Jean-François Legat (2) : "le blog sur la zone bleue de Saint-Chamond"

 Jean-François Legat (2) : blog sur zone bleue… par Delphine Gay   Le blog sur la zone bleue de Saint-Chamond   La semaine dernière, les lecteurs de blog-territorial faisaient connaissance avec Jean-François Legat, conseiller municipal délégué aux nouvelles techno-logies de la communication de la commune de Saint-Chamond. Aujourd’hui, nous revenons plus en détail sur le blog relatif à la création d’une zone bleue sur cette commune.   blog-territorial (b-t) : De tous les blogs municipaux récemment lancés, celui sur la zone bleue semble avoir particulièrement bien fonctionné…     Jean-François Legat Jean-François Legat (J-F L.) : Le blog sur la zone bleue est effectivement celui que nous avons mis le plus en avant, même s’il n’y a désormais plus beaucoup d’activité dessus. L’idée était d’expliquer aux habitants de Saint-Chamond ce que la municipalité allait faire sur la zone bleue, de les tenir informés et de leur demander leur avis. Le sujet était épineux puisque nous étions une des rares villes de cette importance en France à ne pas avoir mis en place de stationnement payant. Les habitants étaient très attachés à cela. Nous avons choisi de créer une zone bleue pour permettre une rotation plus facile des véhicules… et il faut reconnaître que les gens sont passés du jour au lendemain de « je me garde comme je veux, où je veux, et je reste le temps que je veux » à « je me gare où je veux mais je ne peux rester qu’une heure et demi », avec en plus un parking sur une place principale qui devenait payant ! Certes, la première heure est gratuite et il n’en coûte qu’un euro par heure supplémentaire. Ces sommes ne sont pas astronomiques par rapport à certaines communes, comme Saint-Etienne qui affiche 1,50 euro de l’heure car ce sont des parkings privés. Mais c’était vraiment un changement de mentalité qu’il nous fallait accompagner et le blog semblait une bonne idée pour donner de l’information.  b-t : La démarche s’est-elle avérée probante ? Voir le blog sur la zone bleue de Saint-Chamond   J-F L. : Cela a bien fonctionné. Sur le premier mois, nous avons eu 4 500 visites. Il faut dire que nous avons beaucoup communiqué sur ce blog : relations presse locales, affiches sucette en ville, et quelques relations presse au niveau national, notamment dans la blogosphère. Au niveau national, nous étions plus dans une optique d’image pour Saint-Chamond : montrer que nous étions une des rares grosses villes à lancer plusieurs blogs. Comme nous nous y attendions, nous en avons pris plein la figure. « C’est nul, on ne peut plus se garer »… Nous étions prêts à l’entendre, et nous l’avons entendu ! Mais les critiques étaient plutôt constructives. L’intérêt que je retire de cette expérience, c’est que nous avons pu communiquer très rapidement sur les questions qui se posaient. Un exemple : des personnes demandaient une dérogation spéciale pour les livreurs, affirmant que d’autres villes donnaient ces fameuses dérogations. C’est une rumeur qui est partie comme ça. En réalité, cela ne peut pas se faire. La zone bleue est une législation nationale et la commune ne peut pas faire de distinguo entre les citoyens en donnant des dérogations à droite et à gauche. Mais la rumeur enflait, et c’est le blog qui nous a permis d’y répondre directement.   Extrait :           Cette réponse, je ne pense pas que nous n’aurions pu la faire sur des supports plus traditionnels. En tous cas, pas aussi rapidement. Sur le magazine municipal, il aurait fallu attendre la prochaine parution, qui est mensuelle, et nous aurions donc pris un peu de retard. Le blog a permis de faire immédiatement désenfler la rumeur, d’avoir plus de réactivité pour dire aux gens « renseignez-vous » et pour leur donner des informations. D’autres questions sont arrivées de la même manière et le blog a permis de réagir très rapidement.  b-t : L’intérêt était donc également de connaître l’opinion des habitants.   J-F L. : C’est vrai que nous avons eu des informations. Le directeur de la communication et moi-même avons fait des bilans réguliers pour le Maire, qui n’a pas encore tout à fait le « réflexe blog », sur les questions qui étaient posées. Cela lui a perm
is, ainsi qu’à l’adjoint en charge de l’urbanisme et des travaux, d’avoir un retour. Sans changer la politique, nous avons ainsi pu ajuster certaines choses, des petits détails qui ont permis de « ca lmer » certaines personnes qui étaient contre la mise en place de la zone bleue. Le blog a généré un premier type de dialogue et de prise en compte des remarques des habitants qui a été assez bénéfique. Lorsqu’un collectif de riverains s’est créé conte la zone bleue, j’ai joué le jeu en annonçant la création de ce collectif sur le blog municipal. Ces personnes ont donc vu que nous étions ouverts, à leur écoute… Elles ont ensuite été reçues en mairie. Tout cela a permis de décrisper un peu les relations. Lorsque les gens voient que l’on prend en compte leurs remarques, même si l’on n’est pas d’accord (et même si tout le monde sait que l’on ne pourra pas répondre à tous), cela crée par la suite un climat plus serein dans l’institution. « On n’est pas d’accord, mais on nous écoute »… Partant de ce constat, les rendez-vous qui suivent sont forcément plus sereins. Lorsque les gens se disent « dans ma commune, on n’écoute personne et l’équipe municipale fait quand même ses trucs », ils sont forcément plus remontés contre le Maire. A Saint-Chamond, la démarche du blog a permis de désamorcer la situation.   b-t : Un bilan plus « technique » ?   J-F L. : Le blog était mis à jour par le service communication, simplement parce que c’était le premier blog que nous faisions et que nous n’avons pas tout de suite intégré les autres services dans le projet. Il y avait des réponses souvent assez politiques à apporter aux commentaires, ce que les services ne maîtrisent pas forcément. Ce sont donc le directeur de la communication et moi-même qui avons géré cela, quitte à en référer au Maire avant de mettre en ligne certaines réponses. Du côté des citoyens, cela a bien fonctionné et surtout, bien entendu, avec les gens qui avaient déjà la culture du support Internet. Mais il y a encore tout un travail à faire pour expliquer aux gens ce qu’est un blog, la façon dont on l’utilise. Par exemple, le maximum de commentaires postés l’a été sur le premier article… et pas du tout sur les autres, qui pourtant correspondaient parfois mieux aux sujets des commentaires en questions. Ce n’est pas bien grave, le résultat est le même, mais on voit que les gens ne connaissent pas tous le blog, n’ont pas tous l’habitude de l’utiliser, et qu’un travail doit être fait à ce niveau là. Je suis d’ailleurs en train d’y réfléchir. J’aimerais apprendre aux habitants de Saint-chamond à utiliser un blog de façon constructive et cohérente.   Jean-François Legat (1) : donner la parole… rateThis_url=”https://www.blog-territorial.fr/article-3586605.html”; rateThis_mask=””; Customer Reviews at eShopperForum.com Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn