Lyon : avis défavorable pour le prolongement du T2 jusqu’à Eurexpo

A l’issue de l’enquête publique (21 juin-23 juillet 2010) préalable à la Déclaration d’Utilité Publique, Monsieur Jean-Yves Bion, Commissaire enquêteur en charge d’examiner le projet de prolongement de la ligne T2 jusqu’à Eurexpo, a émis un avis défavorable.

Le SYTRAL s’est donc fendu d’un communiqué de presse qui laisse augurer d’une belle bataille qui pourrait bien se terminer devant le tribunal administratif. Extraits :

“Bernard Rivalta, Président du SYTRAL, a rappelé que le projet du prolongement de T2 a pour vocation essentielle de desservir le parc des expositions Eurexpo. Bernard Rivalta, Annie Guillemot, Maire de Bron, David Kimelfeld, Vice-président du Grand Lyon (pôle économie, attractivité et rayonnement), Guy Mathiolon, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Anne-Marie Baezner, Directrice générale d’Eurexpo, mais aussi Gérard Amiel, Directeur des ressources humaines de Renault Trucks, et Monsieur Marrel exposant du Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation (SIRHA) ont unanimement souligné la nécessité de réaliser la desserte d’Eurexpo en tramway conformément au projet du SYTRAL, c’est-à-dire par le tracé Bron centre ville, avec une mise en service prévisionnelle pour novembre 2012.”

Normalement, le Commissaire enquêteur doit comprendre qu’il n’a pas bien fait son travail. Mais comme si ça ne suffisait pas, le communiqué ajoute un petit couplet :

La proposition émise par le commissaire enquêteur (passage à proximité des sept chemins) n’est pas pertinente selon l’ensemble des intervenants puisqu’elle amalgame deux projets distincts : la desserte d’Eurexpo et celle du rond-point des sept chemins qui pourra être envisagée par ailleurs.”

Fermez le ban. Le ton est donné.

Pour mémoire la DUP ne peut être accordée que par le Préfet qui peut aussi passer outre l’avis du Commissaire enquêteur. Gageons cependant que dans une telle hypothèses les recours devant le tribunal administratif ne devraient pas manquer, le Commissaire enquêteur n’ayant probablement pas inventé la proposition émise.

Une affaire à suivre de près…

© photo By Billy69150

 

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Olivier Genevois

Elevé à la pub des 80′s, biberonné au réalisme du marketing, enthousiasmé par les questions globales liées à la Cité, j’ai co-fondé Sennse avec ce joyeux mélange d’aspirations personnelles et de savoir-faire professionnel. Depuis près de 20 ans je décortique ainsi les enjeux techniques et politiques des institutions, je réponds aux questions très concrètes des opérateurs de transport, je partage les réflexions d’avenir des urbanistes, je me confronte aux exigences divergentes des usagers-consommateurs-citoyens. Ce qui me laisse tout juste assez de temps pour un ou deux marathons par an, la course à pied étant à la fois une passion et une nécessité pour maintenir un équilibre serein. Pour partager quelques kilomètres : o.genevois@sennse.fr ou @Olivier_Sennse sur Twitter. Et pour lire des choses moins sérieuses vous avez www.mots-surannes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *