Pour ceux qui ont toujours rêvé de voler…

  Pour ceux qui ont toujours rêvé de voler… par Benjamin Merabti   Voir la France comme si vous étiez sur orbite, c’est désormais chose possible. Deux cents ans après le photographe français Nadar qui utilisait un ballon pour réaliser les premières photographies de la Terre vue du ciel, différents sites permettent de survoler un territoire à travers des photos aériennes précises.   Google Earth Peu après le lancement de "Google Earth" qui présente une ballade aérienne de notre belle planète, l’Institut géographique national (IGN) a lancé, le 23 juin dernier, "Géoportail". Offrant une précision supérieure à son concurrent américain – avec des détails de 50 cm, ce site du service public permet à chacun de choisir sur la Toile sa maison de vacances, son futur restaurant ou tout simplement reconnaître son toit parmi les autres. Les internautes n’auront que l’embarras du choix pour survoler la métropole ainsi que les territoires d’Outre-Mer : plus de 40 000 clichés photographiques sont à leur disposition.   Signe que l’attente était particulièrement forte autour de ces représentations du territoire en 2D – la 3D arrivera début 2007 -, Institut Géographique National le site "Géoportail" a été rapidement saturé quelques minutes après sa mise en ligne. Peu préparé à une telle frénésie, l’Institut géographique national a donc été victime de son succès. On retrouve l’engouement connu autour des célèbres paysages "vus du ciel" chers au photographe Yann Arthus Bertrand.     A travers ce nouveau site public, les internautes pourront avoir accès à des photos d’archives et voir l’évolution de leur quartier, des années 90 à nos jours. On peut y localiser ses amis, sa famille et retrouver des lieux de mémoire, et ainsi recréer des liens que l’on croyait perdus à tout jamais. Comme le disait si bien Montaigne dans ses Essais, "l’amitié se nourrit de communication".   Géoportail Dans son effort de modernisation, l’Etat a donc compris tout l’intérêt qu’avaient les internautes pour ces ballades virtuelles. Administrations, établissements publics et collectivités territoriales… tous ont offert leurs services pour alimenter la base d’informations publiques, le "Géocatalogue", qui mêlera données géographiques et thématiques (urbanisme, tourisme, culture…). "Géoportail" s’avère également être un outil fort efficace dans la prévention des zones à risque, données appréciables pour un professionnel ou un particulier qui souhaite s’installer.     Fondation Internet Nouvelle Génération Cependant, comme le rappelle Daniel Kaplan, délégué général de la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING), la carte (numérique) ne fait pas essentiellement le territoire. Derrière ces beaux paysages en 2D, il reste encore des territoires inconnus. Les photos seules ne peuvent traduire l’atmosphère d’un village ou l’ambiance festive d’une feria à Nîmes. Ces cartes ne sont, en effet, que des abstractions qui transforment la réalité.   Au contraire, d’autres estiment, comme le sociologue Alain Gras, que "la carte est le territoire depuis l’invention du vol aux instruments dans les années trente". Ainsi, un pilote d’avion se sert de ses instruments numériques pour se diriger vers sa destination. Regarder le territoire à travers le cockpit ne l’aidera pas à se guider. L’Internet accompagne et accélère les transformations urbaines (télésurveillance…). "La carte est le territoire" est un des thèmes de réflexion de la première journée "Villes 2.0", co-organisée par la FING, qui se tiendra le 6 novembre prochain à la mairie de Paris. rateThis_url= »http://www.blog-territorial.fr/article-4136773.html »; rateThis_mask= » »; < /script> Customer Reviews at eShopperForum.com              Cliquez pour envoyer un commentaire audio Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn