que les magazines féminins regorgent chaque saison de conseils pour perdre du poids et réussir son régime. Si les troubles de comportements alimentaires (anorexie et boulimie) ne cessent d’augmenter, le plus inquiétant demeure l’obésité des enfants.
L’enquête de l’INSERM du 20 juin 2000 réalisée auprès de 11 000 enfants de 2 à 17 ans révélait que plus de 13 % d’entre eux souffraient d’un problème de surpoids ou d’obésité. L’évolution des comportements alimentaires inspirés des pays anglo-saxons, la sédentarisation ainsi que les longues séances télé ou jeux vidéo, transforment progressivement de nombreux jeunes en « couch potatoes ».
Un enfant sur dix , entre six et douze ans, est touché par l’obésité. Aux Etats-Unis, 20 % des enfants seraient concernés par les problèmes de surpoids.

Si l’obésité devient un problème de poids pour la santé mondiale, les nouvelles mesures envisagées en France vont-elles pour autant changer le mode de vie qui s’américanise de plus en plus ? Dans ce contexte, ce sont les familles les plus démunies qui semblent les plus touchées. Le développement notamment de la restauration rapide et de la société de consommation de masse, dont 50 % de la clientèle a moins de trente ans, a de quoi laisser perplexe.
(*) patates de salon

Laisser un commentaire