Les blogs se muent en magazines

par Dominique Paulin Depuis quelques semaines, voire quelques mois, les blogs subissent une transformation, une mutation devrais-je dire. En effet, depuis les débuts de la blogosphère mondiale (2002 environ), ils présentaient tous la même organisation à quelques variantes près : une page d’accueil recensant les derniers articles, avec une ou deux sidebars entourant ou non cette page, dans lesquelles on retrouvait toutes sortes d’informations plus ou moins utiles. Ce type se retrouve sur tous les blogs de type Skyblog, MySpace, mais également sur les plateformes de type Dotclear,WordPress, Typepad, Overblog, etc… Bref, c’était, si on peut dire, le standard graphique du blog. Et puis, c’est comme pour tout, des petits malins ont dû très certainement en avoir assez de voir reproduire ce schéma partout et ont planché sur une nouvelle organisation. Et de ces esprits inventifs sont nés les thèmes magazines. Qu’est-ce qu’un thème magazine? Comme son nom l’indique, c’est un thème qui permet au blog de se découvrir et de se lire comme un journal. Une page d’accueil, qui regroupe non pas tous les derniers articles, mais les dernières publications par rubriques (ou catégories), avec une, deux ou trois sidebars et même carrément sans sidebar, des emplacements prédéfinis pour placer les publicités (Google Adsense le plus souvent, mais on peut y placer les pub Blogbang). Le thème magazine, c’est l’essence même du blog Et ce qui est génial, à mon avis, c’est qu’on arrive là à l’essence même du blog. C’est en effet un journal personnel que l’on met en ligne, et dont le nom vient de la contraction du mot web log, qui se traduit par journal en ligne. L’endroit où l’on trouve le plus de thèmes Magazine est la plateforme WordPress. Avec des millions d’utilisateurs, des centaines de développeurs, c’est le n°1 incontesté des plateformes de blogs, surtout depuis que la version française est complètement traduite. Vous aurez le choix, que ce soit sur le site lui-même, ou sur les divers blogs d’utilisateurs de WordPress, entre plus d’une centaine de thèmes magazines, plus ou moins élaborés, techniquement ou graphiquement. WordPress est le numéro 1 incontesté des plateformes de blog Dotclear, la plateforme française de blogs, a du mal à sauter le pas. Pour l’instant seuls deux thèmes sont mis à la disposition des blogueurs, dont un qui est une adaptation d’un thème WordPress. Pour mon blog citoyen, Mon Saint-Egrève, je suis passé de Dotclear à WordPress car j’y ai trouvé ce que je cherchais. J’ai essayé pendant des mois d’adapter un thème Dotclear en le transformant en magazine, mais mon ami Weetabix et moi n’étions jamais contents du résultat. Finalement, je suis passé sur le site de WordPress, malgré un a priori négatif qui datait de 2 ans quand j’avais voulu modifier le thème du blog de beau-papa. Et j’y a trouvé mon bonheur : une version complètement française (la 2.6), des thèmes magazines à foison, des explications techniques comme s’il en pleuvait (et même certains tutoriels vidéos). Ah, oui, il faut quand même que je vous dise une petite chose : ce ne sont pas des thèmes à mettre entre toutes les mains. Il faut avoir des notions de php, de css, posséder un logiciel comme DreamWeaver ou autre du même genre, avoir accès au serveur du blog chez le fournisseur d’accès ou le prestataire pour uploader les fichiers et les mettre à jour. Ces thèmes sont un peu plus compliqués à configurer que ce que l’on avait l’habitude de voir. Au final, le résultat est assez bluffant. Cela donne un visuel beaucoup plus professionnel, car comme pour un journal, on a de suite une vue d’ensemble des informations à lire. Bien sûr, pour que la magie opère à chaque fois, il faut que le blog soit mis à jour très régulièrement et très souvent. Pour nous, avec un billet par jour (sauf le dimanche, sunday closed) cela va très bien. Si vous avez un blog sur lequel vous n’écrivez qu’une fois par mois ou tous les quinze jours, cela produira l’effet inverse, les lecteurs verront de suite que votre blog stagne. Les blogs de collectivités gagneraient en positionnement à passer sur WordPress, cela permettrait peut-être aussi à certains élus de ne plus affirmer que le blog est un jouet avec lequel le webmaster de la mairie fait mumuse. Get the <a href=”http://www.widgetbox.com/widget/rating” mce_href=”http://www.widgetbox.com/widget/rating”
>5-Star Rating Widget</a> widget and many other <a href=”http://www.widgetbox.com/” mce_href=”http://www.widgetbox.com/”>great free widgets</a> at <a href=”http://www.widgetbox.com” mce_href=”http://www.widgetbox.com”>Widgetbox</a>!

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

4 pensées sur “Les blogs se muent en magazines

  • 12 février 2009 à 2 h 19 min
    Permalink

    Bonjour Dominique et bienvenue parmis les wordpressiens 😉 Tout à fait d’accord avec toi ; WordPress est un outil qui arrive à maturation, apte à satisfaire 80% des besoins des collectivités locales. Nous l’avons d’ailleurs adopté pour notre propre site et travaillons actuellement à une offre dédiée aux acteurs publics qui s’apuiera sur WordPress.

  • 26 février 2009 à 3 h 51 min
    Permalink

    Je pense, en effet, que les blogs sont arrivés à maturité. Ceux qui n’en ont pas intégré les principes de fonctionnement et les contraintes jettent l’éponge, notamment avec le reflux de l’engouement lié au débat présidentiel de 2007 ou à par désespoir de voir le trafic ne pas décoller. En revanche ceux qui ont réussi à s’imposer, qui ont trouvé leur créneau et leur audience sont désormais en vitesse de croisière et tendent à se professionnaliser. C’est pour cela qu’ils cherchent plus de souplesse dans la mise en page et à se démarquer davantage par un format moins standard.

    Pour ce qui est de votre perception de WordPress, là aussi vous avez raison. Cette plateforme de blogs a installé son leadership sur le marché, d’autant qu’elle bénéficie de la plus importante communauté de développeurs. Toutefois, il est vrai que pour profiter pleinement de ses avantages, ce n’est pas un outil à mettre entre toutes les mains. Il faut savoir mettre les doigts dans le cambouis et disposer de son propre hébergement.

    Il y a aussi quelques bons exemples de webzines montés sur Typepad grâce aux possibilités de l’habillage avancé. L’avantage est que pour 149 euros par an, ont bénéficie de l’infogérance, de la maintenance et des upgrades, sans avoir à intervenir.
    MovableType est également un produit bien appliqué à l’édition de webzine. Cette plateforme a d’ailleurs séduit plusieurs portails médias. Elle offre, en outre, de plus en plus de fonctionnalités de gestion de communautés. Mais il faut reconnaître qu’elle pâtit d’une moins grande communauté de développeurs et d’un catalogue de widgets (notamment en français) beaucoup plus limité.

    Autre exemple de ce que l’on peut faire avec une simple plateforme Typepad en habillage avancé : le site événementiel pour la Convention du MEDEF 2009 : http://www.medef-convention-2009.com . L’habillage avancé a été réalisé par Oxyneo. Il s’agissait de réaliser un mashup avec webTv (avec diffusion en streaming-live) pendant l’événement, un diaporama alimenté en live à partir de Flickr et un flux de réactions via Twitter. Un principe qui peut servir aux collectivités pour des événements tels que festivals, salons, etc. ou à l’occasion d’échéances politiques.

    Frédéric-Michel Chevalier
    Blog professionnel : http://www.e-marketing-management.fr
    Blog d’élu : http://www.fchevalier.fr

  • 27 février 2009 à 0 h 02 min
    Permalink

    Pour information, la communauté d’agglomération Chambéry métropole a créé un blog pour couvrir les festivitées de l’inauguration de sa nouevelle salle de sepctacles Le Phare. L’équipe a choisi la plateforme WordPress : http://toutlemondeauphare.net/

Commentaires fermés.