L’héritage réussi des Jeux Olympiques de Barcelone

Barcelone 1992, on s’en souvient encore, la ville aussi. 25 ans plus tard, la ville bénéficie toujours de l’héritage des Jeux Olympiques, dont l’organisation lui a permis d’entreprendre une transformation urbaine inédite.

Des infrastructures pensées pour l’avenir

Cet été Barcelone célébrait les 25 ans des Jeux Olympiques devenus le symbole de sa rénovation. La ville incarne l’exemple réussi d’une politique « olympique » pensée pour assurer un héritage à ses habitants.

En se préparant à accueillir les Jeux Olympiques de 1992, la ville a saisi l’opportunité de se moderniser et de s’offrir des installations durables.

Alors qu’elle tournait le dos à la mer, le port n’étant fréquenté que par ses habitués, la cité catalane s’est réouverte à la Méditerranée. Elle a réaménagé les avenues menant au port, réagencé sa plage et son front de mer, aujourd’hui des endroits de sorties nocturnes.

La ville a également pensé son projet pour reconquérir des zones abandonnées. Sur les hauteurs de Montjuic surplombant Barcelone, les friches industrielles ont laissé place à un parc olympique devenu un véritable lieu de promenade et de loisirs toute l’année. Les infrastructures sportives créés sur le site, à l’instar du Palau Sant Jordi ou du stade olympique Lluis Companys, accueillent toujours les grandes manifestations sportives et les concerts d’artistes internationaux. Spécialement rénovée pour les Jeux, la piscine en plein air de Montjuic est tout autant appréciée. Son panorama sur la ville en fait un lieu d’exception. Des tournages y ont d’ailleurs été réalisés.

En vue des Jeux Olympiques, Barcelone a aussi aménagé les axes routiers qui lui manquaient. D’immenses travaux ont été menés pour construire un périphérique et de grands accès urbains.

Dynamisme et attractivité

Au-delà d’une rénovation sans précédent, la capitale catalane a surtout bénéficié de l’enthousiasme suscité par les Jeux.

Le grand raout olympique a stimulé la pratique du sport dans la région. Près de la moitié des Catalans pratiqueraient une activité physique régulière, que ce soit dans les clubs, les fédérations ou à l’école. L’industrie du sport générerait près de 2% du PIB catalan.

Un engouement pour le sport, mais aussi pour la cité de Gaudí. Le temps des Jeux, Barcelone a renvoyé l’image d’une ville dynamique et branchée. En un mot, attractive. Depuis 1992, la capitale catalane a gagné ses galons de destination touristique, dont le succès ne cesse de croître, avec près de 30 millions de touristes par an.

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *