Lancement du forum "Innovention"

Certaines collectivités n’ont pas les moyens de mettre en place d »importants services informatiques. Il existe toutefois une possibilité pour celles-ci d’utiliser les dernières innovations technologiques apportées par le Web 2.0, pour un coût abordable.
C »est le message qui se dégageait de la conférence qui a eu lieu le lundi 27 octobre au FIAP Jean Monnet à Paris. Il s’agissait du forum de lancement de la démarche Innovention du web2territorial organisé par l »Agence régionale des Technologies et de la Société de l’Information de l’Ile-de-France (ARTESI IDF). Les débats se sont d »abord focalisés sur le bilan des Explorcamps Web2territorial pour ensuite aborder les possibilités pour des petites structures de mettre en place des outils collaboratifs à moindre cout.

Les discussions ont tout d’abord mis à jour le fait qu’en France aujourd’hui, principalement au sein des entreprises, il existe un décalage entre la culture Internet et les outils utilisés. Si les seconds relèvent du Web 2.0, la première tient toujours de l »ancien Internet. La prise en compte effective de ces innovations nécessite donc de renouveler en profondeur les comportements.
Dans un second temps, au cours de la phase bilan des expériences passées, les participants ont insisté sur le fait que si les outils gratuits fournis dans le cadre du web 2.0 sont accessibles en terme de prise en main, ils manquent le plus souvent d’adaptivité.
Cette journée  été aussi l’occasion rappeler les impacts effectifs du passage au Web 2.0 dans les comportements et les possibilités offertes à leurs utilisateurs :

– L’Ego média qui permet à travers la multiplicité des sources de se construire son propre média ;
– Le Remix illimité : il y a une production telle d’information, que le simple fait de la synthétiser représente un apport ;
– Un mégaphone planétaire qui permet universellement de s’exprimer avec très peu de moyens ;
– Web Lego : il n’est plus nécessaire de prévoir un projet du début à la fin dès sa conception. Le faire évoluer est beaucoup plus facile ;
– La continuité relationnelle : qui permet en passant d »un support à un autre d’être en permanence connecté au reste du monde ;
– L’Open Space Asynchrone : les moyens de communication permettent de ne plus avoir à multiplier les réunions et d »avance plus vite ;
– Le nuage modal permet d »accéder en permanence à toutes ses informations à travers des plateformes multimodales.

l’individu, en tant qu’artisan de la mise en place de processus de fonctionnement, est primordial

En conclusion, il est apparu qu’il était nécessaire de repenser la façon dont s’organise l’entreprise (équipes, formation, management…) afin d’intégrer aux mieux les nouvelles possibilités du Web 2.0. Au cœur de ce dispositif renouvelé, l’individu, en tant qu’artisan de la mise en place de processus de fonctionnement, est primordial. Dans cette optique, les jeunes, plus sensibilisés à ces nouvelles technologies ont un rôle important à jouer.
Toutefois, la recherche de la plus grande efficacité au moindre prix à tout de même un cout : leur gratuité implique une instabilité et un manque d’assurance quant leur durée d’existence. L’absence de prix a aussi pour corollaire une mise à jour plus lente que pour les produits payants et nécessite éventuellement de changer d’outil régulièrement afin de coller au plus près des besoins de l’organisme. Une chose que toutes les structures ne peuvent pas faire.

Outils innoventeurs
Les autres slides de la journée

Agence régionale des Technologies et de la Société de l »Information de l »Ile-de-France (ARTESI IDF)

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *