Blog professionnel, associatif et citoyen : trois expériences

 Blog pro, associatif et citoyen : trois expériences par Dominique Paulin   Lorsqu’en juillet 2005 j’ai créé à la demande d’un élu de la mairie de Fontaine un blog pour un habitant de la ville qui partait à Pékin apprendre le chinois dans le but de se faire accréditer pour les JO de 2008, je ne pensais pas avoir mis les mains dans une machine infernale. Aujourd’hui je gère 9 blogs (5 personnels et 4 professionnels), avec autant d’expériences et de réussites différentes. Un Fontainois à Pékin est mon premier blog et, sans aucun doute, pour un coup d’essai, c’est un coup de maître – ceci dit sans forfanterie. Mais cela n’aurait pu être possible sans Olivier le Clouërec qui, de Pékin, fait vivre le blog de manière incroyable. Il a surtout très vite vu le nombre de commentaires augmenter de manière exponentielle et cela continue. Ils viennent de partout : de France bien sûr, mais aussi de Chine, de la part de Chinois ou de la communauté française qui habite la Chine. Voir le blog "Un Fontainois à Pékin" Fort de ce succès, j’ai imaginé, en tant que webmaster de mon club de tennis, transformer en septembre 2005 le site Internet du club en blog, afin de donner la parole aux adhérents. Tout ce qui était sur le site a été transféré sur ce blog : photos, petits logiciels gratuits à télécharger… Celui-ci a même été agrémenté de petites vidéos, techniques ou d’images de champions réalisant des coups extraordinaires (pour faire rêver les joueurs lambda comme moi). Et là je dois avouer que cette expérience est un échec pur et simple. Sans doute attendais-je trop, du moins autant de retours que celui d’Olivier. Mais j’avais oublié une chose : pourquoi s’approprieraient-ils le blog alors qu’il ne participent pas ou très peu aux animations que nous mettons en place au sein du club ? Donc, en accord avec le reste des membres du conseil d’administration du club, les commentaires et trackbacks ont été fermés depuis fin janvier. Il est ainsi redevenu un site d’information. Un nouvel outil d’utilité municipale L’ouverture de Mon Saint-Egrève, blog local citoyen et indépendant, fin novembre 2006, en collaboration avec Olivier (alias Weetabix), part d’une autre démarche. Nous avons collaboré quasiment depuis son ouverture sur Greblog|Mon Grenoble, et il nous a semblé pertinent de créer un blog permettant aux habitants de Saint-Egrève de réagir à l’actualité propre de la commune. Voir le blog Mon Saint-Egrève Et dès le début, ce nouvel outil a été reconnu "d’utilité municipale" aussi bien par la municipalité en place, que par l’opposition ou d’autres blogueurs politique comme Richard Cazenave. La rencontre avec madame le Maire pendant laquelle nous avons clairement exposé nos motivations (avoir un esprit critique dans les deux sens du terme, offrir des informations aux citoyens) a été prépondérante dans le lancement. A tel point que pour un article consacré aux blogs qui doit être publié dans le journal municipal de mars le service communication de la mairie m’a contacté pour une interview. Les réactions sont très vite arrivées et en dehors d’un ou deux "trolls", les commentaires rentrent dans le cadre de la citoyenneté avec lancement de débat et discussion. Le nombre de commentaires sera forcément moins important qu’un blog comme Greblog, qui touche une population de 160 000 habitants ou La Piquouse de Rappel &agra
ve; Chartres (40 000 habitants), alors que Mon Saint-Egrève ne touche que 15 000 âmes. Une réussite, un échec et une progression Donc en définitive, trois blogs différents pour trois expériences différentes. Une vraie réussite pour un journal de voyage avec une gestion par deux personnes à 10 000 km de distance qui n’est pas toujours évidente (décalage horaire oblige), un vrai échec pour un blog associatif redevenu simple site d’information au bout d’un an et demi, un début de progression intéressante après seulement trois mois d’existence pour un blog citoyen d’une commune de moyenne importance. Trop de blogmasters se regardent le nombril La réussite ou non d’un blog est sujette à deux facteurs : ce que le blogmaster en fait et comment il le fait vivre, mais aussi et surtout ce que les lecteurs en font. Trop de blogmasters se regardent le nombril et oublient que ce sont leurs "blogonautes" qui font vivre leur blog. C’est peut-être pour avoir oublié ce précepte qu’il y a un échec sur les trois expériences présentées. ___________________________ NDLR à Dominique : pas un mot sur les Mots d’Icy et les autres ? Vivement la suite alors.  Les blogs de la ville de Fontaine rateThis_url= »http://www.blog-territorial.fr/article-5914303.html »; rateThis_mask= » »; Vote des lecteurs sur blog-territorial.com              Cliquez pour envoyer un commentaire audio Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

6 pensées sur “Blog professionnel, associatif et citoyen : trois expériences

  • 7 mars 2007 à 0 h 36 min
    Permalink

    ta conclusion résume bien la blogosphère….
    de "journal intime", le blog est devenu vecteur de communication…
    mais certains, lecteurs comme blogmasters, oublient ce "mélange"…
    Quand le rédacteur dit JE, les lecteurs peuvent se sentir exclus alors qu’il est tout à fait légitime que le rédacteur parle de lui puisque c’est sob blog…à contrario, le blog , pour marcher , ne doit pas etre un concentré d’égocentrisme !

    Et c’est cet égocentrisme qui a fait,je pense, du tort, à ton blog sur le tennis…car toi tu penses beacuoup aux autres mais les autres ne pensent pas assez à …toi !

    Car, pour finir, tu as oublié d’un excellent blog que tu tiens http://lesmotsdicy.free.fr qui est le reflet de tes envies, de tes humeurs…

    Au plaisir de te lire, et de travailler avec toi encore longtemps !

    • 7 mars 2007 à 5 h 19 min
      Permalink

      Effectivement, entre l’égocentrisme des uns et les autres qui refusent de voir le blog comme un outil de publication d’information à part entière pour le placer au même niveau que celui de Chipie Choupette*, la blogosphère a encore du chemin à faire avant d’être prise aux sérieux.

      Il semble quand même (et heureusement) que cette conclusion pleine de bon sens soit "intuitivement" perçue par les internautes qui savent faire la différence entre les uns et les autres.

      _____________

      (*) Et pour le plaisir d’en rire :

  • 7 mars 2007 à 0 h 57 min
    Permalink

    Merci Weetabix pour ton commentaire. Et pour tes compliments.
    Quand tu parles d’égocentrisme, je vois bien de qui tu veux parler.
    Quant à mon blog perso Les Mots d’Icy, je n’en parle pas ici car cela ne rentre pas dans le cadre de cet article.
    Mais pourquoi pas dans un prochain article, puisque Franck et toi avez envie que j’en parle. Cela pourrait être : Confidences d’un blogueur fou!
    Promis, j’y réfléchis.
    J’espère qu’on travaillera encore longtemps ensemble sur MonSaint-Egrève.

    A bientôt.

    • 7 mars 2007 à 5 h 31 min
      Permalink

      Compliments réitérés !

      Quant au Mots d’Icy, c’est bien la preuve qu’un blog peut être personnel sans être pour autant égocentrique. Alors vivement ces prochaines Confidences.

      Par contre, la rédaction aimerait bien quelques précisions. "Quand tu parles d’égocentrisme, je vois bien de qui tu veux parler."… vous en avez trop dit ou pas assez, alors donnez des noms ! :o) Allez, au moins un petit indice : y a-t-il une histoire de papauté derrière tout cela ou point du tout ?

  • 7 mars 2007 à 0 h 28 min
    Permalink

    Désolé Franck, mais c’est un code entre Weetabix et moi.
    La papauté (la c’est juste entre vous et moi) n’y est pour rien.
    Si vous êtes sage, vous le saurez un jour mais en aparté 😉

    • 8 mars 2007 à 1 h 34 min
      Permalink

      Pas de problème, j’ai le respect des secrets d’alcôve ! Mais c’est promis : je resterai sage 🙂

Commentaires fermés.