Réseaux sociaux : le PS de la partie

par Luc Bernard La campagne Internet de Barack Obama avant son investiture en 2008 semble avoir donné des idées aux hommes politiques. Premier d’entre eux à vraiment avoir pris conscience de l’importance du Web et des réseaux sociaux, Obama a lancé la nouvelle conquête de ce début de 21ème siècle. Ainsi, après le Modem, le mouvement rénovateur du PS et l’UMP il y a quelques jours, c’est au tour du parti socialiste de se lancer dans cette « lutte » de la toile en mettant en ligne un Facebook à la sauce Socialiste. coopol   Disponible pour les seuls militants socialistes depuis octobre 2009, la « COOPOL » est désormais à la disposition de tous les internautes et plus particulièrement des partisans du mouvement de gauche. Un réseau social qui n’est pas sans rappeller ceux d’autres partis, mais aussi auwwwergne.com, développé par la région Auvergne. En août dernier, la première secrétaire du PS, Martine Aubry, dévoilait les grandes lignes de ce projet. On découvrait ainsi que le nom de ce réseau serait « La COOPOL». Censée faire la part belle à tous les sympathisants du PS, la plateforme a vu son nom imaginé par les militants eux-mêmes. Par COOPOL, ils entendaient « COOPération » ou « COllectivité », ainsi que «POLitique». Le site, qui se veut être un réseau social à part entière a pour but de faire revenir le PS à « ses vraies valeurs » comme a pu le déclarer la 1ère secrétaire du parti. Elle ajoutait que ces valeurs, et notamment « l’Intelligence collective », c’est-à-dire le débat collectif, devaient être le véritable moteur de cette plateforme. Aubry lance CooPol… le “facebook” socialiste envoyé par LePostfr. – L’info video en direct. Derrière ce projet se cachent deux hommes et plus particulièrement deux militants socialistes ; Valério Motta, fondateur de l’agence « Partisans du Net » et ancien secrétaire national du Mouvement des Jeunes Socialistes, et Benoit Thieulin, fondateur de l’agence Internet « la Netscouade ». Ces deux spécialistes du Web avaient comme objectif de moderniser l’image « vieillotte » du Parti Socialiste en numérisant et en réorganisant les outils des militants. Ce site devrait donc permettre à ceux-ci d’avoir une plateforme d’échange afin de discuter et d’émettre des idées. Le réseau social du PS (1) – Le Figaro La COOPOL est l’élément de réponse du PS à une étude réalisée par l’IFOP, en mai dernier. Selon l’organisme de sondage, la majorité des Français se fait un avis politique avant tout par l’intermédiaire d’Internet. Afin donc de répondre à ce « besoin », les créateurs ont reproduit un « Facebook Socialiste ». Profils, groupes, messages, événements, tout y est. D’ailleurs, Benoit Thieulin ne cache pas sa volonté de reproduire une plateforme similaire. On retrouve mêmes les contacts dénommés, ici, « COOPains ». A l’heure actuelle, 5000 membres seraient déjà inscrits, donc 2500 membres actifs. Reste à savoir si ce réseau pèsera lourd dans la balance lors des prochaines élections. En attendant, nous reviendrons prochainement sur ce sujet pour proposer une comparaison avec les autres réseaux sociaux de partis politiques.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn