Communication publique : le blog, nouvel outil de lobbying ?

Par Karine Toussaint Avaries, incidents, trafic perturbé… Quand une collectivité  met en place un espace collaboratif sur Internet pour dénoncer la saturation de la ligne de métro qui la dessert, cela donne le blog de la ligne 13. Dans le monde des collectivités territoriales, on connaissait déjà le blog institutionnel comme outil de communication publique. On le connaissait également comme outil de lobbying. En effet, qu’il s’agisse de « collectifs citoyens » ou de groupes d’opposition, depuis quelques années, les initiatives de blogs contestataires ont fleuri pour dénoncer, qui tel projet dispendieux, qui telle orientation politique, qui l’attitude peu amène de tel exécutif, j’en passe et des meilleures. Et dans ce cas, jusqu’à présent, les collectivités territoriales étaient plutôt dans la position de la citadelle assiégée, c’est-à-dire de celui qui subit l’attaque de blogueurs (anonymes ou identifiés). Eh bien, depuis la mi-mars, il y a du nouveau ! Les collectivités auraient-elles décidé de passer à l’offensive ? C’est ce que laisse penser l’initiative de la Mairie d’Asnières-sur-Seine, qui a mis en ligne un blog institutionnel de lobbying pour inciter la RATP à remédier aux dysfonctionnements récurrents que semble rencontrer la ligne de métro 13. Concrètement, les usagers de la ligne 13 sont cordialement invités par la Mairie elle-même à exprimer leur mécontentement et à faire part de leurs (mauvais) retours d’expérience sur leur quotidien avec cette ligne contestée. En lui-même, le blog est simple mais efficace : graphisme agréable et convivial, tonalité ludique, fonctionnalités pertinentes, utilisation de la vidéo (et même mise à disposition d’un camion studio-vidéo pour les utilisateurs qui souhaiteraient témoigner !). Quant aux résultats… ils sont pour l’instant mitigés, en tous cas si l’on se fie au nombre de commentaires déposés (pas le déluge auquel on aurait pu s’attendre : manque de notoriété du blog ou sentiment d’inutilité de la démarche de la part des internautes ?). Ce jugement pourrait cependant être contrebalancé par le nombre de connexions quotidiennes, qui ne m’est pas connu au moment où j’écris ces lignes. L’avenir dira si le Président de la RATP (qui s’est exprimé sur l’initiative) se laissera influencer par ce type de lobbying inédit…

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

8 pensées sur “Communication publique : le blog, nouvel outil de lobbying ?

  • 27 mars 2009 à 9 h 31 min
    Permalink

    Pour ma part, il est certain que M. Pietrasanta profite d’un boulevard de mécontentement qu’il peut utiliser à son profit.
    De nombreuses initiatives existaient déjà, suffisamment je pense pour mettre la pression sur Pierre Mongin (non je ne le défend pas ça parce qu’il est Marseillais).
    En outre, la procédure pour laisser des commentaires sur ce blog sont bien compliqués (inscription a priori, etc).

    En revanche, j’aime bien le graphisme 😉

  • 27 mars 2009 à 2 h 25 min
    Permalink

    Excellent article, merci Karine… que je te propose d’approfondir pour la mise à jour collaborative du livre “le blog territorial, nouvel enjeu de la communication locale” !

  • 27 mars 2009 à 4 h 22 min
    Permalink

    @ Grégoire : oui, mais en même temps je peux comprendre que la mairie, redoutant sans doute un afflux de commentaires anonymes et/ou diffamatoires, ait souhaité encadrer la procédure de dépôt des commentaires (rappelons qu’en qualité d’auteur du blog, elle en conserve la responsabilité sur le plan juridique). Nous constatons cependant la limite de ce choix sur le nombre de commentaires déposés, qui diminue quelque peu l’impact et l’effet “lobbying” auprès de la RATP.

  • 12 avril 2009 à 3 h 00 min
    Permalink

    La raison du filtrage des commentaires est beaucoup plus prosaïque : il s’agit d’une opération de comm. et la mairie n’a pas tellement envie que vous vous en rendiez compte en lisant les commentaires.

    Ce maire est également conseiller régional. Il a donc simplement à faire quelques pas pour en parler au patron du STIF, Jean-Paul Huchon.

    C’est d’ailleurs ce qu’il a fait puisque le conseil d’administration du STIF vient d’annoncer le prolongement de la ligne 14 pour désengorger la partie nord de la ligne 13.

    Ce genre de décision ne se prenant pas sur un coup de tête 3 jours avant, le maire d’Asnières savait, en lançant son opération de comm., que cette décision allait être prise.

    Bravo pour votre participation au plan de com du maire d’Asnières ;-)

  • 13 avril 2009 à 9 h 30 min
    Permalink

    Oui, on l’aura compris, bravo au maire pour la Com’… et dire qu’il n’a plus un sous le pauvre 🙂

  • 13 avril 2009 à 7 h 34 min
    Permalink

    @ oim : merci pour ces précisions technico-politiques sur le contexte local, qui me conduisent à vous faire part de 2 remarques :
    – filtrer les commentaires pour en limiter le nombre ne me semble pas véritablement aller dans le sens d’un lobbying organisé (je m’interroge sur l’intérêt de la manip’)
    – lancer un blog en considérant qu’il s’agit d’une opé de comm’, ça n’a rien d’extraordinaire, non ?

  • 13 avril 2009 à 8 h 11 min
    Permalink

    @Oim : Ce n’est pas le contexte politique qui nous intéresse ici mais l’opération de com publique. Maintenant, si faire part des actions de com de tout un chacun, c’est participer à leur com… hé bien nous sommes nombreux à le faire. Concernant blog-territorial, peu importe la couleur tant que la démarche est intéressante ou inhabituelle, c’est ce qui justifie une place dans ses colonnes.

    @ Edouard : s’il n’a plus un sou, je comprends qu’il fasse des blogs… parce que c’est vraiment le support qui coûte le moins cher

Commentaires fermés.