Amiens vit ses rêves

 Amiens vit ses rêves   La communauté d’agglomération Amiens Métropole lance aujourd’hui même une campagne de communication nationale pour affirmer sa notoriété et son image de capitale régionale dynamique en valorisant son potentiel d’attractivité et ses atouts : position géographique stratégique, dynamisme économique, richesse culturelle et qualité de vie. Résolument ambitieuse et légèrement décalée, la campagne « Amiens vit ses rêves » donne le ton. Création d’un site Internet dédié, mise à disposition d’un communiqué de presse très détaillé… voilà une campagne publicitaire qui cherche à faire parler d’elle !S’appuyant sur différents domaines clés qui font le dynamisme de l’agglomération amiénoise – l’emploi et le développement économique, l’enseignement supérieur et la recherche, l’environnement et la qualité de vie, l’action culturelle – « Amiens vit ses rêves » nous projette audacieusement dans un futur qui, bien évidemment, voit éclater au grand jour les prodigieuses réussites des institutions et administrés d’Amiens Métropole.   Le communiqué de presse explique : « La création se base sur une description imaginaire de ce que pourrait être en rêve la position d’Amiens Métropole, tout en s’appuyant sur une réalité d’aujourd’hui. La campagne projette délibérément l’agglomération amiénoise quelques décennies plus tard, avec toute la saveur que permet l’anticipation. Elle entend interpeller et donner envie de s’installer dans une agglomération qui regarde vers l’avenir. Pour interpeller, l’iconographie convoque les codes de la science-fiction. Avec une outrance humoristique assumée, les titres frappent l’imagination du lecteur et invitent celui-ci à se questionner sur sa propre perception d’Amiens. » Un concept qui sort des sempiternelles images d’Epinal de la communication territoriale et qui, difficile de ne pas le reconnaître, fait souffler un grand vent de dynamisme sur l’image de l’agglomération voire du département (Somme). Quelles cibles ? La campagne cible prioritairement les cadres et les décideurs susceptibles d’être intéressés par une activité professionnelle sur Amiens. « En témoignant d’une action impulsant de véritables dynamiques de développement à la fois économique, environnemental, social, éducatif, culturel et sportif, et de l’ambition de toute une agglomération à préparer l’avenir dans un souci constant d’excellence et du bien-être de ses habitants, l’enjeu est de montrer et de faire partager aux décideurs et aux chefs d’entreprises que l’agglomération amiénoise est un lieu accueillant et privilégié pour leur entreprise et leur famille. » De plus, la campagne a vocation à « consolider le sentiment de fierté et d’appartenance des Amiénois, tout en réaffirmant la capacité d’entreprendre et d’innovation de leur métropole ».   Pour atteindre cet objectif, trois médias ont été privilégiés : – la presse écrite, avec des titres de PQN, PQR, presse magazine d’opinion et presse économique, – l’affichage, pour le territoire de l’agglomération, appuyé par quatre bâches événementielles à l’entrée de Paris, sur l’autoroute A1, – Internet, avec des bandeaux publicitaires placés sur des sites éditoriaux conduisant au site de la campagne ainsi que des liens sponsorisés sur les principaux moteurs de recherche. rateThis_url=”https://www.blog-territorial.fr/article-4038052.html”; rateThis_mask=””; Customer Reviews at eShopperForum.com Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

6 pensées sur “Amiens vit ses rêves

  • 21 octobre 2006 à 2 h 37 min
    Permalink

    Bonjour,                                                                       
                                                                                   
    Tout d’abord merci aux Verts d’Amiens qui ont su réagir avec humour et justesse à cette étrange et onéreuse campagne, voir http://amiensvitsesreves.org/
                                                                                   
    Comme cette campagne a aussi lieu sur internet et qu’il s’agit de mon métier, voici quelques reflexions sur des détails qui ont leur importance.

    La ville d’amiens choisi de faire sa communication à partir d’un domaine internet se terminant en ".com" (http://www.amiensvitsesreves.com), qui comme chacun devrait le savoir regroupe sur internet les entités COMmerciales. D’autres choix plus judicieux pour une ville existent,  le .org, pour ORGanisation, utilisé d’ailleurs judicieusement par les          
    verts (http://www.elusvertsamiens.org/), conviendrait très bien, le .fr,   pour france, serait parfait.

    On remarquera aussi, que le site d’amiens métropole, s’il existe bien en amiens.fr, n’est évoqué qu’en amiens.com dans toute la communication faîte par la mairie. Il s’agit soit d’une méconnaissance de ce qu’est internet, soit d’une volonté réfléchie qui en dit long.                        
                                                                                   
    Non monsieur De robien, mes rèves ne sont pas en .com !                        
                                                                                   
    Amiens métropole a par ailleurs choisi de faire héberger son site chez Online, une filiale de free/proxad. Quelle étrange idée. Serait-ce qu’ils  n’ont pas confiance en la qualité du réseau Picard ? Mais alors, comment attirer les cadres, leur coeur de cible ?                                      
                                                                                   
    Une petite consolation tout de même : le fait qu’Amiens Métropole sous-traite ce site permet au moins qu’il ne soit pas motorisé, comme son site phare amiens.fr, par Microsoft. Les gens d’Online connaissent leur métier, comme de  nombreuses sociétés picardes d’ailleurs.

  • 21 octobre 2006 à 1 h 06 min
    Permalink

    Chacun est libre de penser ce qu’il veut ! Nous, par exemple, nous sommes en .com parce que nous faisons de la COMmunication, sans qu’il y ait le moindre COMmerce là dedans…

    Si blog-territorial est également accessible en .fr, nous avons choisi de COMmuniquer sur le .com et de réserver le .org au forum.

    C’est donc un vrai faux débat, sauf si Amiens avait utilisé .biz qui est la première extension générique à ouverture restreinte, destinée uniquement aux entités commerciales !

    Quelle que soit la dénomitation du site, nous renouvelons donc nos félicitations pour cette campagne de qualité.

  • 21 octobre 2006 à 1 h 15 min
    Permalink

    Arf… Et encore! Quand on n’ est pas prévenu "biz" ça fait trés sympathique et affectueux… Ca peut faire bizarre aussi :o)))

  • 24 octobre 2006 à 0 h 51 min
    Permalink

    Il est tout a fait légitime que blog-territorial ait choisi l’extension commerciale :

    https://www.blog-territorial.fr est un blog conçu et édité par l’agence adverbia.
    adverbia (marque déposée à l’INPI) est un département de la sarl PDF Communications, au capital de 20.000 euros, dont le siège social est situé 95, avenue de Choisy à Paris (13e).
    R.C.S. : 488 540 147 – Paris.

    Ce qui est tout à fait légitime pour une agence l’est beaucoup moins, et est même choquant, de la part d’une ville.

    Voici le liste des extensions existantes et leur rôle :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_Internet_TLD

    • 24 octobre 2006 à 4 h 26 min
      Permalink

      Au risque de ne pas être d’accord, une fois encore… autant le "détournement" des Verts nous a semblé original et "de bonne guerre politique locale", autant ce débat sur le nom de domaine nous semble vraiment un faux débat !

      Puisque vous citez Wikipédia, lisez bien leur définition : .com n’est plus simplement une extension commerciale mais "le plus populaire des noms de domaine de premier niveau sur Internet". Ainsi on peut lire sur l’encyclopédie libre :  ".com est un nom générique du domaine de premier niveau. Il est l’un des premiers domaines de premier niveau, établis en janvier 1985. Initialement prévu pour désigner les entités commerciales, aucune restriction n’était prévue pour l’enregistrement, et rapidement il est devenu le plus gros domaine en activité" (http://fr.wikipedia.org/wiki/.com)

      Quelques adresses de sites officiels de villes en .com pour vous convaincre ?

      http://www.boulognebillancourt.com
      http://www.cannes-on-line.com
      http://www.issy.com
      http://www.ville-reims.com
      http://www.montauban.com
      http://www.carcassonne-tourisme.com
      http://http://www.aubagne.com
      http://www.auxerre.com
      etc, etc.

      Alors, allez-vous reprocher à toutes ces villes de faire du COMmerce pour autant ? :o)
      L’attribution des noms de domaine semble moins rigide aujourd’hui que vous ne le pensez… quant à l’agence adverbia, qui édite blog-territorial.com, c’est encore un contre-exemple… puisque son site existe précisément en .fr et en .org ! 

Commentaires fermés.