Quoi !? ton site n’est pas encore responsive ?

Dans cette période post-électorale où une partie des services communication risquent ou (selon le point de vue) vont avoir l’opportunité de se réorganiser, une question risque d’être posée au webmaster en place : “Quoi, notre site internet n’est pas encore responsive ?” En réalité, il n’est pas certain que beaucoup de nouveaux élus ou nouveaux dircoms posent cette question essentielle.

Responsive ? Qu’est-ce que cela signifie t-il donc ? Encore un terme de geek ? Pour faire simple, le responsive web design signifie que votre site internet est conçu pour s‘afficher correctement sur tous les terminaux de consultation – ordinateur, tablette, mobile – et se redimensionner automatiquement selon la taille de l’écran utilisé.

Par exemple un site conçu sur trois colonnes n’en affichera qu’une sur votre écran mobile. Les deux autres colonnes seront soit occultées soit repositionnés en dessous. Cela signifie aussi que vous avez bien réfléchi à l’organisation et la présentation de vos contenus, et à la manière dont ils allaient s’afficher selon l’appareil utilisé.

Alors, après les applis et les sites mobiles, est-ce une nouvelle mode pour générer du chiffre d’affaires pour les agences web ? Pas si simple.

S’afficher sur des écrans de 4 à 25 pouces

Il y a encore peu on essayait de vous convaincre que le mobile était l’avenir de l’internet et qu’il était indispensable de développer un site mobile ou mieux une application. Sachant que pour une application, il devait y avoir autant de développements que de systèmes d’exploitation : IOS pour l’iphone, Android, Windows, Blackberry… Nombreux ont vu leur budget s’envoler sans forcément en retirer les bénéfices escomptés.

L’explosion des ventes de tablettes au détriment des PC redistribue la donne. Avant, c’était plutôt simple : on développait un site pour un écran d’ordinateur moyen (en gros 1024 pixels sur 768) et si on avait un budget suffisant, un site mobile sans se soucier particulièrement de la résolution.

Aujourd’hui nous devons faire face à une pléthore de taille d’écrans différents, que ce soit pour les ordinateurs, les tablettes ou les smartphones. Votre site doit donc pouvoir d’afficher sur des écrans allant du 4 pouces au 25 pouces !

Comment s’y retrouver et choisir la bonne résolution lors de la conception de son site ? C’est ici qu’intervient le fameux responsive web design qui est censé répondre à toutes ces contraintes d’affichage. Alors, faut-il vraiment s’y mettre ?

Les chiffres sont là, vos internautes, vos habitants consultent de plus en plus l’internet en mobilité : durant les trajets domicile-travail, durant le déjeuner et le soir dans le canapé sur tablette. Certains me susurrent à l’oreille que même aux toilettes… Bref, le PC posé sur le bureau a tendance de plus en plus à prendre la poussière.

48 millions de mobiles en France. 72% des français naviguent sur internet via leur mobile. Le nombre de mobinautes est en passe de dépasser le nombre d’internautes.

En moyenne, chaque français a 6,5 écrans dans son foyer (tv, mobile, tablette, ordi, console…)

Quel impact pour votre site internet ? Il va de moins en moins être consulté sur un écran d’ordinateur et de plus en plus sur des écrans plus petits. Selon la technologie utilisée, il risque d’offrir un affichage pas très optimisé, rendant la navigation fastidieuse via des liens tout petits au regard de la taille du doigts qui va chercher à cliquer dessus.

Alors au moment où vont se discuter les priorités de la nouvelle mandature, montrez à votre édile comment s’affiche votre site internet sur son smartphone, afin qu’il vous accorde les crédits nécessaires. Je m’en vais le faire de ce pas…

Pour aller plus loin : http://www.scoop.it/t/veille-et-usage-de-l-internet?q=responsive

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *