Pascal Minguet : un “blogueur de village”

par Grégoire Petit Pascal Minguet Pascal Minguet est tout sauf un spécialiste. Enfin si, c’est un spécialiste. Mais pas un spécialiste comme les autres, enfermés dans leur univers et incapables de se mouvoir dès qu’ils en sortent. Non. Pascal Minguet n’est pas de cette espèce de spécialiste. Portrait d’un blogueur à part. Sa fiche wikipedia donne le ton tout de suite : il est à la fois consultant, expert en numérique, vulgarisateur, peintre et blogueur, se refusant à sacrifier une passion pour une autre. Il les pratique toutes de front, toutes ensemble. Il fait ses études en électronique et de micro-informatique à Dijon et commence son parcours professionnel comme technicien chez Fimatic International. Après plusieurs postes en tant qu’analyste programmeur, Pascal Minguet découvre son talent de vulgarisateur et de présentateur/animateur lors de salons, de séminaires. tmhc Consultant à Paris en 1986, il devient cinq ans plus tard chargé de la rubrique réseaux puis rédacteur en chef adjoint chez PC Expert, parallèlement à une chronique hebdomadaire “Quoi de neuf en micro cette semaine ?”, sur Europe 1. Il fonde, en 1993, son propre “Cabinet de conseil en communication et marketing spécialisé sur le secteur du numérique” : The Média Hall Company. Il effectue des interventions à Sup de Pub et anime de nombreuses émissions de web TV. Il a découvert son intérêt pour la peinture tardivement et expose régulièrement à Paris. Voilà quatre ans à peine qu’il a trouvé son chez lui, un pied à Jouhe, l’autre à Auxonne. Il y travaille à distance et anime le club Bourgogne Franche-Comté, dont il est l’initiateur. S’il y a bien un endroit où il faut faire un blog, c’est dans les petits villages Féru de la Toile, il a à son actif trois sites et quatre blogs. Il a ouvert son petit dernier, lorsqu’il est arrivé à Jouhe : “S’il y a bien un endroit où il faut faire un blog, c’est dans les petits villages” se plaît-il à dire. En effet, avec ses 484 habitants et une connection ADSL qui tarde à venir, son blog recueille modestement mais sûrement 70 visiteurs uniques chaque jour. Mais le plus important à ses yeux, ce sont les réactions directes. Celle, par exemple, de la petite voisine qui le lit et lui suggère régulièrement des idées de billets. Pour pallier l’absence d’informations (délivrées par la presse locale notamment) et d’animation au sein du village, Pascal Minguet joue ainsi pleinement le jeu du web 2.0, mais en transposant dans le réel les effets interactifs de son blog. C’est ce qu’il appelle le “village 2.0” : animer, par le biais d’outils en ligne, un village, une communauté bien réelle dont les liens interpersonnels s’étaient petit à petit défaits, distandus. Je suis conseiller municipal mais je n’en suis pas moins citoyen ! Un bel exemple de blog citoyen ? Pas exactement. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas un simple administré de son village, il est également, depuis le 9 mars 2008, élu au conseil municipal de Jouhe. Mais il se défend d’être l’initiateur d’un blog politique pour autant : “je suis conseiller municipal, mais je n’en suis pas moins citoyen”. Les ambitions politiques sont loin d’être dans son tempérament. Ce qui l’anime, c’est bel et bien de faire bouger certains dossiers et renouer le lien social à Jouhe, grâce à ce blog d’un genre nouveau, un “blog de village”, selon sa propre expression. La prochaine étape ? Il compte dépasser “l’outil blog” et envisage de créer une communauté wiki, locale et citoyenne, pour son village. En attendant, bien sûr, que l’ADSL arrive un jour… Cet exemple original d’un blog qui se veut à la fois citoyen (critique au niveau communal bien sûr, mais également auprès de la Communauté d’agglomération ou du Département) et politique (information, animation, lien social) interpelle. Si cela semble fonctionner à une échelle microscopique, pourrait-on retrouver à une échelle plus grande un blogueur à la fois acteur et critique ? Ceci pose le problème de la relation au pouvoir politique, afin de conserver, à l’instar de Pascal Mi
nguet, les avantages non seulement de l’observation critique, mais aussi de la participation. Trois questions à… Pascal Minguet, destinées à révéler chacune des facettes de sa personnalité : blog-territorial : Pour le « blogueur de village » : comment vous définiriez-vous ? blogueur citoyen, blogueur narcissique, blogueur discret, blogueur distant, blogueur influent, blogueur communautaire… Pascal Minguet : Comme naturellement je n’aime pas les cases ou les classements trop rigides… Disons blogueur découvreur ou blogueur de village, un peu à mi-chemin entre l’écrivain public et l’extraverti que je suis. Par profession et spécialiste du numérique depuis plus de 25 ans, je suis passionné par les usages des technologies et non plus par la technologie pour elle-même. Donc les blogs sont les « outils » les plus aboutis aujourd’hui, mais dans le futur il y aura des plates-formes plus vastes et ouvertes. Ce qui compte c’est la facilité de mise en œuvre, la gratuité pour créer ce type de média. Il y a tout à imaginer, à inventer et à faire. blog-territorial : Pour l’expert en numérique : quel avenir pour les blogs ? Pascal Minguet : Au-delà du blog, c’est ce que l’on appelle le Web 2.0 qui importe, avec des outils participatifs, de publication, des flux, le partage d’information… mais l’avenir est à l’agrégation, aux « croisement » des plates-formes entre Wiki, blogs, sites… C’est encore complexe de passer d’un site, d’un blog, d’un wiki à l’autre. Les moteurs sont en train d’intégrer la géorecherche, demain la sémantique ou l’intelligence… À terme on pourra, un peu à l’image de iGoogle ou Netvibes, agréger et se composer ses propres média. Bel avenir pour les blogs, mais ça va se « professionnaliser », les blogueurs acharnés du début s’essoufflent et on arrive dans la phase de la maturité. blog-territorial : Pour le vulgarisateur : aujourd’hui, environ 55 % de la population est connectée à Internet. Pensez-vous que le blog, par sa simplicité, permet de familiariser le plus grand nombre aux usages d’Internet ? Pascal Minguet :Oui c’est un outil fabuleux, pour toutes les catégories, tous les milieux, tous les âges. Un blog c’est extrêmement simple à créer, aucune connaissance informatique n’est exigée, et ça c’est bien. Ensuite, on doit juste se préoccuper de l’éditorial, de l’animation, du contenu… ce qui est, pour moi, l’essentiel. <span>&amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style= “font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;
amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;br&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt; &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;br&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;br&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;gt;</span> #menu #web { background-position:100% -150px; border-width:0; } #menu #web a { background-position:0% -150px; color:#333; padding-bottom:5px; } .divTitreArticle h2, .infoExtrait { border-bottom: 1px solid #A64174; background-image: url(https://idata.over-blog.com/0/18/46/70/article/web2.gif); padding-top:10px; background-position: top left; background-repeat: no-repeat; background-color: transparent; }

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

2 pensées sur “Pascal Minguet : un “blogueur de village”

  • 30 juillet 2008 à 0 h 27 min
    Permalink
    Etre présent sur le web est une évidence professionnelle. Les sociétés commerciales l’ont compris mais il y a tous les indépendants, professions libérales, créateurs, artisans qui ne savent pas encore qu’il y a un outil, et que cet outil peut les aider. En ciblant bien leur besoin et à milles lieux du concept des sites internet ils peuvent trouver grâce au web un espace complémentaire à leur activité, qui est aussi un service en plus à leur client.
    Le témoignage de Pascal Minguet va tout à fait dans ce sens. Il y a une réelle intrication entre sa vraie vie, et le service rendu qu’il apporte grâce à son blog. Dont la maniabilité est évidemment intéressante. Pas besoin de se prendre la tête avec la technique. Quoi que… Que celui qui n’a jamais eu de données perdues en raison de mises à jour ou de travaux sur la plateforme d’hébergement clique sur « ajouter un commentaire ».
    Oui je crois vraiment que le blog nombrilique a vécu… En tout cas s’il en reste encore, ce qui est probable car il répond à un besoin d’échange de l’individu avec le reste du monde, en fait le plus souvent très rapidement il est limité à un groupe restreint, mais là aussi, il faut que ça rejoigne à un moment donné, la vraie vie. D’ou sans doute le succès de facebook ,my space and co… qui regroupe beaucoup de gens qui se connaissent vraiment. Quand aux réseaux professionnels, ils ont aussi un bel avenir.
  • 30 juillet 2008 à 1 h 54 min
    Permalink

    Comme d’habitude,a rticle très intéressant.
    C’es marrant de trouver un élu -blogueur citoyen. D’habitude ils prechent pour leur paroisse.
    En tous cas je pense qu’il mérite d’être connu (et reconnu).
    J’ai visité son blog qui est vraiment très intéressant. Bravo!
    Si jamais tu passes par l’Isère, arrête toi à Saint-Egrève et viens nous rendre visite, on causera blog citoyen, wiki, nulmérique, etc…
    A+

Commentaires fermés.