Renseignements téléphoniques : la grande pagaille

 Renseignements téléphoniques : la grande pagaille   Tout d’abord, nous ne résistons pas à l’envie de vous faire partager notre fou rire à la découverte de cette parodie publicitaire du « 118 218 ». Ensuite nous vous proposons un petit sondage, avec cette question en filigrane : les renseignements… et si c’était mieux avant ?   Parodie 118 218envoyé par FBB   Selon une étude de TNS Media Intelligence, voici les trois plus gros investissements publicitaires pour les 118 :Le Numéro ( 118 218 ) : 69,8 millions d’eurosPagesJaunes ( 118 008 ) : 45,2 millions d’euros Telegate ( 118 000 ) : 39,5 millions d’euros   Depuis le 3 avril, les Français n’ont que l’embarras du choix pour obtenir un renseignement téléphonique… Mais comment s’y retrouver dans cette jungle tarifaire ? Comment se souvenir ne serait-ce que d’un des numéros qu’il faut composer ? Force est de constater que, finalement, la surenchère de spots publicitaires en tous genres n’a fait que compliquer l’ouverture à la concurrence. Rappelons que c’est l’ARCEP qui fixe les règles d’attribution et de fonctionnement, en concertation avec les opérateurs, et l’Etat qui fixe le montant des redevances : mais le « prix public » pratiqué reste quant à lui à l’entière discrétion des opérateurs.   Face à la multiplication des offres et gammes de services, les associations de consommateurs (Familles de France, UFC – Que Choisir ou encore CLCV), tentent de débroussailler le terrain. Récemment, c’est le magazine Notre Temps qui a fait le point sur la meilleure alternative au système : les renseignements gratuits. Cliquez ici pour lire le dossier     Renseignements téléphoniques L’ouverture des services de renseignements téléphoniques à la concurrence…est une bonne chosedevrait être plus réglementéest une erreur, on ne s’y retrouve plus Et vous, comment choisissez vous votre 118 ?moyen mémo technique : celui que j’ai retenu parmi les publicités entenduesà la lecture des différentes enquêtes de consommateursen les testant par moi-mêmeau hasard, je n’ai toujours pas choisi Résultats   Voir les résultats du sondage  La ville de Douze rebaptisée par un opérateur rateThis_url=”https://www.blog-territorial.fr/article-3780886.html”; rateThis_mask=””; Customer Reviews at eShopperForum.com              Cliquez pour envoyer un commentaire audio Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

8 pensées sur “Renseignements téléphoniques : la grande pagaille

  • 9 septembre 2006 à 0 h 18 min
    Permalink

    Merci pour la video, un bon fou-rire ! 🙂

    (Sinon je n’ai pas encore eu à appeler les renseignements, je n’ai donc pas encore "fait mon choix")

    • 9 septembre 2006 à 1 h 13 min
      Permalink

      … digne des Nuls, n’est-ce pas ? 😉

      (Et après avoir lu l’article de Notre Temps, pour appeler les nouveaux renseignements, il faudrait vraiment être privé d’Internet !)

      PS : vous pouvez voter pour cette news afin qu’elle apparaisse en Une sur "Fuzz"

    • 11 septembre 2006 à 6 h 29 min
      Permalink

      Tout à fait. Mais vous faites bien de rappeler que l’offre de Free est "quasiment" gratuite.

      >> Le 118 818 est en effet gratuit à partir d’une freebox ou d’une ligne fixe France Télécom (tarif réduit depuis Orange). Mais n’oubliez pas la facturation de l’appel après la mise en relation : 0,11 € TTC les 3 min. Ni le fait que le service d’annuaire inversé est payant : 0,89 € TTC la demande.

      Enfin, à propos de Free, nous vous conseillons également la lecture de cet excellent article de Hoaxbuster : "Free et le 118 218 : la gratuité au prix fort". Où l’on voit la complexité pour le consommateur d’établir l’origine d’une surfacturation, et le long délai pour en obtenir réparation…

    • 13 septembre 2006 à 0 h 10 min
      Permalink

      Merci… grâce à vos votes, la news est bien passée en "une" sur Fuzz !

  • 13 septembre 2006 à 0 h 23 min
    Permalink

    Impossible de me souvenir d’un seul numéro !!
    Ne regardant pas la télé… Les publicités ne m’ont pas "marquée"
    J’en ai vu quelques-unes par-ci par-là, mais le jour où j’ai eu besoin d’appeler les renseignements… Pas d’Internet sous la main…  Restait le bon vieux "réseau relationnel" en guise de renseignements ;o)
    Mais qui a Internet aujourd’hui se passe des renseignements téléphoniques… sauf cas extrême !

    • 13 septembre 2006 à 3 h 29 min
      Permalink

      On a presque du mal à croire… qu’il y a des "survivants" à ce bombardement médiatique !

      "Ne regardant pas la télé", d’accord… mais "n’écoutant pas la radio et ne prenant jamais le métro" non plus, alors ?? Attention toutefois à ne pas confondre ce "bon vieux réseau relationnel" avec le "téléphone arabe" ;o)

Commentaires fermés.