Le Web 2.0 dans la communication publique : cas concrets et évolutions métier

par Olivier Doutrellot Lors du 9e Forum Mondial de l’e-democratie, une table ronde a particulièrement attiré notre attention : «Comment le métier de communicant public est-il transformé par la technologie ?». L’occasion d’évoquer quelques applications du Web 2.0 dans la communication publique… Retour sur expériences. C’est Alexandre Vasilitch Torba, chef de l’administration régionale de Kaliningrad en Russie, qui a ouvert le bal, en réussissant le tour de force de placer la Russie en pionnière de la transparence via les NTIC. Il a, pour cela, évoqué les  nombreuses initiatives de sa région. Mais bien que celle-ci soit mieux équipée en informatique que la moyenne nationale, il reste qu’une large partie de la population n’y a pas encore accès et ne sait pas s’en servir. Ce qui limite les possibilités en matière d’e-administration, de retransmission de certaines réunions, de l’affichage des appels d’offres à la liste des services proposés, ou encore l’information aux entreprises… Les NTIC sont sources de transparence en France comme en Russie Eric Legale, directeur d’Issy Média, s’est intéressé au cas de la France. Le support papier y reste au coeur des stratégies de communication locales, Internet n’y étant qu’un moyen de varier les canaux de diffusion. Toutefois cette approche contribue à améliorer la réactivité quant à la diffusion de l’information en même temps qu’elle permet une plus grande liberté dans la forme et la variété des contenus. Par ailleurs la diffusion d’informations, notamment sur le plan des finances locales, s’en est trouvée améliorée car elle permet une mise à disposition plus dense et plus concentrée des contenus, contribuant ainsi à une plus grande transparence. Le support papier reste au coeur des stratégies de communication locales Sylvie Mercier, Consultante NTIC pour les collectivités locales a ensuite évoqué le cas des petites collectivités qui se réunissent en intercollectivités afin de mutualiser les coûts des structures informatiques. Une seule plateforme permet donc à plusieurs voix de s’exprimer, chacune cherchant alors à se mettre en avant, même si, dans l’ensemble, chacune diffuse le même genre d’informations (essentiellement des informations administratives et sur la vie locale). En conclusion, elle recommande aux collectivités locales de personnaliser l’information et de mieux la cibler pour en améliorer l’efficacité tout en évitant la saturation du récepteur. Il convient qu’elles entrent dans une logique de réseau social. Une plateforme pour plusieurs voix Marie-Claire Donnet-Dubuisson, directeur général chargé de la Communication du Service Fédéral de Sécurité Sociale de Belgique, a expliqué comment la mise en place d’un logiciel d’indexation a permis de gérer la quantité et la variété des courriers envoyés. A cela s’est ajouté la constitution de fichiers de suivi informatique sur les demandeurs d’information. Ceci afin d’améliorer la qualité des réponses et de constituer des statistiques permettant d’établir les cibles prioritaires de la communication. Mettre en place un logiciel d’indexation pour répondre aux courriers  Enfin Jérôme Coumet, Maire du XIII° arrondissement de Paris, s’est exprimé sur la mise en place de structures utilisant, à partir de 2001, un logiciel de ciblage de la population dans les envois de mail. Il s’agit d’éviter la saturation des récepteurs, en limitant les messages à deux par semaine et par personne, tout en envoyant quand même les informations importantes. Les différentes cibles ont été définies, et leurs adresses mail récupérées, grâce aux questionnaires sur support imprimé que la Mairie a envoyé aux citoyens. Le papier reste  le support de base de la communication, d’autant plus que 40 % des habitants de l’arrondissement ne désirent pas communiquer leur adresse mail. Eviter la saturation des récepteurs, en limitant les messages à deux par semaine et par personne L’efficacité de cette opération a été analysée à travers l’augmentation de la fréquentation des événements annoncés, le relais des informations par les blogs citoyens et le fait que les gens q
ui changent d’adresse mail l’indiquent – montrant qu’ils désirent que l’information continue à leur parvenir. Pour conclure cette table ronde, Yannick Landais Délégué Général d’ARTESI IDF et animateur de la séance, a rappelé que la mise en place d’un modèle d’administration prenant en compte les atouts du Web dans la gestion de la communication  est un acte fort sur le plan politique et que les exemples donnés pendant la séance montrent que c’est possible pour tout type d’organisation publique. Et pour compléter cette lecture, nous vous invitons à regarder ces deux vidéos d’Issy.tv et du Blog2Roubaix tournées pendant le forum : Forum eDémocratie 2008 envoyé par issy92 Forum e democratie a Issy-les-moulineaux 2008 envoyé par leblog2roubaix Get the <a href=”http://www.widgetbox.com/widget/rating” mce_href=”http://www.widgetbox.com/widget/rating”>5-Star Rating Widget</a> widget and many other <a href=”http://www.widgetbox.com/” mce_href=”http://www.widgetbox.com/”>great free widgets</a> at <a href=”http://www.widgetbox.com” mce_href=”http://www.widgetbox.com”>Widgetbox</a>!

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn