3G : la saturation des réseaux menace dans les grandes villes

La croissance exponentielle des Smartphones, de la navigation web à partir d’un téléphone mobile et des applications mobiles nécessitant une connexion réseau pèse de plus en plus sur les réseaux 3G. Certes, des fréquences supplémentaires vont être dégagées. Certes, un nouveau réseau (celui de Free) va être déployé. Néanmoins, aujourd’hui dans les grandes villes, dans les lieux particulièrement fréquentés (les champs Élysées à Paris, les places publiques et gares…) il est souvent impossible de se connecter ou de télécharger quoi que ce soit (Cf. cette étude déjà évoquée qui souligne la frustration des utilisateurs de la 3G). Ces lieux très fréquentés sont en plus ceux où la densité d’antennes est déjà forte, les opérateurs réfléchissent donc à des solutions alternatives. A court terme, ils se focalisent sur une optimisation des « box » mises en place chez les particuliers. La box peut en effet être transformée en antenne domestique (femtocell) ou faire transiter (gratuitement suite aux annonces de Free, SFR et Orange) les appels fixes vers mobiles en soulageant ainsi le réseau hertzien. Elle peut également devenir, comme pour les box SFR et Free, un hot-spot wifi, les derniers modèles de Smartphones basculant automatiquement sur le WiFi pour les échanges data lorsqu’il est à portée.

via3G : la saturation des réseaux menace dans les grandes villes.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn