Un nouveau centre-ville à Strasbourg ?

Le centre-ville de Strasbourg, situé sur la Grande Île, recouvre principalement le cœur historique classé patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Depuis une quinzaine d’années, la Ville souhaite l’élargir pour le rendre plus attractif et l’ouvrir sur la région. Dans cet objectif, la Communauté Urbaine de Strasbourg souhaite urbaniser des terrains situés au cœur de l’axe Heyritz-Kehl, secteur de développement urbain stratégique le long des anciens bassins portuaires. Le projet « Danube » s’inscrit dans ce grand projet de reconversion des friches industrielles qui vise à étendre le centre de Strasbourg pour fabriquer un « nouveau morceau de centre-ville ».

Situé sur les fronts de Neudorf, entre la presqu’ile Malraux et le Port du Rhin, le projet Danube est un projet de renouvellement d’une friche industrielle et portuaire qui s’étend sur 6 hectares.

Cette opération d’aménagement sera entreprise dans le cadre d’une ZAC et permettra la réalisation d’un programme prévisionnel global des constructions comprenant 52 000 m2 réservés à l’habitat, 20 000 m2 de bureaux et de commerces, un groupe scolaire, un équipement de petite enfance et un EHPAD.

Au total, le quartier accueillera près de 650 logements développés sous forme d’immeubles collectifs pour environ 1600 habitants. La livraison des premières constructions est prévue en début d’année 2013.

La communauté urbaine de Strasbourg (CUS) et la Ville de Strasbourg ont confié la réalisation du projet d’écoquartier à la SERS, avec pour ambition de mettre en œuvre un projet innovant, associant les habitants et les acteurs de la précédente concertation à toutes les étapes du processus d’élaboration et de conception du projet.

Le projet Danube a été présenté au concours « Ecoquartier 2008/2009 » et récompensé par un jury national composé des représentants des ministères concernés (développement durable, santé, culture, intérieur…), des agences nationales (ADEME, ANAH, ANRU…), des associations d’élus (AMF, AMGVF…) et du milieu professionnel : maîtres d’ouvrage, aménageurs, architectes, techniciens et experts.

Le projet a été sélectionné à l’aide d’une grille de cotation qui a permis de distinguer les projets apportant les éléments les plus novateurs. Il affiche en effet des ambitions environnementales, sociales et énergétiques élevées : mixité sociale et diversité des opérateurs, mixité des fonctions urbaines (habitat, activités, bureaux, commerces, équipements publics), réduction drastique de la place de la voiture au profit des modes collectifs et actifs, élaboration de projet associant l’ensemble des acteurs intéressés, futurs habitants, usagers et société civile compris.

Une expérience à suivre.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Olivier Genevois

Elevé à la pub des 80′s, biberonné au réalisme du marketing, enthousiasmé par les questions globales liées à la Cité, j’ai co-fondé Sennse avec ce joyeux mélange d’aspirations personnelles et de savoir-faire professionnel. Depuis près de 20 ans je décortique ainsi les enjeux techniques et politiques des institutions, je réponds aux questions très concrètes des opérateurs de transport, je partage les réflexions d’avenir des urbanistes, je me confronte aux exigences divergentes des usagers-consommateurs-citoyens. Ce qui me laisse tout juste assez de temps pour un ou deux marathons par an, la course à pied étant à la fois une passion et une nécessité pour maintenir un équilibre serein. Pour partager quelques kilomètres : o.genevois@sennse.fr ou @Olivier_Sennse sur Twitter. Et pour lire des choses moins sérieuses vous avez www.mots-surannes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *