Du choix et de ses conséquences

Comme aurait pu le dire Confucius, « Y ‘ pas à tortiller, dans la vie, faut savoir choisir ».

En effet, il existe des métiers qui, plus que d’autres, demandent d’effectuer régulièrement des choix. Certains sont parfois minimes, d’autres sont parfois hautement stratégiques. Les militaires savent, par exemple, que les tactiques sur le champ de bataille offrent peu d’options, mais que le choix de telle ou telle sera vital. De leur côté, les chirurgiens urgentistes passent leur temps à opérer des blessés (et des choix) en n’ayant qu’une poignée de secondes pour décider du geste à accomplir. Le tout, sans que jamais la moindre alerte ne vienne offrir un temps de réflexion supplémentaire : « êtes-vous certain de vouloir sectionner cette artère ? OUI ? NON ? ANNULER ? ». Et c’est à la lueur de l’observation de ces processus que l’on prend conscience que tout choix se construit en fonction d’un vécu – nommons cela l’expérience – et que tout choix à des conséquences – appelons cela le “syndrome du battement d’ailes du papillon”.

viaDu choix et de ses conséquences | Thebault Marc.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn