Periscope et Meerkat : du temps réel au temps irréel

Vous en avez forcément entendu parler : les deux dernières applications mobiles qui font le buzz : Meerkat et Periscope. Elles permettent de diffuser sur internet, une prise de vue vidéo en direct depuis son smartphone. Après les micro vidéos de Vine et Instagram voici donc la retransmission en live à portée de tous. Quand le temps réel se compresse et devient irréel.

Premier constat  : techniquement, ces nouveaux médias n’inventent pas grand chose. Meerkat et Periscope sont une espèce de mix de Skype et de Chatroulette. La plupart des vidéos disponibles en live ou en replay affichent des personnes qui se filment elles-mêmes dans des situations le plus souvent statiques.

Potentiellement, ces outils permettent beaucoup plus : couvrir en direct un événement et permettre de le commenter publiquement par exemple.

En réalité ce format  existe déjà depuis un moment : il suffit de regarder les chaînes de télévision d’information en continu ou les émissions de télé réalité : filmer le néant, le vide et le commenter même s’il n’y a rien d’intéressant à en dire.

Avec Meerkat et Periscope, si tant est que ces applications rencontrent un engouement réel, chacun peut s’adonner à de la diffusion, parfois voyeuriste, parfois au mépris du droit. Je filme, je diffuse en direct, je regarde les commentaires. Tout et n’importe quoi. Un ancien président de la République en a déjà fait les frais. Voulant créer le buzz en étant le premier homme politique à utiliser ce nouveau média, il a dû faire face aux commentaires peu flatteurs publiés en direct sur son allocution publique.

L’émotion au détriment de la réflexion

Personnellement, après avoir passé un peu de temps sur ces deux nouvelles applications, je n’ai à ce jour identifié rien de vraiment novateur ni d’intéressant. Voir une jeune femme se filmer chez Mc Do et réagir en direct aux commentaires postés… Est-ce vraiment l’usage qui en est attendu par les créateurs de Periscope et Meerkat ?

Au delà de la vacuité apparente de ces premières expérimentations, ce sont encore les limites de l’instantanéité qui sont repoussées un peu plus loin. Ces médias nous incitent de plus en plus à adopter une posture de réaction émotionnelle au détriment d’une réflexion. Plus de recul possible. Je vois, je juge, je réagis, j’oublie. Vous aussi vous pensez à du gavage ?

Toujours plus vite. Compresser le temps jusqu’à annihiler ce qui peut faire sens. Est-ce une fatalité ? Non. A nous peut-être aussi d’inventer des usages constructifs et intelligents. Periscope et Meerkat nous donnent aujourd’hui la possibilité de communiquer avec des moyens sans aucune mesure avec ce qui était financièrement et techniquement nécessaire il y a peu encore.

Nous en parlerons au prochain forum Cap Com à Tours.

(Photo : Nasa)

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *