Prolongement du T2 : pour vous faire un avis

La concertation du projet de prolongement du tramway T2 jusqu’à Eurexpo a été menée à l’automne 2009 au sein des 3ème et 8ème arrondissements de Lyon, des villes de Bron et Chassieu ; elle a permis au SYTRAL d’adopter le tracé dit « Bron centre ville » parmi les deux scénarios étudiés. Cette phase a été suivie de deux enquêtes publiques de juin à juillet 2010 (enquête préalable à la DUP et enquête parcellaire), puis devait l’être d’une phase de travaux en vue d’une mise en service prévisionnelle de la ligne en mai 2013.

Le prolongement du T2 selon le scénario retenu par le SYTRAL, impliquerait la création d’une infrastructure de 3,8 km au cœur de ville de Bron, dont l’insertion aurait un impact conséquent sur la circulation routière du fait du passage de 2 à 1 voie en double sens. Le projet justifie également l’achat de six nouvelles rames de tramway, afin de répondre à l’augmentation croissante de la fréquentation de la ligne.

Traversant Lyon d’est en ouest, la plus longue ligne du réseau du SYTRAL relierait alors la plate-forme ferroviaire de Perrache à une plate-forme aéroportuaire d’affaires, et surtout à un pôle d’attractivité d’envergure nationale et européenne : Eurexpo.

Le réaménagement de la zone de retournement des tramways au niveau de la station Grange Blanche (station du T2 et du métro D) entraînerait des nuisances ponctuelles pour les voyageurs de ces deux lignes (retards prévisibles au cours de certaines phases de travaux), ainsi que pour les usagers du réseau de bus TCL, réorganisé autour de la ligne structurante du tramway.

L’insertion de l’infrastructure sur des voies routières structurantes de Bron engendrerait quant à elle une réorganisation conséquente des conditions de circulation, impactant des automobilistes sur un large périmètre (plan de circulation à l’étude).

Par ailleurs, la création de 3,8 km de plate-forme de tramway au cœur de ville aurait un impact sur le cadre de vie des riverains des avenues du Maréchal de Lattre de Tassigny et François Mitterrand (nuisances sonores, impact sur le paysage urbain).

Jusqu’alors, on pensait que la desserte du centre ville de Bron avait été le tracé privilégié des publics lors de la concertation. L’insertion d’un tramway au centre ville favoriserait en effet l’accès aux équipements structurants de la ville (lieu de culte, établissements scolaire et de recherche, équipements sportifs et culturels…). Elle stimulerait son dynamisme économique, contribuerait à l’amélioration de la qualité de l’air et de l’environnement sonore.

Mais ce projet peut être été aussi vu comme alibi pour la réalisation du parking Grand Stade à Eurexpo. Et la superposition des calendriers de projets (aménagement de la rue Mermoz, prolongement du T3, Lyon-Bron projet urbain entré Est) lui a peut-être porté un coup fatal.

On continue à suivre avec attention.

Olivier Genevois

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Olivier Genevois

Elevé à la pub des 80′s, biberonné au réalisme du marketing, enthousiasmé par les questions globales liées à la Cité, j’ai co-fondé Sennse avec ce joyeux mélange d’aspirations personnelles et de savoir-faire professionnel. Depuis près de 20 ans je décortique ainsi les enjeux techniques et politiques des institutions, je réponds aux questions très concrètes des opérateurs de transport, je partage les réflexions d’avenir des urbanistes, je me confronte aux exigences divergentes des usagers-consommateurs-citoyens. Ce qui me laisse tout juste assez de temps pour un ou deux marathons par an, la course à pied étant à la fois une passion et une nécessité pour maintenir un équilibre serein. Pour partager quelques kilomètres : o.genevois@sennse.fr ou @Olivier_Sennse sur Twitter. Et pour lire des choses moins sérieuses vous avez www.mots-surannes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *