Chirac : "Ne composez jamais avec l’extrémisme"

Chirac : « Ne composez jamais avec l’extrémisme » Dans un discours empreint d’émotion, Jacques Chirac a annoncé qu’il mettrait fin en mai prochain à douze années de présidence… mais pas à une carrière politique longue de plus de quarante ans. Hors tout débat politique, une page de l’Histoire se tourne, en mots et en images. Disposé à servir son pays « d’une manière différente », Jacques Chirac a, dans une vraie « déclaration d’amour aux Français », tiré sa révérence en livrant cinq recommandations qui marqueront les mémoires. Parmi elles : Ne composez jamais avec l’extrémisme, le racisme ou le rejet de l’autre. Dans notre histoire, l’extrémisme a déjà failli nous conduire à l’abîme. C’est un poison. Il divise. Il pervertit, il détruit tout. Tout, dans l’âme de la France, dit non à l’extrémisme. A noter que Jean-Marie Le Pen s’est félicité de perdre en la personne de Jacques Chirac « son meilleur ennemi »… ADIEU DE CHIRAC         Vote des lecteurs blog-territorial.com Cliquez pour envoyer un commentaire audio

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

2 pensées sur “Chirac : "Ne composez jamais avec l’extrémisme"

  • 12 mars 2007 à 6 h 30 min
    Permalink

    Dommage qu’en 12 ans et plus, notre Chirac n’ait pas mis en oeuvre ses idées qui sont loin d’être inintéressantes, vis à vis de la fracture sociale, du capitalisme spéculatif, de l’intégration des personnes en difficultés, du rayonnement d’une nation dont le monde ne peut faire l’épargne.
    Dommage dommage….
    Grand homme politique certes, mais pas grand homme d’état. Il ne laissera pas une trace indélébile dans l’histoire de notre pays.

    • 12 mars 2007 à 1 h 28 min
      Permalink

      Selon Le Pen toujours, Chirac était "le plus mauvais président de la Ve République".  Pour François Hollande, son bilan depuis 1995 "ne l’autorisait pas à briguer un nouveau mandat". La liste des réactions politiques à cette allocution est longue…

      Alors, chacun commentera le bilan présidentiel par le prisme de son camp politique… mais c’est tout sauf l’objet de l’article !

Commentaires fermés.