L’Abbé Pierre ? "D’accord mais pas dans ma cour !"

L’Abbé Pierre? « D’accord mais pas dans ma cour ! » L’Abbé Pierre ? « Ce nom devrait être réservé aux catégories qui en ont besoin. Nous n’habitons pas une cité HLM ! Au prix où nous avons payé nos maisons, nous méritons mieux ». De la com’ territoriale aux blogs et grands médias, tout le monde parle de cette affaire, sur un ton oscillant entre moquerie et indignation. Et pour cause… Une rue sans nom, d’une vingtaine de maisons bâties, dans une petite ville quelque part en Gironde : Lesparre. Le 22 janvier, lorsque le maire décide de la baptiser « rue de l’Abbé Pierre », il n’imaginait pas provoquer une telle levée de bouclier de la part des riverains. Motif ? « Malgré toute l’estime que nous avons pour l’Abbé Pierre, ce nom devrait être réservé aux catégories qui en ont besoin et notre lotissement ne compte pas de cas sociaux » s’indignent les concitoyens. Et ceux-ci de renchérir : « Nous n’habitons pas une cité HLM. Donnez ce nom à vos centres sociaux. Au prix où nous avons payé nos maisons, nous méritons mieux ». Quand on est con, on est con Drôle de mentalité. Toujours selon ces sympathiques habitants de la « capitale du Médoc« , le nom aurait même pu dissuader d’éventuels futurs acquéreurs car leur bien aurait été dévalué. Saluons le maire de Lesparre, qui n’est pas revenu sur cette décision votée en Conseil municipal : « Je leur propose, s’ils préfèrent, la rue Pinochet » En guise de conclusion, un petit air de Brassens ?   J’ leur adresse à tous un message, Le temps ne fait rien à l’affaire, Quand on est con, on est con, Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père, Quand on est con, on est con, Entre vous, plus de controverses, Cons caducs ou cons débutants, Petits cons d’la dernière averse, Vieux cons des neiges d’antan Voir aussi La chronique de RTL Voir aussi L’article de Libération Voir aussi « Les baffes qui se perdent » de Bernard Béguin Vote des lecteurs sur blog-territorial.com   Cliquez pour envoyer un commentaire audio     Votez pour cet article sur  

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn