La vengeance des (futurs) vieux dircoms !

Parce que, les choses étant ce qu’elles sont, en me rasant ou m’habillant le matin ou bien en me déchaussant puis me déshabillant le soir – parfois l’inverse quand le cœur y est – une question lancinante vient de plus en plus souvent occuper toute mes pensées surtout depuis la récente réforme des retraites : on fera comment quand on sera vieux ? Sont-ce les multiples douleurs, pas forcément violentes pourtant, qui par leur infinie variété et leur nombre grandissant chaque jour, viennent m’obliger, coûte que coûte, à me faire prendre conscience que ce doit être affreux d’être un vieux dircom ?

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *