Réussir la communication d’un chantier

La phase travaux d’un projet d’infrastructure est l’étape qui recèle le potentiel d’irritation publique et institutionnelle le plus important. Les modifications des plans de circulation, les aménagements de voirie (circulations piétonnes et accès aux commerces, places de stationnement, etc.), les nuisances paysagères induites (abattage d’arbres, etc.) génèrent immanquablement de nombreuses crispations. Un dispositif de communication approprié doit alors mêler opportunité du message, adaptabilité du support, pertinence du calendrier de diffusion, conformité aux réalités du terrain… Un casse-tête pour le Dircom qui n’a pas toujours accès à l’information adéquate ou doit gérer des outils « temps réel » avec des méthodologies du siècle passé.

Pour solutionner ce casse-tête opérationnel et stratégique, consultez le mini-site communication-chantier.com et cette fiche pratique disponible en téléchargement gratuit.

 

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Olivier Genevois

Elevé à la pub des 80′s, biberonné au réalisme du marketing, enthousiasmé par les questions globales liées à la Cité, j’ai co-fondé Sennse avec ce joyeux mélange d’aspirations personnelles et de savoir-faire professionnel. Depuis près de 20 ans je décortique ainsi les enjeux techniques et politiques des institutions, je réponds aux questions très concrètes des opérateurs de transport, je partage les réflexions d’avenir des urbanistes, je me confronte aux exigences divergentes des usagers-consommateurs-citoyens. Ce qui me laisse tout juste assez de temps pour un ou deux marathons par an, la course à pied étant à la fois une passion et une nécessité pour maintenir un équilibre serein. Pour partager quelques kilomètres : o.genevois@sennse.fr ou @Olivier_Sennse sur Twitter. Et pour lire des choses moins sérieuses vous avez www.mots-surannes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *