Rencontres nationales de la participation 2019 : une édition plus que jamais au cœur de l’actualité

Les Rencontres nationales de la participation sont LE rendez-vous annuel des professionnels et praticiens non-professionnels de la concertation. Pendant trois jours, décideurs, experts, militants, et citoyens se réunissent et explorent les effets des outils et dispositifs participatifs sur la société d’aujourd’hui et de demain. Une occasion unique pour les territoires de dresser un bilan de leurs actions de concertation et de se questionner sur l’avenir de la participation citoyenne.
Au regard du contexte actuel et de l’épisode du Grand Débat National, les pratiques de démocratie participative sont actuellement réinterrogées et connaissent diverses évolutions. L’édition de cette année, faisant suite à l’épisode du Grand Débat National, aura plus que jamais placer la participation sur la scène publique. Nous pouvons donc nous questionner quant à l’effet « Grand Débat » sur la participation citoyenne ?

De l’envie d’instaurer des instances locales

La troisième édition des rencontres qui cette année se déroulait à Grenoble, s’est ouverte en faisant écho à l’actualité et la clôture du Grand débat national. Les spécialistes et participants ont pu interroger les pratiques actuelles et futures de démocratie participative à l’aune d’un potentiel effet « Grand débat ».
Cette année, les citoyens du territoire grenoblois prenaient le rôle d’observateurs lors des Rencontres en assistant à différentes tables-rondes et en partageant leurs expériences lors d’ateliers. En clôture des Rencontres, le 13 mars, une synthèse des prises de parole a été présentée. Parmi les différentes propositions faites par les participants est ressortie l’idée de créer une instance qui pourrait jouer le rôle de tiers garant au niveau local, en d’autres termes une « commission locale du débat public ».

Pour cette troisième édition, notre directrice conseil concertation et communication sensible, Marianne Riboullet, était présente pour partager son expérience dans le cadre de l’atelier dédié à l’accompagnement de projets éoliens. À ses côtés, Lucie Maillard, responsable concertation et dialogue territorial au sein d’EDF Renouvelables et Jean-Yves Hervé, commissaire enquêteur et membre de la Compagnie nationale des commissaires enquêteurs (CNCE). Les trois intervenants ont pu partager leurs expériences de l’accompagnement des projets éoliens sur les territoires.

Un regard sur la participation citoyenne à l’échelle des projets éoliens

Marianne Riboullet et Lucie Maillard ont respectivement présenté leurs approches de la participation et se sont rejointes sur leur vision d’un accompagnement en concertation continu des projets éoliens, c’est-à-dire tout au long de leur développement. Ces interventions auront également permis de mettre en lumière la question de la concertation à l’échelle des projets éoliens, et la mesure dans laquelle ces micro-projets peuvent revêtir une importance particulière à l’échelle d’un territoire. L’intervention a été l’occasion de mettre en évidence les points communs et différences dans la façon d’aborder la concertation d’un projet éolien vis-à-vis d’autres projets d’équipement. À l’échelle des projets éoliens, la participation citoyenne se transforme en véritable laboratoire avec un dispositif souvent mené en ultra-proximité auprès de parties-prenantes souvent directement concernées par le projet. Ceci rendu possible de par la simplification des procédures réglementaires que ces projets déclenchent.

Un grand merci aux partenaires intervenants et participants pour cette édition 2019 aux échanges très riches !

Besoin de l'avis d'un expert de la concertation sur un projet ? Laissez nous vous recontacter :

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *