Communication interne : les nouveaux enjeux

Communication interne : les nouveaux enjeux

SHARE
, / 2873 2

Communiquer en interne est essentiel pour fédérer et créer l’adhésion de chaque acteur aux projets de l’organisation. Partager l’information entre les agents, permet une meilleure connaissance de la structure et crée le sentiment de confiance entre eux et envers la hiérarchie. En parallèle avec ces fonctions premières, Fabrice Jobard et Paul Constans nous proposent de l’examiner sous l’axe de la stratégie dans l’ouvrage « Le nouveau guide de la communication interne. » Avec un panorama d »outils et surtout de méthodes, ils nous dévoilent les enjeux passés sous le prisme de l’expérience et de l’expertise de leurs différents interlocuteurs.

La communication interne se traduit aujourd’hui par des enjeux qui englobent un spectre plus large que le cadre des agents, premiers concernés. On ne peut plus penser la communication générale de la collectivité sans faire une liaison avec la communication interne.
Au fil des années, les collectivités sont devenues les plus grands employeurs du territoire avec dans leur rang des agents aux compétences variées et multiples. Selon Fabrice Jobard Directeur de la communication du conseil général de l’Yonne: « le Département compte près de 300 métiers sur 120 sites et qui sont exercés par environ 2000 agents. Parvenir à toucher 2000 individus, en interne, suggère atteindre déjà une grande partie de la population. La réflexion stratégique doit donc être mise en avant pour qu’une action de communication soit efficace.  »
Dans la pratique, un outil doit être utilisé avec un but précis pour que l’action ne tombe pas dans l’indifférence ou provoque l’effet opposé. Pour illustrer ses propos Fabrice Jobard met dos à dos deux instruments, le print (le journal interne) et le Web (Intranet) et analyse qu’ « au delà de la cible initiale qu’est l’agent, le premier peut atteindre son entourage immédiat, sa famille et ses proches ou encore ses amis. Le fait de pouvoir ramener un journal interne à la maison provoque par défaut un effet de communication externe. D’un autre côté, quand on véhicule une information par l’intranet il faut comprendre que celui-ci ne touche pas les agents sur le terrain, que l’information est vite oubliée donc les rappels sont nécessaires. « Néanmoins, ces deux outils ne s’excluent pas et peuvent être complémentaires selon justement la stratégie adoptée. »

« Dans la pratique, un outil doit être utilisé avec un but précis pour que l’action ne tombe pas dans l’indifférence ou provoque l’effet opposé »

Renforcer la cohésion et/ou solutionner le mal-être au travail n’est donc pas qu’une affaire d’outils, mais d’abord de stratégie. Car il Avec cette pensee, il devrait etre evident que vous selectionnez une salle de Texas Hold’em avec Holdem. faut éviter que la communication interne ne soit un instrument de propagande ni servir d’alibi. Elle doit être comprise dans le sens d’un accompagnement permanent du management. Dans cette fonction, il ne faut pas négliger les difficultés et les souffrances qui peuvent atteindre les agents de la fonction publique. S »il est vrai que la sécurité de l’emploi et la peur du licenciement ne les concernent pas de prime abord, cela n’exclut pas un éventuel malaise au travail. Gérer la crise c’est d’abord la prévenir. Le guide nous informe qu’ elle ne vient pas ex nihilo car « l’événement déclencheur est en réalité le énième d’une trop longue série. Une crise qui explose n’est donc que la confirmation d’une rumeur qui n’a pas été circonscrite à temps. »

Il faut donc anticiper, faire comprendre à chaque agent que la prise de conscience d’un risque éventuel réduit les aléas de l’approximation, la potentialité d’un danger et conséquemment d’une crise. La communication interne aura pour fonction d’ « alimenter les agents en informations crédibles et vérifiables sur les éléments ayant provoqué la crise, les explications apportées par les élus ou la DGS et, les décisions apportées pour que cette crise ne se reproduise pas. Il faudra ensuite constituer une base argumentaire et réglementaire puis organiser une cellule riposte et un porte-parolat » selon un conseil du guide.
Et puisque la meilleure application d’une stratégie passe par l’usage, Fabrice Jobard indique qu’au conseil général de l’Yonne, la communication interne a été séparée de la direction de la communication. Il a émis la proposition de la rattacher au pôle prévention des risques avec la médecine du travail et les psychologues. Dans la structure et dans son usage elle est donc réellement proche des agents pour prévenir, accompagner, ou encore solutionner un mal-être au travail.

« Anticiper, faire comprendre à chaque agent que la prise de conscience d’un risque éventuel réduit les aléas de l’approximation… »

Parvenir à mettre en place toutes ces pistes a demandé un travail de longue haleine souligne l’auteur. « Il a fallu un an d’interviews, d’analyses de plusieurs dizaines de documents comme des journaux internes de collectivités, pour qu’il voie le jour. Il s’insère donc dans une démarche empirique et très concrète. » Par ses conseils et les pistes de travail qu’il préconise, ce guide apporte effectivement un nouvel angle de vue en matière de communication interne. La dimension stratégique est mise en avant, ce n’est pas une simple listing d’outil et de leur fonction. Elle est donc susceptible de résoudre des problèmes de dysfonctionnement auxquels la collectivité peut être confrontée et par ricochet  l »exécutif. Fabrice Jobard conclut qu’ « en plus des communicants et des DRH, il serait souhaitable que les élus aussi puissent le lire. Pour être crédible, visible, et ne plus passer pour le parent pauvre des collectivités, la communication interne doit s’inscrire formellement dans l’agenda politique.  »

illustrator cs6 download mac

2 Commentaires

  • Leon dit :

    N’est-il pas « choquant » d’amputer la communication de sa dimension interne ? Il est assez surprenant je trouve la placer du côté des médecins du travail…

  • [...] Pour cela la communication interne va être le process à développer. Renforcer la cohésion, solutionner le mal-être au travail, faire prendre conscience des risques éventuels afin de les anticiper, voici les conclusions atteintes dans communication interne : nouveaux enjeux. [...]