Vers un nouveau "pride building*" francilien

Aujourd’hui, le phénomène de métropolisation des villes en France induit de nouvelles donnes sociales. Ces mutations territoriales obligent progressivement, le citoyen, l’entrepreneur, l’acteur politique, à reconsidérer ce qui fait l’identité du sol qu’il occupe.

Le projet Paris Métropole représente une formidable opportunité pour chacune des communes franciliennes de s’affirmer comme forces de proposition de l’offre touristique. L’occasion leur est donnée d’être elles-mêmes les moteurs d’une nouvelle dynamique économique, qui jusqu’à présent a toujours été dictée par Paris, ville  phare.

On constate une hétérogénéïté dans la représentation qui est faite de Paris Métropole  notamment sur Internet.

Nous voyons bien, à travers l’incroyable développement de grandes métropoles sur la planète, à quel point le nouveau tourisme urbain est un fort moteur de croissance pour un territoire. Mais encore faut-il qu’une médiatisation homogène de ce territoire participe à la construction de son identité.

Or, on constate une hétérogénéité dans la représentation qui est faite de Paris Métropole via les différents médias, et notamment sur Internet.

Une métropole 2.0

La façon d’envisager la découverte d’une métropole est en étroite relation avec
les attentes de la génération 2.0 habituée à surfer d’une information à une autre, et surtout de générer elle-même l’information.

La médiatisation de Paris Métropole doit principalement placer le touriste et l’habitant au coeur d’un dispositif participatif web 2.0.

Le participatif est également au cœur des nouvelles formes de tourisme urbain, tourné d’avantage vers les valeurs du territoire et allant de plus en plus à la rencontre des habitants.

C’est pourquoi la médiatisation de Paris Métropole doit principalement placer le touriste et l’habitant au cœur d’un dispositif participatif web 2.0.

Un portail officiel Paris Métropole par exemple serait le média transversal par excellence permettant aux communes franciliennes de diffuser et de coordonner leurs offres touristiques ; aux habitants de valoriser les atouts de leur territoire ; et aux touristes de devenir les « gate keepers** » de Paris Métropole !

* »pride building » : construction d’une fierté d’appartenance à une culture

** »gate keeper » : inventeur de destination touristique

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *