Ruralitic 2008 : 3e universités d’été des TIC pour les territoires

par Pascal Minguet C’est à Aurillac, dans le Cantal que viennent de s’achever les 3e universités d’été des TIC (technologies de l’information et de la communication) pour les territoires. Plus de 400 personnes venues de 67 départements français, mais aussi des étrangers ont participé aux débats, aux ateliers et aux nombreux échanges. Le format de ces universités reste très humain et les contacts pour les élus ou les représentants des communes et des collectivités territoriales avec les représentants européens, de l’État français et des différents ministères et instances, sont très productifs. La plénière a été ouverte par René Souchon, le président du conseil régional d’Auvergne qui a placé ces universités sous le signe des usages. Une vidéo d’Eric Besson, secrétaire d’état chargé de la perspective, de l’évaluation des politiques publiques et du développement de l’économie numérique a bien positionné le débat rappelant que les TIC représentent un enjeu considérable pour les territoires. « Il y a 2 ans, le débat c’était l’accès à Internet, aujourd’hui il reste environ 3% de la population française qui n’a pas encore accès à Internet haut débit. Maintenant, les élus pensent services, usages et c’est bien là que nous devons axer nos efforts », souligne Vanick Berberian, président de l’association des maires ruraux de France Attractivité des territoires Tous les intervenants ont insisté sur la nécessité d’intégrer les Tic et surtout leurs usages au coeur de tous les projets. « L’attractivité des territoires passe par les nouveaux usages que nous mettrons en place pour les entreprises, les artisans, les habitants, les touristes… », confirme Frédéric Roucoul, en charge des infrastructures et des services dans le village jurassien de Jouhe.   « Nous devons concentrer tous nos efforts à mêler intelligemment l’authenticité de nos territoires et les nouvelles technologies. Ces Tic nous rendent l’accès à la modernité. Elles donnent aussi les moyens, à chacun des territoires de développer ses propres projets », affirme Vincent Decoeur, président du conseil général du Cantal. De nombreux retours d’expériences L’intérêt de ces journées, c’est d’échanger, de partager des expériences diverses et à échelle d’une collectivité. Les réalisations vont de la mise en place et l’animation de guichets de vidéo-conférence pour l’accès aux services publiques (préfecture, ANPE…) dans le Cantal, ou encore la meilleure exploitation et maintenance des systèmes d’éclairage dans une collectivité du Nord, la mise en place de CENT (centre européen de nouvelle technologie) dans des petits villages historiques de Bourgogne, Dordogne, Italie… qui ont permis de créer plus de 240 ETP (équivalent temps plein)… Tous les retours d’expériences sur http://www.ruralitic.com  Voir plus loin Autre point intéressant, c’est la participation de représentants étrangers. Une intervention particulièrement remarquée, celle de Hamed Bakayoko, Ministre des NTIC de Côte d’Ivoire, qui compte plus de 60% de sa population en milieu rural et qui a des problématiques qui sont assez proches de celles de certaines très petites communes françaises. La suite de ces universités, c’est sur le site Ruralitic où tous les supports, vidéos et interviews vont être mis en ligne début octobre au plus tard. #menu #web { background-position:100% -150px; border-width:0; } #menu #web a { background-position:0% -150px; color:#333; padding-bottom:5px; } .divTitreArticle h2, .infoExtrait { border-bottom: 1px solid #A64174; background-image: url(https://idata.over-blog.com/0/18/46/70/article/web2.gif); padding-top:10px; background-position: top left; background-repeat: no-repeat; background-color: transparent; }

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn