La course des titans : les canaux maritimes, toujours plus grands

La course des titans : les canaux maritimes, toujours plus grands

SHARE
, / 5517 1

Il y a un an l’Egypte annonçait le lancement du projet d’extension du canal de Suez : creuser un deuxième canal parallèle au canal de Suez destiné à répondre à l’accroissement du trafic maritime international (80 % des marchandises passent par la mer) et au nouveau format géant des cargos. C’est dans ce contexte hautement concurrentiel que les principaux canaux maritimes se font une course à l’évolution.

La France prévoit quant à elle de se lancer dans le creusement du Canal Seine-Nord Europe en 2017 : 107 km, entre l’Oise (Compiègne) et le canal Dunkerque-Escaut (Cambrai). Il offrira un accès unique à 6 ports de la rangée Nord-européenne à l’ensemble des opérateurs qui s’installeront le long de cette liaison Seine-Escaut en Haute-Normandie, en Ile-de-France, en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Comme invitation au voyage (fluvial), voici un tour du monde des principaux canaux maritimes et de leurs évolutions à venir :

Canal de Suez : le titan

Canal de Suez

Canal de Suez

Situé en Égypte, long de 193,3 km, large de 280 m à 345 m et profond de 22,5 m, il relie, via trois lacs naturels, la mer Méditerranée et la mer Rouge.
Percé entre 1859 et 1869, sous la direction de Ferdinand de Lesseps, il draine aujourd’hui 8% du trafic mondial.
La rente annuelle est de 5 milliards de dollars pour l’Égypte, depuis l’effondrement du secteur touristique avec la révolution de 2011 et l’instabilité politique qui a suivi, cette rente représente aujourd’hui la première source de revenus du pays, une quarantaine de bateaux empruntent le canal chaque jour.

L’agrandissement du canal de Suez consistera en un élargissement de 37 km du canal existant, augmenté d’une nouvelle portion de 35 km. Avec la deuxième voie, les bateaux pourront désormais circuler dans les deux sens et le canal comptera alors plus de 90 passages quotidiens et une réduction de huit heures d’attente sur le trajet des cargos.

Canal de Panama : le centenaire

Canal de Panama

Canal de Panama

Il traverse l’isthme de Panama en Amérique centrale, reliant l’océan Pacifique à l’océan Atlantique. L’initiative du projet remonte au début du XVIe siècle, mais la première tentative de construction ne commence qu’en 1880, sous l’impulsion française de Ferdinand de Lesseps. Inachevé, le travail est terminé par les États-Unis sous la direction de G.W. Goethals, et le canal ouvrit en 1914.
En moyenne, la traversée des 77 kilomètres du canal par un cargo prend environ neuf heures. 5 % du commerce maritime mondial passe par le canal de Panama.

Des travaux d’élargissement équipant le canal d’un troisième jeu d’écluses ont été lancés en 2007 et devraient être terminés en 2016, ils permettront le passage des navires de plus gros tonnage : des tankers et autres géants des mers appelés Post-Panamax, transportant jusqu’à 12 000 conteneurs, soit plus du double de la charge actuellement autorisée à emprunter la voie navigable.
Un budget de plus de quatre milliards d’euros permettra d’équiper le canal d’un troisième jeu d’écluses, laissant le passage de navires transportant 12.000 à 15.000 conteneurs, contre 5.000 actuellement, pour doubler le transit à 600 millions de tonnes/an.
Et déjà un autre projet de quatrième jeu d’écluses est à l’étude pour augmenter encore la capacité du canal.

Canal de Corinthe : le périlleux

Canal de Corinthe

Canal de Corinthe

Inauguré le 25 juillet 1893, le canal de Corinthe perce de part en part l’isthme rattachant le Péloponnèse au reste du territoire grec pour relier la mer Ionienne à la mer Égée et permet aux navires de moins de 10 000 tonnes et 8 mètres d’éviter un détour de 400 km parfois dangereux.
Le canal mesure 6 343 m de longueur et 24,60 m de largeur.
Environ 11 000 navires, essentiellement de touristes, empruntent cette voie chaque année.

Canal de Kiel : la force tranquille

Canal de Kiel

Canal de Kiel

Ses 98 kilomètres de long relient la mer du Nord (à Brunsbüttel) à la mer Baltique (à Kiel) et permettent un raccourci de 519 km. Sa construction commence en 1887 et il est agrandi entre 1907 et 1914 pour répondre à l’augmentation du trafic.  Avec plus ou moins 120 bateaux par jour en moyenne, il est une des voies d’eau non naturelles les plus fréquentées au monde.

Grand canal de Chine : le plus ancien et le plus long au monde

Grand Canal de Chine

Grand Canal de Chine

Il s’étend sur près de 1 930 km pour relier Pékin au nord à Hangzhou au Sud, ses parties les plus anciennes remontent au Ve siècle av. J.-C. : il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2014.
Axe vital des voies de communication intérieures de l’Empire, il constitue depuis des siècles une voie commerciale importante.

Projet du Nicaragua : un second Panama ?

Un canal trois fois plus long que celui du Panama (280 km de long) pour relier, comme son voisin, les océans Pacifique et Atlantique. Il pourrait accueillir les énormes navires de classe Triple E, les plus gros porte-conteneurs actuellement construits (400 mètres de longueur par 59 mètres de largeur), incapables de transiter par le Panama. Une compagnie chinoise a investi 50 milliards de dollars dans la construction lancée en décembre dernier, la fin des travaux est prévue pour 2019 et l’entrée en fonction pour 2020.

Un Commentaire

Laisser un commentaire