Christophe Perrin : “Réussir son plan de communication”

par Grégoire Petit Réussir son plan de communication Christophe Perrin fait partie de cette génération de communicants qui a commencé sa carrière en tant que journaliste. Passé successivement directeur de la communication de la ville de Saint-Dié-des-Vosges puis chef adjoint du cabinet du ministre de l’Industrie, il travaille aujourd’hui pour le compte d’un grand établissement public spécialisé dans la recherche scientifique. En mars dernier, il a publié aux éditions Territorial, un Dossier d’experts consacré à l’art et la manière de réussir son plan de communication. S’adressant principalement aux chargés de communication peu familiarisés avec le “plan de com” mais aussi aux professionnels plus aguerris, Christophe Perrin a rassemblé de manière didactique et efficace les méthodes et les outils permettant de réaliser son propre plan de communication. Toutes les phases méthodologiques sont exposées : temps, espace, cibles, choix des moyens, mise en œuvre, évaluation, cohérence de l’ensemble. Le plan de communication rassemble ainsi trois documents en un seul : il est d’abord un document politique, dans le sens où il répond à une obligation de service public de communiquer sur les actions de la L'Aisne it's open collectivité et l’obligation d’information au public sur les services qui lui sont rendus. Il est, ensuite, un document stratégique exposant l’état des lieux et l’analyse objective de la situation communicationnelle de la collectivité. Il est, enfin, un outil de travail, un “plan d’action” permettant d’étayer le choix des diverses opérations en préparation. Cette première partie est suivie de l’ensemble des outils à disposition. Les supports classiques (presse, publicité, affichage, événementiel, sponsoring, etc.) rivalisent avec les outils plus modernes et innovants (Internet, blogs, e-mailings, Intranet, web TV, télévision mobile personnelle, téléphone, etc.). Christophe Perrin est parvenu à réunir, dans une dernière partie, une série d’exemples visant à illustrer, dans le détail, la notion et l’application du plan de communication et ses outils.   L’ensemble est rythmé par des interviews de spécialistes et de professionnels (travaillant pour l’UNICEF, le CSA, la région Midi-Pyrénées, France-Info) qui jettent un regard sans faux-semblants sur les aspects stratégiques et opérationnels. Tout communicant public et, je dirais même plus, toute personne chargée de communication institutionnelle, pourra trouver réponses à ses questions en compulsant ce manuel. Il offre en effet des solutions efficaces et éclairées permettant, dans le feu de l’action, d’être opérationnel. Les lecteurs aguerris aux plans de communication, à la recherche de solutions vraiment poussées, complexes ou de grande ampleur pourront évidemment se plonger dans l’abondante bibliographie d’ouvrages spécialisés qui abordent ce thème. Précisons toutefois que s’il y a pléthore de livres et de dossiers consacrés aux plans de communication des entreprises, avec souvent des chapitres consacrés aux collectivités, les ouvrages sur les plans de communication exclusivement destinés aux collectivités sont rares, d’où l’intérêt de cet ouvrage. Christophe Perrin Trois questions à… Christophe Perrin : blog-territorial : Pourquoi choisir le “plan de com” comme thème d’ouvrage ? Christophe Perrin : Un plan de com est un schéma directeur qui permet énormément de souplesses tout en exigeant d’aborder les questions principales que doit se poser un communicant. Dans cette collection “Dossiers d’experts”, ce thème permet de présenter une approche globale, structurée, très opérationnelle et d’un certain niveau de complexité déjà, sans aller jusqu’à une spécialisation telle qu’elle réclamerait un autre type d’ouvrage d’une toute autre ampleur. b-t : Vous dites que le plan de communication est à la fois un document politique, stratégique et de travail. Pouvez-vous nous expliquer cet argument ? CP : Le plan de communication d’une collectivité met en musique un programme politique. Il y puise des valeurs qu’il s’agit de rendre manifestes pour que les citoyens
ne se disent pas “le programme de nos élus, c’est du pipeau”. Il accompagne les projets des élus et doit les faire comprendre, permettre leur “appropriation”. Qui dit plan dit axes de travail, et donc priorités claires, et stratégie. Enfin, le but est bien de traduire tout cela de manière très concrète sur la base d’une feuille de route claire et opérationnelle. b-t : La démocratie participative est un sujet en vogue. Pensez-vous que dans l’avenir, le plan de communication sera obligé d’évoluer pour répondre aux exigences des élus bien sûr, mais aussi aux demandes directes des citoyens ? CP : Le terme “Démocratie participative” est une jolie expression qui prend le sens que l’on veut bien lui donner. Un plan de communication doit, de toute manière, être irrigué par les réactions, les réflexions, les retours des publics à qui il s’adresse. Il doit accompagner de manière souple et vivante un projet politique. Il participe pleinement de la manière de concevoir les relations dans la cité. Mais la politique, et c’est heureux, ne se résume pas à un plan de communication. Que retiendront les élus des propositions citoyennes ? Comment gèreront-ils ces “apports” citoyens ? Ce n’est plus une question de pure com, mais une manière fondamentale de concevoir le rôle du politique, sa fonction, le rapport avec les électeurs.   Vous pouvez télécharger et apprécier les belles feuilles de l’ouvrage de Christophe Perrin, notamment son analyse des divers outils de communication que le Net met à disposition (Partie 2, Chapitre IX). <span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”>&lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&gt;&amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;gt;&amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;span style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;” mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;span mce_style=”font-family: verdana; font-size: 10pt;”&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;br&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt; &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;br&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;amp;gt;&amp;amp;amp;lt;/span&amp;amp;amp;gt;&amp;amp;lt;/span&amp;amp;gt;&amp;lt;/span&amp;gt;&lt;/span&gt;</span> #menu #voir { background-position:100% -150px; border-width:0; } #menu #voir a { background-position:0% -150px; color:#333; padding-bottom:5px; } .divTitreArticle h2, .infoExtrait { border-bottom: 1px solid #F90; background-image: url(https://idata.over-blog.com/0/18/46/70/article/voir2.gif); padding-top:10px; background-position: top left; background-repeat: no-repeat; background-color: transparent; }

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une pensée sur “Christophe Perrin : “Réussir son plan de communication”

  • 28 avril 2010 à 3 h 41 min
    Permalink

    Effectivement, thème rarement traité aussi précisément dans les ouvrages! Ce sera sûrement utile pour tous ceux, encore très nombreux comme vous le dites dans les collectivités, qui ne connaissent pas la méthode. Ayant fait des études exclusivement en communication (de l’entreprise en passant par le journalisme et la com politique/publique) et ayant donc appris les méthodologies nécessaires, je me rends compte du gain de temps énorme et de l’aisance que cela peut apporter dans la déclinaison de la stratégie politique en objectifs opérationnels de communication depuis plus de 10 ans que je bosse. Irène

Commentaires fermés.