Le PNRQAD : réhabilitation des quartiers anciens dégradés à Bordeaux

Instauré par la loi du 25 mars 2009 de mobilisation pour le logement et de lutte contre l’exclusion, le programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD) doit permettre de résorber efficacement l’habitat indigne, de remettre sur le marché des logements vacants et de lutter contre la précarité énergétique, tout en maintenant la mixité sociale. Un appel à candidature a permis d’identifier 87 projets. Suite à l’analyse d’une commission de représentants de l’Etat, d’élus et d’organismes intervenant sur le logement, le Gouvernement a décidé de retenir 40 projets :

■25 retenus dont 11 retenus sur un périmètre restreint

■15 retenus au titre d’un accompagnement limité à de l’ingénierie

Au titre des projets retenus est Bordeaux. En quelques lignes, un petit historique des projets bordelais pour aboutir au programme actuel.

En 1996, la Ville de Bordeaux élabore un premier projet urbain, dont l’un des objectifs est de « faire battre à nouveau le cœur de la ville » et d’ouvrir le centre de ville aux quartiers périphériques.

En 2002, la Ville de Bordeaux engage le projet Centre Historique d’Agglomération, qui se traduit notamment par une politique de requalification du parc résidentiel du centre historique. Pour accompagner cette politique, la Ville de Bordeaux met en place une première OPAH RU, définit trois périmètres de restauration immobilière, met en œuvre des actions de lutte contre l’insalubrité.

Les résultats remarquables restent cependant insuffisants : le centre de Bordeaux peine à retrouver l’attractivité résidentielle recherchée.

En 2009, elle conçoit un deuxième projet urbain : « Bordeaux 2030 ». Celui-ci vise notamment à accueillir dans les prochaines décennies 30 à 50 000 d’habitants supplémentaires, et inscrire le territoire de la Bastide (rive droite) dans le cœur de l’agglomération au même titre que le centre historique.

Aujourd’hui, la Ville de Bordeaux poursuit le projet d’aménagement du centre de la ville grâce à de nouveaux outils : mise en œuvre du PNRQAD, révision du PSMV, du PLU et du PLH. Son objectif : « faire de la ville ancienne une ville durable pour tous ».

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Olivier Genevois

Elevé à la pub des 80′s, biberonné au réalisme du marketing, enthousiasmé par les questions globales liées à la Cité, j’ai co-fondé Sennse avec ce joyeux mélange d’aspirations personnelles et de savoir-faire professionnel. Depuis près de 20 ans je décortique ainsi les enjeux techniques et politiques des institutions, je réponds aux questions très concrètes des opérateurs de transport, je partage les réflexions d’avenir des urbanistes, je me confronte aux exigences divergentes des usagers-consommateurs-citoyens. Ce qui me laisse tout juste assez de temps pour un ou deux marathons par an, la course à pied étant à la fois une passion et une nécessité pour maintenir un équilibre serein. Pour partager quelques kilomètres : o.genevois@sennse.fr ou @Olivier_Sennse sur Twitter. Et pour lire des choses moins sérieuses vous avez www.mots-surannes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *