Concertation : Trois ingrédients indispensables pour un atelier à la fois innovant et contributif !

Nul doute sur le fait que coconstruire est le pilier essentiel sur lequel repose une concertation réussie. En ce sens, l’atelier d’échanges est LE levier à privilégier puisqu’il permet de faciliter le dialogue constructif et le partage de connaissances et d’idées dans une ambiance conviviale. Par petits groupes, les participants (associations, entreprises, riverains, usagers, etc.) débattent autour de questionnements précis et les organisateurs (maîtres d’ouvrages, élus, techniciens, etc.) interviennent pour présenter le projet et répondre aux questions.

Ici, toutes les contributions sont les bienvenues.

Et comment faire pour que ça marche ? Pour obtenir des contributions riches et utiles, trois ingrédients sont essentiels :

  • Un format adapté, pour mobiliser un maximum de participants ;
  • Une configuration propice aux échanges, pour permettre aux participants de se projeter et d’être inventifs ;
  • Une animation « sur-mesure », innovante et ludique, pour encourager les participants à s’exprimer largement et permettre la production de contributions utiles au projet.

Pour illustrer ce combo gagnant, nous avons choisi de mettre en lumière les rencontres thématiques organisées dans le cadre de la concertation préalable à la création de la future ZAC Enova Labège au sud de Toulouse. Durant cette période, usagers, habitants, chefs d’entreprises, salariés, associations locales et de manière générale tous les acteurs concernés ont été invités à s’informer et donner leur avis sur le projet Enova.

En quelques mots, le projet Enova est un projet de zone d’aménagement concerté ayant pour objectif de répondre aux nouveaux besoins du territoire, de ses entreprises, usagers et habitants. À travers une stratégie de mobilité durable ambitieuse et un modèle de développement inédit, le circuit court de l’innovation, Enova cultivera le potentiel économique tout en valorisant le cadre de vie.

Afin d’enrichir la réflexion de la SPL Enova et du Sicoval sur ces piliers : les nouvelles mobilités, l’innovation et le cadre de vie, deux ateliers ont été organisés : « Nouvelles mobilités » et « Usages et aménagements de l’espace public ». Voyez plutôt !

Ingrédient n°1 : un format adapté à sa cible

Permettre au plus grand nombre de participer c’est trouver le bon moment pour organiser son atelier en s’adaptant à l’emploi du temps de son public. C’est donc un petit déjeuner convivial de 10h à 12h un samedi matin qui a été organisé pour l’atelier destiné aux habitants de Labège et un déjeuner de 12h à 14h le lundi suivant pour permettre aux entreprises de la zone de répondre présentes !

Ingrédient n°2 : Une configuration propice aux échanges

Permettre la projection et encourager la créativité est l’un des objectifs des ateliers d’échanges.
Quoi de mieux que le lieu du projet lui-même pour permettre cela ? Le premier atelier dédié aux usages s’est donc déroulé au sein de la future ZAC Enova, près du lac de Labège, espace emblématique du projet. Organisé sur un format table ronde, il a permis de favoriser les échanges avec les élus et techniciens.
Le second atelier sur les « Nouvelles mobilités » a quant à lui pris place à l’IoT Valley, lieu phare de l’innovation qui a permis de regrouper un grand nombre de personnes travaillant actuellement sur la future ZAC, autour de tables et tabourets hauts permettant de se déplacer autour des cartes qui rythmaient les échanges.

Animés par ces lieux inspirants, habitants, employés, chefs d’entreprises, usagers du quartier se sont prêtés au jeu et les contributions ont été riches !

Ingrédient n°3 : Une technique d’animation adaptée

Murs d’expression, mini-cartes à jouer, fiches contributives, cartographie du territoire, perspectives architecturales et paysagères, … Rien de tel que des supports ludiques pour permettre l’appropriation de l’information par le plus grand nombre !
Lors de l’atelier dédié aux « usages », c’est 250 post-it et autant d’idées proposées qui ont été déposés sur les murs d’expression de chaque espace emblématique de la future ZAC. L’avantage de cette méthode : elle permet aux participants de l’atelier une projection dans le projet – par une présentation appuyée de visuels architecturaux – et d’imaginer cet espace demain.
Pour l’atelier sur le thème des « Nouvelles mobilités », c’est un format « cartes sur carto’ » (sur un support cartographique, les participants positionnent, cartes modes à l’appui, leurs propositions) a permis aux participants d’imaginer 19 profils d’usagers et leurs parcours dans le futur quartier. Ici, l’objectif était de faire contribuer les participants sur un format court, tout en confrontant les idées.

Ainsi, en mariant ces trois ingrédients : le format adéquat, le bon endroit pour le bon moment et enfin les bonnes techniques pour laisser libre court à son imagination, l’atelier d’échanges offre deux avantages principaux : tout est réuni pour que les citoyens se mobilisent puis contribuent afin qu’ils alimentent le projet et in fine que ce dernier devienne une ambition partagée !

 

 

Ce sujet vous intéresse ?
Un expert vous recontacte :

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *