Paris Riots : Piège à journalistes

  Paris Riots : Piège à journalistes par Franck Confino   C’est Loïc Le Meur qui avait relayé en premier l’existence de Paris Riots sur son blog, en précisant qu’il n’avait pas testé le jeu. Le post avait suscité un grand nombre de réactions « à chaud » et commentaires indignés. Puis, lorsque Fabrice Jobard aborda le sujet à son tour, l’idée nous est venue d’aller plus loin. Histoire du « plus grand pied de nez aux médias du XXIe siècle »…   Si le sujet sort du cadre « territorial », ce cas d’étude reste très révélateur et riche d’enseignements : on ne contrôle pas ce que dit la presse… surtout quand elle ne comprend pas – ou ne veut pas comprendre – ce qu’on a cherché à dire ! « La récupération ne connaît pas de limites » : c’est par ces mots que Saïd Mahrane débute son article dans Le Point (15 juin 2006, n°1761, page 12) en parlant de Paris Riots. Le journaliste ne croyait pas si bien dire : en tombant dans un piège vraiment grossier, il allait lui-même démontrer que, s’il y a bien une chose qui ne connaît pas de limites, c’est la récupération médiatique !   Cliquez pour agrandir l'image « Depuis quelques jours, un site Internet propose à ses visiteurs le téléchargement d’un jeu vidéo s’inspirant des émeutes de l’automne dernier, "le plus grand conflit du XXIe siècle"… Son nom : Paris Riots. », écrit Saïd Mahrane. « Le plus grand conflit du XXIe siècle… c’est tellement absurde que je ne pensais pas qu’on puisse le prendre au pied de la lettre, commente l’auteur avec un sourire désabusé. Si on y réfléchit deux secondes, le XXIe siècle n’a que cinq ans : c’est donc risible ! »   Pourtant le journaliste du Point en rajoute dans le pathos : « le joueur plonge dans une certaine réalité de la "guerre" des banlieues. "Combattez le mal du côté des bons", "Défendez votre camp de l’ennemi", "Pas de paix, pas de rémission, il n’y a que la guerre", peut-on lire sur l’écran, l’ensemble habillé d’une musique anxiogène. ». Cliquez pour agrandir l'image Après tout, qui ne s’est jamais fait piéger par un hoax ? Mais là où Saïd Mahrane se fourvoie totalement, c’est en étayant son propos de phrases telles que « L’ennemi désigné est un jeune incendiaire basané en tenue de sport ». Car, dans Paris Riots, les « ennemis » sont invisibles. L’auteur du jeu explique : « Je n’ai fait que traduire le "spectacle médiatique" de l’automne dernier sur un autre medium. A la télé, la caméra était toujours derrière des policiers sans jamais montrer "d’ennemi". Dans le jeu, c’est pareil : on garde le même point de vue. Je ne sais pas qui sont les émeutiers, donc c’est simple : il n’y en a pas !  Dans cette « guerre » il y a d’un côté une armée présentée – la police, structurée et ordonnée – et de l’autre : rien. » Cliquez pour agrandir l'image Dans un flash d’information, un autre journaliste de France Bleue annonce : « Entre récupération et apologie de la violence, un jeu vidéo fait scandale. Téléchargeable gratuitement sur Internet, il met les joueurs dans la peau de policiers chargés de réprimer les émeutes de banlieue. Les policiers, justement, se disent indignés ». Facilité du « raccourci journalistique » : on cherche cette fois à occulter la dénonciation médiatique pour mettre en porte-à-faux le jeu et la police. Pourquoi s’indignerait-on lorsqu’un jeu place le joueur dans la peau d’un policier… alors qu’un des jeux les plus vendus chez les jeunes (GTA III) nous met dans la peau de braqueurs et autres bandits de rue ? « Dans beaucoup de jeux vidéo on joue le gangster, on évolue dans le milieu de la pègre et on casse du flic. Ce n’est même pas ma position qui chagrine le public, c’est le sujet. Il ne faut pas parler des émeutes en banlieues,
ça a l’air tabou. » conclut l’auteur. Sylvain Gaillard Plus d’une personne sera surprise en découvrant qui est en réalité « ce mystérieux Michel K. » dont Le Point n’a pas pris la peine de diffuser le droit de réponse. Pour blog-territorial, l’auteur tombe le masque et l’on découvre, non pas un hystérique au crâne rasé comme l’avait fantasmé une certaine presse, mais un jeune étudiant « bien sous tous rapports », fraîchement diplômé des Beaux Arts et nommé Sylvain Gaillard !   « J’ai reçu beaucoup de lettres d’insultes. On m’a fait passer pour un raciste, un membre du Front National, alors que mon projet est à prendre au 36e degré ! », confie Sylvain. Alors, quel est le sens de cet Objet Ludique Non Identifié qui se targue d’être « le jeu officiel des émeutes de Paris » ? Paris Riots n’est en réalité qu’un terrain de réflexion et d’opinion.   Cliquez pour agrandir l'image Reprenant le moteur 3D de Medal Of Honor Allied Assault, Paris Riots peut ainsi s’installer comme simple «patch » de votre jeu de guerre favori. Sauf que les soldats alliés sont des policiers armés de flashball, et qu’en guise de plages de Normandie, vous débarquerez cette fois dans les alentours de Clichy-sous-Bois ! «Le monde entier a vu Paris à travers cette vision des médias. Et je trouvais qu’il y avait, dans cette mise en scène médiatique, un vrai mimétisme avec les images du Débarquement lors de la Seconde Guerre mondiale.» Un jeu réellement « jouable » mais qui n’a jamais eu vocation à être commercialisé. Son côté « amateur » permet à l’auteur de faire passer librement ses idées… et de se moquer librement des médias, qu’il remercie sur son site (mode ironique « on ») : « Je fais un remerciement spécial aux medias qui pour moi ont participé à la diffusion et à la création de cette guerre. Sans eux Paris Riots n’aurait jamais existé… »   Cliquez pour agrandir l'image Et de reprendre plus sérieusement : « C’est évidemment cette récupération médiatique, que je dénonce à travers Paris Riots, qu’il ne faut surtout pas prendre au premier degré. Mais je n’ai aucun message politique anti-policier ou anti-jeune de banlieue. Ce qui m’intéresse c’est de faire réfléchir, de susciter la réaction. » Pour ce qui est de susciter la réaction, le pari est gagné ! ILS EN PARLENT – LE BUZZ : Voir aussi Fabrice Jobard : "Paris Riots, le scoop"   Voir aussi France Blogs : "Quand les grands journaux dérapent, ce son les blogs qui les rattrapent" Voir aussi Docteur Web : Blogosphère et journalisme" Voir aussi We make money not art (ANGLAIS) Voir aussi Game over ES (ESPAGNOL)        rateThis_url= »http://www.blog-territorial.fr/article-3191595.html »; rateThis_mask= » »; Customer Reviews at eShopperForum.com              Cliquez pour envoyer un commentaire audio Votez pour cet article sur "Fuzz !"

Partager
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

43 pensées sur “Paris Riots : Piège à journalistes

  • 4 juillet 2006 à 2 h 06 min
    Permalink

    Salut à tous,

    Je partage parfaîtement le point de vue de Sylvain Gaillard quant au terrorisme intellectuel que répandent les médias. D’autant que le combat est en général plutôt illégal et qu’il est toujours plus facile d’enfoncer un jeune artiste-programmeur parce qu’il met le doigt sur un sujet "sensible" ou "tabous" comme tu l’as dit plus haut.

    En un mot: ras le bol du prêt à penser. Ca me rappelle une phrase qu’a repris un scientifique français maintes fois discrédité par les médias car dérangeant: "Pensez par vous-même, sinon d’autres le feront à votre place". Or faire passer pour un facho un étudiant qui ne fait que traduire en 3d ce qu’on a suivi sur nos TV pendant des semaines est un peu fort de café…
    Il ne faut pas oublier aussi qu’il y a du boulot derrière tout ça, celui d’un artiste  technicien.
    Par ailleurs, je ne m’avance pas trop, mais je ne pense pas que des journalistes français aient traîté Paul Verhoeven de facho lorsqu’il réalisait "Starship Troopers".  Soyons honnêtes: le 2nd degré ne tue pas, encore faut-il le saisir et ne pas imposer de censures ou de tabous.

    Une réflexion personnelle cependant: je doute que ce MOD ("MODification" du jeu Medal Of Honnor) ait un effet bénéfique sur tous les jeunes casseurs qui, comme cela avait été le cas à cause des médias, se voient gagner de l’importance.
    C’est plus ou moins ce qui s’est passé lorsque les médias affichaient le nombre quotidien de voitures brulées, tel un score à GTA.

    Hormis ce détail, je suis curieux de voir ce que va donner ce MOD.

    Pour conclure, les chiens aboieront toujours lorsque la caravanne passera. Tiens-nous au  courant quand elle arrive à destination 🙂

  • 4 juillet 2006 à 4 h 01 min
    Permalink

    Enorme !

    Tiens je viens de voir que Morpheus et Monsieur Territoires avaient déjà prêché la bonne parole chez Loïc Le Meur ! D’ailleurs ce scoop a encore plus de saveur à la lecture des commentaires qui ont été laissés sur son blog. J’hésite entre rire et pleurer après la lecture consternante du jus de ces cerveaux terre à terre !

    Comme une certaine Viviane qui ne se contente pas de tomber dans le panneau, mais prend sa plume pour écrire à la presse, au président du Parti socialiste et aurait sûrement également mis le Pape en copie si elle en avait eu l’adresse. Mais le meilleur : qu’est-ce qui est révoltant pour cette Viviane ? Elle ne s’attaque pas au jeu, non (trop dangereux; on ne sait jamais si un émeutier venait en bas de chez elle!) mais elle s’en prend vivement à Loïc Le Meur pour le crime commis d’avoir signalé l’existence du jeu ! Surréaliste ! Extrait :

    "Monsieur le Premier Secrétaire [elle écrit à François Hollande]

    Nos concitoyens seraient inquiets d?apprendre que le parti politique dont vous tenez les rênes se targue d?accréditer ? au titre de l?ouverture à cette nouvelle expression de la démocratie que sont les blogs ? le blog de Monsieur Loïc le Meur.

    Je me permets à toutes fins utiles de vous signaler que le propriétaire de ce blog y fait une apologie à peine déguisée de la violence dans les cités en faisant la promo d?un jeu, Paris Riots, qui offre à ses fans de revivre le climat des dernières émeutes.

    Je vous joins une saisie écran imprimée par mes soins de sa détestable initiative."

    => si la vie des élus ne doit pas être facile tous les jours, leurs directeurs de cabinet doivent quand même bien se marrer ;o))

    • 4 juillet 2006 à 0 h 32 min
      Permalink

      Ce courrier est en effet assez édifiant… comme beaucoup de commentaires !
      Mais heureusement pour Loïc, il lui reste quelques lecteurs éclairés : 

      "C’est assez bandant intellectuellement de voir les réactions à propos de ce jeu (et aux propos du jeu)
      Un jeu ou une provocation visant à démontrer la faiblesse de nos média vis à vis du pouvoir (policier et politique en place) ?
      Comme pour comprendre la TV, s’arrêter aux images est incomplet puisque par définition elles mentent (une image n’est pas un fait mais un propos visuel interprétable par sa culture à soi).
      A contrario, si on s’intéresse aux textes écrits planqués dans les écrans et dans le jeu, on comprend vite l’intention de Michel Kast, l’auteur du "jeu" :
      En rajouter une couche sur le délire médiatique à propos de ces événements et ainsi les dénoncer ; Utiliser un moyen actuel, devenu commun : le jeu vidéo, devenu un des média, pour appuyer ou ça fait mal : Notre faculté à ne pas comprendre que ce qui choque n’est pas la forme mais le fond, et que souvent la forme est utilisée pour cacher le fond : les médias disent les mots d’ordre sociaux, pas les faits (voir Deleuze) et pour citer un autre philo/socio-logue, je nomme McLuan :" Le média, c’est le message"
      Traduction : on en apprend plus sur le support qui nous transmet "l’info" que sur le fait rapporté.
      Et puis la vraie question : le second degré, c’est une faculté intellectuelle de gauche ou de droite, hein ??
      Signé Garden Cruel, le vieux de ma vieille."

  • 4 juillet 2006 à 9 h 44 min
    Permalink

    T’es encore plus dur que moi Eric ! :op
    Mais en effet ce serait très drôle si ce n’était pas à fois tragique !
    ça dépasse le politiquement correcte, le "bien pensant" est celui qui pave l’enfer… et en mon sens est très dangereux…
    Une autre forme d’extrémisme…

    Ceci dit si je me suis interrogée sur le sens de ce jeu quand j’en ai entendu parler, je n’ai jamais oser émettre un jugement avant de l’avoir vu ! Je voulais surtout connaître les motivations des créateurs. Je ne m’attendais pas à celle là et je la trouve excellente !! Et ça marche ! Du CQFD dans son état pur ! :op

    L’infographiste 3D a bien raison, "Pensez par vous-même, sinon d’autres le feront à votre place".

    On voit ce que ça donne… :o/

    • 4 juillet 2006 à 2 h 37 min
      Permalink

      Infographiste 3D : rien de pire en effet que le prêt-à-penser journalistique… qui atteint son paroxysme lorsque le journaliste ne prend pas la peine de vérifier ses sources ! Cela devient même une forme de totalitarisme lorsque la personne incriminée se voit refuser un droit de réponse parfaitement légitime. Concernant Le Point, qui est en dehors de cela un média sérieux et fiable : l’erreur est humaine… mais maintenant qu’ils sont prévenus (nous avons pris soin de leur transmettre l’article), voyons comment ils vont réagir… ou pas. 

      Quant à la phrase "pensez par vous-même, sinon d’autres le feront à votre place", rendons à César ce qui appartient à Jean-Pierre Petit !

      Morpheus : nous avons également été étonnés en voyant pour la première fois ce jeu, mais comme vous, comme Loïc Le Meur ou Fabrice Jobard nous nous sommes bien gardés d’émettre un jugement. Pourquoi des journalistes, en revanche, se sont-ils empressés d’écrire un "papier" orienté alors qu’ils n’avaient pas plus d’info ?

  • 4 juillet 2006 à 2 h 39 min
    Permalink

    Etrange ce qu’on peut faire avec un bon article
    (et celui ci en est un)

    Oui Loic Le Meur n’a jamais loupé une occasion pour en rajouter à propos de la violence
    comme tel autre de son entourage  qui n’a jamais diffusé sur son blog d’autre vidéo sur la France (entre des vue de plages pour touristes) que celle d’une agression dans le métro.

    Dans sa critique constante de la France
    LLM utilise , sans aucune distance, ces photos de vitrines cassées (CPE, avec la légende "la solution tout brûler") ou de jeux faisant allusion à des évènements violents et douloureux.

    Cela, en plus du fait qu’un blog où l’on ne répond pas aux commentaires, (DSK l’a bien écouté et singé) n’est plus un blog,
    fait que je ne remets plus guère les pieds chez celui qui a fait dire à Nicolas Sarkozy "en politique, personne ne m’a jamais aidé, personne ne m’a jamais tendu la main"

    Quelqu’un qui parvient à podcaster celui qu’il déclare être son ami, en lui faisant dire (du fait de son inconsistance comme interlocuteur) des tas de trucs susceptibles d’être utilisés contre lui (NS s’est carément mis à grimper aux rideaux à la façon du hitler de Chaplin)
    comme cela par exemple  http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/31/49/audio/jaimefaire.mp3

    Luc Comeau-Montasse

    du fagot des Nombreux

    • 5 juillet 2006 à 0 h 32 min
      Permalink

      Il faut dire que l’absence totale de modération (et par "modération" il faut entendre animation du débat et pas simplement validation d’un commentaire) chez LLM (tiens, on ne connaissait pas son petit surnom dans la blogosphère) nous laisse également perplexe… manque de temps ou "mode de gestion" choisi de son blog ?

      Dans un post comme celui là, c’est le cas de le dire, on allume la mèche et on laisse s’embraser… sans finalement jamais se mouiller. Parfois on se demande même s’il lit vraiment toutes les réponses…

      Quoi qu’il en soit, avec un peu de recul, ces flots de commentaires sont une mine d’informations pour les sociologues : et leur lecture complète (bonne chance!) a, comme le dit l’un des derniers intervenants, quelque chose "d’intellectuellement bandant".

      Par pure curiosité, qui est cet "autre de son entourage" ? Qu’on puisse jouer les commères ;o)

  • 5 juillet 2006 à 0 h 07 min
    Permalink

    Pour répondre à Infographiste 3D à propos de Starship trooper:

    Si Paul Verhoeven c’est fait traité de « militariste » par certaines critiques dès ça sortie (je ne peux vous donner de sources sur ceux qui ont dis cela, je ne me rappelle plus.)
    Dans cette société les gens s’arrêtent sur les images, cette vitesse d’informations qui n’est finalement pas très fiable. Prenons le temps je pense, de réflechir, de comprendre et de finalement juger. (les étapes ne sont pas à griller). Il y a une sorte de mode dans laquelle on vit qui nous demande d’apporter un jugement automatiquement. Et la plupart du temps, le jugement est apporté sans justification de cause, et le plus vite possible pour avoir l’exclusivité de parler de cela en premier.

    Traiter Sylvain Gaillard de facho est vraiment une marque de manque de réflexion. Son jeu montre bien dans quel monde médiatique on vit.

    • 5 juillet 2006 à 0 h 47 min
      Permalink

      Nous n’avions pas relevé mais vous avez entièrement raison : Paul Verhoeven s’est bien fait traiter de facho à la sortie du film !

      Cet "arrêt sur images" (clin d’oeil à l’excellente émission télévisuelle) est effectivement plus que nécessaire ! Mais n’est-ce pas le rôle des journalistes ? ("normalement"!) Que veut dire "avoir une carte de presse" lorsqu’on recopie à toute hâte une dépêche ou une information dont a parlé un média conccurrent sans prendre le temps du décryptage et de la vérification des sources ? Sans mettre tous les journalistes dans le même sac… le décryptage "Paris Riots" suscite tout de même une certaine interrogation !

  • 5 juillet 2006 à 1 h 11 min
    Permalink

    ça fait plaisir de retrouver le bateleur ici :o)
    Comment ça rien à voir avec l’article ??
    Peut-être ! :op

    • 5 juillet 2006 à 7 h 28 min
      Permalink

      Point du tout : faites comme chez vous !
      Et les enfants, ça va ? ;o)

  • 5 juillet 2006 à 5 h 29 min
    Permalink

    Tu me trouves dur, Morpheus ? Vraiment ? Si je l’avais été, j’aurais écrit que la lecture sociologique des commentaires d’un post de Loïc Le Meur ressemble à l’étude bactériologique d’un vomissoir dans la fête de la bière à Munich !!!

    J’approuve totalement Jérôme Granget qui parle de mode du "jugement automatique" : certains commentent pour commenter et cela leur donne le sentiment d’exister ! Mieux : commenter chez LLM c’est avoir l’impression de "briller en société" !!

    Manque de temps ou mode de gestion choisi ? Les deux mon capitaine, à mon avis ! Ou plutôt conséquence normale d’un "blog- alibi"…

    Je suis totalement d’accord avec Le Bateleur qui parle "d’inconsistance" pour LLM : je dirai même "irresponsabilité" après  la publication de tels commentaires sans la moindre réaction ou rectification ! Moralité : on peut être un très bon patron d’une plateforme de blogs et un piètre blogueur…

    • 5 juillet 2006 à 7 h 35 min
      Permalink

      Merci Eric mais n’en jetez plus ! C’était la saint Loïc aujourd’hui ? On ne nous avait pas prévenus ;o)

      Plus sérieusement, ne nous trompons pas de procès… si procès il y a et pour employer des grands mots, il ne s’agit pas ici de juger "LLM" par contumace mais de réhabiliter Sylvain Gaillard !

  • 6 juillet 2006 à 0 h 33 min
    Permalink

    Je viens de découvrir "l’affaire" et je tombe des nues… sans jeu de mots, un très mauvais point pour Le Point !!

  • 6 juillet 2006 à 1 h 52 min
    Permalink

    Le Point, un journal sérieux et fiable ????

    Ah ah ah  ah ah !

    Sérieux et fiable dans la sphère qui est la sienne, oui : celle du pouvoir et de sa périphérie. Pas ailleurs, lma preuve !

    Ce jeu sort de ce cercle avec violence. Il est critiqué, en retour, avec une violence redoublée parce qu’il est,  par essence pervers,  reprenant tout ce que nous avons DEJA vu sur nos écran, en direct-live chers téléspectateurs terrorisés. Vouloir transformer en jeu des images consensuelles dirigées contre une certaine partie de la société, nous montre à voir le travail intellectuel fait par tous ces journalistes, preneurs d’images, de sons, traiteurs d’informations et décideurs finaux qui ont tous participé à la mystification tendant à renvoyer hors du monde normal tous ces jeunes pas franchement blancs qui ont un accent perceptible. En 33 nous avions nos juifs, en 06 nous avons nos rappeurs banlieusards.

    Un jeu nous donne à voir ce que font nos concepteurs de l’information : diriger la colère de la foule contre les exclus du travail et pas contre les patrons voyous ?

    Qu’il meure !

  • 6 juillet 2006 à 4 h 58 min
    Permalink

    Bonjour,

    Content de voir que cela suscite des réactions.
    Alors oui je suis forcement content de voir une critique positive de mon projet , mais c’est surtout de voir une vraie critique de personnes qui ont vu le projet entier, et qui ne sont pas arrêté au début du projet, ou qui ne se sont pas jeté sur « l’information » comme le point la fait. J’accepte les critiques que se soit bon ou mauvais (j’ai conscience que mon projet n’est sûrement pas parfait mais j’aime avoir des critiques fondé et pas simplement « t’es un con », ou « t’est un facho »!).

    En tout cas je tiens à préciser que se sont les « grands journaux » apparemment qui se jettent le plus vite sur l’info, et qui par enchaînement mettent 5 minutes pour faire leur article, histoire d’être les premiers.
    (Il y a eu tout de même Ecran de libération qui est sortit avec un article sur Parisriots la semaine dernière, et on peut voir que les auteurs ont pris du temps pour connaître mes propos. Libération est un journal que je respect.).

    En attendant c’est hallucinant de voir comment des journaux tombent dans le panneau. Mon but dans mon projet n’a pas été de piéger, mais de créer une double vision entre ce que l’on peut voir, ce que l’on nous promet (avec le site et l’introduction du jeu) et ce que l’on a (avec le jeu). C’est ce qu’on a put voir avec ce que les journaux nous on « proposé » au journal de 20h et ce qui a été.
    Et là on peut voir des journalistes qui s’arrêtent au générique. On peut réellement voir que nous sommes dans une société de l’images, d’informations rapides, donc pas forcement de fiabilité (et là avec Parisriots on peut le voir.).

    En tout cas avec mon projet j’essaye d’amener de la réflexion chez les gens, et pas de penser à leur place. J’essaye d’amener une vision. Je suis pas sûr que de penser à la place des gens les fasse vraiment réagir (surtout avec une méthode de pensée très standardisé). C’est une mode de critiquer, pas de réagir.

    C’est « marrant » mais moi dans les informations ce que je recherche c’est la qualité, et finalement la qualité je la trouve dans les petits journaux ou site internet indépendant. En gros, les « gros de l’information » se feront plus entendre même s’il n’ont pas grand chose à dire. C’est assez rageant, et là j’en viens d’en faire les frais.

    Voilà en tout cas je ravi de voir que mon projet puisse susciter le débat, et que certains aillent jusqu’au bout pour apporter leur jugement. Et navrant de voir comment les médias traitent des informations.

  • 6 juillet 2006 à 6 h 05 min
    Permalink

    Merci pour ces élcaircissements.
    Pour ma part j’ai toujours pensé que le travail de S. Gaillard était bien réalisé en vue de provoquer une reflexion.
    Quant à la qualité de l’information disponible… c’est synonyme de temps passé à la filtrer pour se faire son opinion.
    Enfin cela fait longtemps que LLM ne fait plus partie de mon agrégateur RSS. A sa décharge et le connaissant je pense qu’il pêche plus par manque de temps qu’autre chose. Mais c’est un autre débat.

  • 7 juillet 2006 à 2 h 01 min
    Permalink

    Pour une fois, pas de réponse individuelle, afin de ne pas "penser à la place des gens" comme le rappelle Sylvain ! Chacun se fera l’opinion qu »il voudra sur une situation clairement résumée ici. Comme le conseille France-Blog : relayez leur article autour de vous !

    Merci Sylvain pour ta confiance et ce nouvel éclairage, qui confirme que tu n »as jamais cherché à leurrer ton monde ! Nous n’avions pas connaissance de l »article de Libération… mais savions en revanche que le blogueur Docteur Web n »était pas "tombé dans le panneau" !

  • 7 juillet 2006 à 8 h 18 min
    Permalink

    Tiens marrant! J’avais entendu parlé de Parisriots. J’avais survolé cette info sur le net, sans vraiment en penser grand chose. Mais là ça me semble clair. ET c’est vrai qui y a vraiment un gros problème d’infos dans nos médias, ou plutôt un problème de désinformations. Bonjour, l’objectivité quand même!

  • 27 juillet 2006 à 1 h 50 min
    Permalink

    « La récupération ne connaît pas de limites »


    "
    …Le journaliste ne croyait pas si bien dire : en tombant dans un piège vraiment grossier…"
    Piège grossier, c’est un bien gros mot quand même, le site ressemble vraiment à une initiative d’individu(s) d’extrême droite (le thème, l’ironie sur les médias, la référence "au plus grand conflit" du XXIe s,etc), ou alors d’autres crétins, et il y a vraiment pas grand chose qui permet de le contredire sur le site (en fait moi, j’ai rien trouvé).

    "Le plus grand conflit du XXIe siècle… c’est tellement absurde que je ne pensais pas qu’on puisse le prendre au pied de la lettre".
    Y a un thème récurrent ces derniers temps, c’est le "choc des civilisations", qui est censé être le grand conflit de ce siècle, et les émeutes d’octobre et novembre, en sont l’une des manifestations (avec le 11/09, la guerre en Irak,…) d’après des analystes plutôt très à droite. Dans le contexte, c’est pas du tout absurde ou illogique. Désolé.

    "Car, dans Paris Riot, les « ennemis » sont invisibles."
    "Je ne sais pas qui sont les émeutiers, donc c’est simple : il n’y en a pas ! "
    Si si, on les voit! Les deux trailers et les fonds d’écrans nous les montrent: ce sont des jeunes, basannés, en survet’, et pas autre chose.
    Et si on les voit pas dans le jeu proprement dit, c’est peut-être tout simplement parce que "le jeu est en cours de développement", comme indiqué sur le site.

    "Facilité du « raccourci journalistique » "
    Il est où le raccourci journalistique?


    "on cherche cette fois à occulter la dénonciation médiatique pour mettre en porte-à-faux le jeu et la police."Déjà la dénonciation médiatique est pas le sujet principal du site. Le site parle du jeu où on joue le rôle de policiers dans un évènement sensible et récent. C’est pas anodin et heureusement que des policers (indivdu(s)?, syndicats?, officiels?) réagissent quand on réduit leur job à aller buter des gens.
    Je suppose qu’on trouve la dénonciation dans la partie support. Mais ces remerciements, ça peut être de l’ironie vis-à-vis de ceux qui disent que la violence dans les banlieues est une invention des médias…(et ça colle alors avec une récup d’extrême droite).

    Pourquoi s’indignerait-on lorsqu’un jeu place le joueur dans la peau d’un policier… alors qu’un des jeux les plus vendus chez les jeunes (GTA III) nous met dans la peau de braqueurs et autres bandits de rue ?
    C’est vrai, GTA n’a jamais eu comme reproche d’être un jeu violent, ou d’avoir pour héros un bandit.

    « Le monde entier a vu Paris à travers cette vision des médias. Et je trouvais qu’il y avait, dans cette mise en scène, un vrai mimétisme avec la seconde guerre mondiale. »
    Je vois pas où est le mimétisme avec la seconde guerre mondiale en particulier, quelqu’un peut détailler?

    sinon je trouve l’initiative limite et completement ratée, ça manque aussi méchament de justifications valables….triste

    • 27 juillet 2006 à 1 h 46 min
      Permalink

      Pas d’amalgame SVP : le thème du "choc des civilisations" n’a même pas été abordé dans Paris Riots… Et il serait tout de même hasardeux de mettre les émeutes de l’hiver dernier "dans le même sac" que le 11 septembre !

      Pour le reste, nous ne le répéterons jamais assez : libre à chacun d’en penser ce qu’il veut et de donner son opinion…

      D’autant qu’entre le message que l’on veut faire passer et la façon dont chacun le perçoit en fonction de sa propre grille d’analyse… c’est bien tout le problème de la communication !

  • 27 juillet 2006 à 8 h 57 min
    Permalink

    Alors le site ressemble à une initiative d’individu d’extrême droite.
    Je ne comprend pas vos argumentations. Le fait de parler de ce thème amène selon vous l’extrême droite. Je comprend maintenant pourquoi les gens ne veulent pas parler des émeutes de banlieues. Moralité, faut pas en parler, tabou!
    Et puis vous avez raison faut pas en parler, on peut dire que le gouvernement à trouver des solutions pour ce problème… (ironie).
    Et donc si je suis votre logique, le fait d’ironiser sur les médias (« le plus grand conflit du XXIème siècle ») fait de moi un fasciste d’extrême droite. L’ironie n’a pas été inventé par l’extrême droite à ce que je sache.
    Quand l’extrême droite s’accapare quelque chose (comme Jeanne d’arc par exemple) il aime bien mettre fièrement son nom et le montre en gros. A votre avis, si ce jeu était l’acte de personne d’extrême droite penseriez vous qu’il jouerait sur l’ambiguïté? Non ils afficheraient haut et fort leur initiative (et mettraient sûrement un logo FN sur le site.) Ces gens d’extrême droite ont trop de fierté pour ce cacher (voir la fête de Jeanne d’arc et tout l’attroupement du FN).
    L’ironie sur les médias peut être un moyen d’expression (ou dans suivant votre logique jamais utiliser l’ironie.)
    Peut on traité les guignols de l’info sur canal de membres d’extrême droite? Pourtant c’est ce qu’ils font, ils utilisent la caricature, l’ironie sur les médias pour amener un point de vue, tenter d’amener une réflexion sur un sujet traité dans les médias. (ils ont même caricaturés les policiers et jeunes de banlieues pendant les émeutes.)
    Donc suivant votre logique les auteurs des guignols de l’info, ou charlie hebdo sont des personnes d’extrême droite.

    -« Le plus grand conflit du XXIe siècle… c’est tellement absurde que je ne pensais pas qu’on puisse le prendre au pied de la lettre ».
    Ca n’a aucun rapport avec le choc des civilisations, et personnes n’en à parlé ici (comme le dis monsieur blog-territorial).
    Non, ce qui est absurde la dedans c’est le manque de logique de certaines personnes face à cette phrase. Comment cela peut il être le plus grand conflit du XXIème si nous sommes en 2006. Ca ne peut être que de l’ironie. C’est ce manque de logique qui est absurde de la part des gens, qui ne voient pas que le 21ème siècle vient à pêne de commencer.
    Est ce que vous ne voyez toujours pas l’ironie si j’annonçais que le blog de trucmuche serait le meilleur blog des deux siècle à venir?

    -« Je ne sais pas qui sont les émeutiers, donc c’est simple : il n’y en a pas ! « 
    Vous êtes sûr de les avoir vu, parce que là je viens de rejouer à la démo et je ne vois toujours rien.
    Vous dites que vous les voyez dans les trailers et les fonds d’écran. Ceci ne sont que des images ou vidéo pris à la télé, elles ne sont donc pas les miennes. (j’ai juste monté des films sans trucages, et ajouté des musiques.) Dans ce cas ce n’est pas moi qu’il faut contacter mais la télévision. J’ ai seulement repris ces images. Ce n’est donc pas moi qui est designé ces « ennemis » (le point dit le contraire par manque d’infos, ou par manque d’initiative à vouloir avoir ces infos.)
    Les jeunes de banlieues c’est vous qui les voyez parce que vous les avez vu dans la presse et à la télévision.
    Et comme vous le dites, on voit ces jeunes dans les trailers et les wall papers, et non dans le jeu. J’ai voulu faire un travail sur ce qu’on promet et ce que l’on a, un travail sur la couverture et sur son contenu, exactement comme les médias l’ont fait:
    ce qu’ils ont pu annoncer et ce qui c’est passé en banlieues (comme à pu le faire LEPOINT, qui se sont vraiment planté sur leur critique non fondée, à propos de Paris riots).

    -« Et si on les voit pas dans le jeu proprement dit, c’est peut-être tout simplement parce que « le jeu est en cours de développement », comme indiqué sur le site. »
    Cela ne sert à rien de synthétiser sur ce que vous venez de dire . Vous ne pouvez pas fonder votre argumentation sur une hypothèse. Vous avez ici une démo, basez vous sur ce que vous avez devant vous. Pour l’instant nous avons cette démo, et parlons de cette démo.

    -« Facilité du « raccourci journalistique » « 
    Il est où le raccourci journalistique? »
    Le raccourci il est ici: http://www.lepoint.fr/sommaire.html
    Le point et d’autre journaux ce sont permis de critiquer paris riots sans avoir testé le projet entier, en l’occurrence le jeu. Ils ont prôné l’idée que les ennemis « désigné » étaient des jeunes basanés en survet. C’est faux, il n’y a pas « d’ennemis » dans Parisriots. Cela prouve bien que le point à jeter un coup d’oeil rapide au projet, et on jeter une critique rapide non fondée sur leur site. Favoriser la rapidité d’information plutôt que la qualité d’information, démontre bien d’un raccourci journalistique de la part de le point.
    Le raccourci journalistique c’est de ne pas regarder le projet dans sa totalité et de quand même apporter une critique. Jugeriez vous un film par sa bande annonce? ou en ayant vu les 5 première minutes?
    Non. Grand nombre de films ont été salement amoché à cause de bande annonce médiocre alors qu’ils sont des vrai chef d’oeuvre.
    Comme quoi la bande annonce n’est pas toujours révélatrice du contenu.

    -« (…)réagissent quand on réduit leur job à aller buter des gens. »
    Où avez vous vu que Parisriots prônait l’idée que le but des policiers était de « buter » des gens comme vous le dites? Est ce que le seul faite de voir un policier ou même de jouer un policier permet de dire cela? Dans le jeu Medal of honor le joueur joue un américain. Peut on dire alors que le but d’un soldat américain est de « buter »? Je ne crois pas.
    Et à titre indicatif j’ai le soutien de la part d’une brigade de police pour ce projet. Ils m’ont dis que les policiers indignés sont les « haut » policiers qui ne mettent pas le pied dehors.
    Je leur ai demandé: Vous sentez vous insulté par le jeu parisriots?
    Ils m’on répondu: « Non. LE but du jeu aurait été de jouer des émeutiers pour tuer des policiers, nous nous serions sentis insulter. Pas là. »
    Si vous trouvez que policier veut dire « buter », vous avez un problème d’interprétation, et je n’ai rien avoir la dedans.
    Dans le jeu on voit la police dans un camion; briefing (aucun dialogue familier pour éviter de tomber dans la caricature); ils débarquent; utilisent des stratégies de formations; avancent; fin de la démo. Où est l’insulte la dedans?

    -« suppose qu’on trouve la dénonciation dans la partie support. Mais ces remerciements, ça peut être de l’ironie vis-à-vis de ceux qui disent que la violence dans les banlieues est une invention des médias…(et ça colle alors avec une récup d’extrême droite). »
    Alors là aussi vous théorisez. Vous n’avez aucune argumentation.
    Comment vous pouvez être certain que c’est le FN qui est derrière cela si vous théorisez. Comment voulez vous que l’on discute si vous vous basez sur des « peut être ».
    Et puis avec cette logique on peut voit le FN partout.
    De plus dans parisriots je n’essaye pas de dire que la violence n’a pas existé (dur de la caché vu l’ampleur des émeutes) mais plutôt qu’elle a été « gonflée » par les médias. C’est le but de la caricature. C’est pour cela que j’ai « gonflé » encore plus de manière ironique pour démontré de l’absurdité des médias vis a vis de ces événements. Je ne vois pas comment vous avez put en conclure cela.

    -« C’est vrai, GTA n’a jamais eu comme reproche d’être un jeu violent, ou d’avoir pour héros un bandit. »
    Alors vous, vous ne suivez pas l’actualité. Dès sa sortie ce
    jeu à fait un scandale, certes ce ne fut pas le premier jeu à caractère violent mais il fut bizarrement accueillit. Le jeu n’a pas été interdit à la vente mais a été interdit au moins de 18 ans. Il fut même interdit dans certains pays (comme l’australie par exemple.). De plus une fonctionnalité caché dans GTA san andreas (mod hot coffee caché dans le jeu) fut perdre beaucoup d’argent à RockStar (créateur du jeu). Ils ont du même faire retiré de la vente ces première versions de GTA. Alors GTA n’a jamais eu le reproche d’être violent…? Je n’est plus rien à dire la dessus, je crois que tout est dis.

    -« Je vois pas où est le mimétisme avec la seconde guerre mondiale en particulier, quelqu’un peut détailler? »
    Les médias ont annoncé le problème des émeutes comme une guerre. Alors pourquoi? Comme d’habitude les médias ont tourné cette événement en du sensationnel et rien d’autre. Ils ont traduit cela de manière manichéiste: deux camp très distinct: les bons d’un coté et les mauvais de l’autre. Alors bons parce que la caméra à toujours été derrière la police et rarement derrière les jeunes de banlieues. Cela en fait des bons vu qu’on les voit et qu’on les écoute, comparé aux jeunes de banlieues que l’on voit moins, ou de loin. Les médias ont choisi leur camp.
    Alors mimétisme avec la second guerre mondial? Je dirais plutôt qu’il y a un mimétisme entre ce que les médias nous annonce et un jeu vidéo de second guerre mondial. Soit je me suis planté pendant l’interview en oubliant de dire « jeu » de second guerre mondial, soit l’auteur de ce blog à oublié de la mettre.
    La recette d’un jeu vidéo de second guerre mondial et la recette des médias ce situe presque au même endroit: sensationnel, manichéisme, et montage à l’américaine, type film d’action.

    Désolé mais je ne comprend pas ce que vous essayez de me prouvez.
    En quoi cela fait de moi un membre d’extrême droite?

    • 28 juillet 2006 à 0 h 54 min
      Permalink

      Mazette !

      Nous ne savons pas si Lulu sera convaincu mais on ne pourra pas dire qu’il sera reparti avec ses questions !

      Donc qu’on adhère ou pas à la démarche de l’auteur et à ses choix "artistiques", personne ne pourra lui reprocher une intention de "leurrer son monde". La morale de l’histoire pourrait simplement être : soyez vigilants à l’avenir dans les rédactions presse… lorsque vous émettez un avis orienté sur une "oeuvre" que vous n’avez en réalité pas vue (jeu, film ou livre etc.).

      Encore merci d’avoir pris le temps nécessaire à cette longue clarification des choses, Sylvain… et le débat reste ouvert ! 

  • 17 août 2006 à 0 h 40 min
    Permalink

    Un vrai mimétisme avec la seconde guerre mondiale ?!

    C’est un peu idiot comme comparaison… ou alors il faut développer car la seconde guerre mondiale c’est quand même pas rien. Où sont les camps de concentration ? Le génocide ? La collaboration ? L’Etat qui en détruit un autre ? L’engagement international d’autres nations dans la bataille ?

    Si c’est juste l’aspect bataille qui sert de point de comparaison ça me semble un peu léger et maladroit

  • 20 août 2006 à 0 h 16 min
    Permalink

    « Un vrai mimétisme avec la seconde guerre mondiale ?! »

    Je me suis déjà prononcé plus en haut sur cette phrase. Lisez attentivement les explications déjà fournies si vous en voulez, afin d’éviter de se répéter.

    Donc comme je l’avais dis précédemment:
    « Un vrai mimétisme avec la seconde guerre mondiale ?! »
    Alors soit c’est une erreur de ma part lors de l’interview avec l’auteur de cet article, soit c’est une erreur de rédaction de l’auteur.

    Je disais qu’il y avait un mimétisme entre ce que la télévision avait annoncé sur les problèmes d’émeutes de banlieues et une guerre.
    ET je dis bien un mimétisme avec ce que les médias ont annoncés. Je n’ai jamais dis que les problèmes de banlieues étaient une guerre ou y ressemblaient.

    De plus on peut trouver qu’une chose ressemble à une autre sans qu’elle est exactement le même aspect. Le jeu vidéo « Medal of honor » ressemble à la second guerre mondial, pourtant il n’y a ni camp de concentration, ni collaboration, ni génocide…etc

    Pour finir, je ne dis pas ça de façon agressive mais, lisez correctement les explications déjà fournies s’il vous plaît, ça évite donc de ce répéter et de transformer la discussion en capharnaüm où chacun apporter sa réflexion sans prendre la peine de lire celle des autres.

    Merci

    • 20 août 2006 à 6 h 36 min
      Permalink

      Feng, nul n’était mieux placé que l’auteur pour vous répondre ! Et comme le suggère Sylvain : "pay attention please" :p

      >> Alors soit c’est une erreur de ma part lors de l’interview avec l’auteur de cet article, soit c’est une erreur de rédaction de l’auteur.
      Sincèrement aucune idée. Une chose est sûre : c’était clair pour l’auteur du jeu comme celui de l’article… mais pour éviter toute ambiguité la phrase vient d’être ainsi reformulée : "
      Et je trouvais qu’il y avait, dans cette mise en scène médiatique, un vrai mimétisme avec les images du Débarquement lors de la Seconde Guerre mondiale."

                                                                                                                                  

      1) A signaler, un nouveau lien sur un site loin d’être méconnu : We-make-money-not-art.

      2) Et pour que l’article gagne encore en visibilité, merci de voter pour lui sur Fuzz ! (NB : nous parlerons très bientôt de ce site pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore…) 

  • 23 septembre 2006 à 2 h 30 min
    Permalink

    Une fois de plus, on a la preuve que la banlieue (attention, pas la chic, la pourrie, celle des pauvres et des tordues) est le lieu de tous les fantasmes, surtout les plus basiques et les plus imbéciles.

    Eh bien, oui, la banlieue déborde, elle que l’on voudrait cacher (en périphérie par exemple), elle dont on ne voudrait pas entendre parler parce qu’elle est comme un furoncle.

    D’un autre côté, elle est bien pratique, parcequ’elle permet de véhiculer la haine (dans les deux sens).

    Du coup, je vous recommande le livre de Rodolphe Bléger, Aux Larmes Sauvageons, publié en 2005 aux Editions Erinnyes (http://www.r-innyes.org) : c’est de la balle !

     

  • 5 novembre 2006 à 2 h 44 min
    Permalink

    Je partage le point de vue de Saïd Mahrane du Point, ce jeu est vraiment de mauvais goût… L’auteur du jeu est le grand gagnant car la preuve on en parle….

  • 19 février 2007 à 3 h 40 min
    Permalink

    Oui… comme vous dites…
    la vie des élus ne doit pas être facile tous les jours
    et leurs dircab doivent se mordre les doigts d’avoir accrédité tel ou tel blog bien en vue comme celui de LLM
    au nom de l’ouverture à ce nouveau mode d’expression citoyenne

    et de constater des mois plus tard que le blog en question roule pour leur adversaire (sourire)

    • 19 février 2007 à 4 h 56 min
      Permalink

      Certes, leur vie est loin d’être facile… mais quel rapport avec cet article, chère Viviane ?

      > "leurs dircab doivent se mordre les doigts d’avoir accrédité tel ou tel blog bien en vue comme celui de LLM (…) et de constater des mois plus tard que le blog en question roule pour leur adversaire (sourire)"

      Là, encore – et ce n’est pas faute d’avoir cherché – pouvez vous nous préciser ce à quoi vous faites allusion ?

  • 19 février 2007 à 5 h 25 min
    Permalink

    Le rapport avec cet article?

    Qu’il faut tout autant se méfier des gros médias que des petits bloggueurs (sourire)
    y compris lorsqu’ils font la promo de jeux vidéos soi-disant " critiques" envers le traitement de l’actualité par les gros médias.

    Vous vous êtes focalisés les uns et les autres sur la lettre que j’avais écrite alors à François Hollande, ( vos propos à ce sujets sont ici même plus que désobligeants) , mais peu importe, je n’aime pas les polémiques et vous laisse votre vocabulaire ;o).

    Vous est-il venu une seconde à l’idée que vos concitoyens puissent trouver inquiétant que de plus en plus de politiques, au lieu d’être sur le terrain à faire leur boulot d’élus, ce pour quoi ils sont payés,  s’appuient d’une manière fort démagogique sur des estafettes aussi … inconsistantes que  LLMeur?

    Ma lettre d’alors à François Hollande – dont vous ignorez si apr hasard je ne le connais pas personnellement (ce qui est le cas) n’avait pour objet que de le mettre en garde publiquement contre certaines stars de la blogosphère,  et en particulier ce personnage dont la suite nous a montré l’habileté à retourner sa veste et rouler pour le grand manitou des flics.

    Dans cette histoire, me concernant,  le jeu vidéo n’était  qu’épiphénomène ayant permis à son concepteur de se faire connaître au terme de ses études et à LLM   de faire un coup médiatique .

    La dépendance des politiques à l’audimat leur fait commettre bien des erreurs, accréditer un LLM en a été une de la part de Hollande. Je me garderai bien de mettre en garde sarko contre ses mauvaises fréquentations.

     Il se trouve que j’avais réagi alors à propos de cette vidéo qui – me semble t-il – ne laissera pas grande traces dans l’histoire du jeu vidéo autre que celle de son mini scandale franco-franchouillard.
    J’aurais pu interpeller Hollande sur la quasi totalité des articles de LLM ( si j’ose appeler cela articles) et lui demander s’il ne se sentait pas franchement ridicule de donner son accréditation à un tel pantin.

    Nous sommes entrés hélas dans une ère où la qualité se mesure à l’aune du quantitatif…

    • 19 février 2007 à 0 h 33 min
      Permalink

      Ah, d’accord… il fallait déjà faire le lien entre ce commentaire d’Eric qui date de juillet 2006 et vous !

      Ensuite, nous ne ferons pas ici le procès de LLM, qui a déjà suffisamment de détracteurs et d’adorateurs… mais il vous suffira de nous lire pour comprendre que nous avons une approche radicalement différente du blog ! Ce sujet est un exemple flagrant : l’un fait un coup médiatique, laisse le feu prendre dans les commentaires, mais ne se mouille pas pour donner son avis… l’autre ne fait que son travail de vérification des sources (deux clics suffisent) et découvre un "scoop". Cherchez l’erreur 🙂

      Enfin, pour tout le reste… c’est donc à Eric que vous adressiez ? Il vous répondra s’il le souhaite mais il serait bon d’accepter la critique à partir du moment où vous entrez débat… Et quand vous écrivez "vous vous êtes focalisés les uns et les autres", à qui d’autre faites vous allusion ? Qui sont ces "uns et ces autres" ? Qui focalise à part vous ?

  • 19 février 2007 à 5 h 31 min
    Permalink

    accessoirement  cette phrase est un procès d’intention:

    Mais le meilleur : qu’est-ce qui est révoltant pour cette Viviane ? Elle ne s’attaque pas au jeu, non (trop dangereux; on ne sait jamais si un émeutier venait en bas de chez elle!) mais elle s’en prend vivement à Loïc Le Meur pour le crime commis d’avoir signalé l’existence du jeu ! Surréaliste !

    Accessoirement encore, ma fille a été défigurée pendant les émeutes, à Bordeaux, tempes et nez enfoncés, vertèbres déplacées, cognée par trois " émeutiers", en incapacité pendant trois mois d’aller suivre ses cours à la fac, une année perdue.

    Bonne journée.

  • 19 février 2007 à 8 h 09 min
    Permalink

    Pourquoi raviver cette fausse querelle ?

    Ici il n’est pas question de politique partisane…
    On peut (doit) citer une personne légitimement si elle a eu la primeur de l’information.
    On peut commenter des commentaires, surtout si l’on est commentateur… Eric a donné son opinion, elle lui appartient, et ce serait un procès d’intention que de l’attribuer exclusivement à blog-territorial.
    Maintenant, l’usage d’Internet n’est pas anodin… et il existe une réelle exposition à la controverse. A chacun ses convictions et ses idées, aussi faut-il être prêt à les voir discutées, contrecarrées, mises à mal et tournées au ridicule hors contexte.
    Il n’a jamais été question de dire qu’il ne s’est absolument rien passé, mais il y a une grande marge à la guerre civile annoncée…
    Vous m’en voyez désolée pour votre fille.
    Je ne suis pas sûre que, partie prenante, il soit judicieux de raviver cette histoire en ces termes.
    Bon courage à vous.

  • 19 février 2007 à 9 h 38 min
    Permalink

    Vous savez, je suis tombée tout à fait par hasard sur votre site qui est mis en lien sur le blog d’un mien ami,
    il se trouve qu’en l’explorant j’ai trouvé ce fil et ai eu la surprise de lire mon nom cité en des termes pas très… agréables ;o) par l’un de vos commentateurs.( mais c’est la règle du jeu, sur la toile les gens se défoulent, souvent derrière des pseudos, il se trouve que j’écris depuis toujours sous mon patronyme, cela évite de dire tout et n’importe quoi….)

    j’ai donc usé avec retard de mon droit de réponse et vous ne m’en voudrez pas.

    Etant partie prenante dans cette affaire j’ai cependant été amenée à relativiser l’accident arrivé à ma fille, avec un réel souci de dédramatiser auprès d’elle qui était très profondément choquée (et on le comprend…) ces incidents de banlieues, par ailleurs  exacerbés par les médias aux fins que l’on sait aussi bien à gauche qu’à droite.

    Je ne pouvais donc qu’être indignée de voir jeter de l’huile sur un  feu en voie d’éteignement alors même que la première des énergies devrait être consacrée à la résolution des problèmes. je n’ai pas le sentiment que la parution et la publicité faite à ce jeu vidéo et aux médias qui en ont colporté (au sens ancien du colportage) l’existence ait servi profondément la cause des banlieues..

    D’autre part , comme je l’ai dit plus haut, il y a réel danger pour la démocratie si ceux qui nous représentent ( ou s’y essaient du moins) se reposent sans un minimum de précautions sur la chaine virtuelle, sur le pâssage de relai informatif que constituent les blogs. Tout peut y être dit, tout y est il vrai et à tout le moins vérifiable ou fondé?

    Je trouvais dommage que Monsieur Hollande se commette, comme le fait sarko depuis,  grand bien lui fasse, à accréditer cette force citoyenne que serait LLM et sa horde de groupies. Restons des êtres raisonnables, la vraie vie, ce ne sont pas les forums de ceci ou de cela. Je me suis suffisamment battue `
    Pour une éthique de la fin de vie
    et 
    l’école de la république

    (  ces deux liens seront accessibles du dehors  et pour ce qui concerne le deuxième qui conduit à la home page de Michel Delord, , descendre un peu dans la page à gauche)
    pour savoir que les vrais combats demandent des années de travail et ne reposent pas sur des coups médiatiques. Les problèmes des banlieues ne seront pas résolus par la mise en avant d’un jeu sans intérêt et la boursouflure narcissique de LLM.

    Soyez assurée que je ne tiens pas du tout votre blog pour responsable de quoique ce soit, c’était juste une mise au point (sourire) sans jeu de maux.
    d’ailleurs, je reviendrai vous lire avec plaisir, tout ce qui peut contribuer à la mise en réseau des énergies m’interesse.

    Bien à vous,

    Viviane Lamarlère

    • 19 février 2007 à 0 h 48 min
      Permalink

      NB : Viviane, vous aviez déjà laissé un premier message sur ce blog il y a quelques semaines, mais vous avez dû oublier et cela n’a aucune importance 🙂

      Le débat revient de manière récurrente sur ce fil, car il se trouve que c’était le billet le plus lu en 2006 et, aujourd’hui encore, l’un des plus lus. Allez savoir pourquoi !? Mais sachez que nous n’intervenons plus sur le "fond" du débat : pour nous, tout a été dit !

      A bientôt, donc… maintenant que vous nous avez mis dans vos favoris 🙂

  • 19 février 2007 à 0 h 00 min
    Permalink

    Dans ce contexte, je comprends que vous usiez de votre droit de réponse, et vous avez bien fait. :o)

    Tout comme vous faites bien de souligner qu’en aucun cas, il ne faille oublier que rien n’est acquis et que toute information se doit d’être vérifiée.

    Saluons alors, cet ami qui sûrement, n’aura de cesse de nous avertir des supplices de la garde-à-vue ! ;o)

    Au plaisir de vous lire.

    • 19 février 2007 à 1 h 43 min
      Permalink

      >> Saluons alors, cet ami qui sûrement, n’aura de cesse de nous avertir des supplices de la garde-à-vue ! ;o)

      Ah, on vient enfin de comprendre…  pas sûr que tout le monde ait le décodeur, en revanche 🙂 Juste une chose : mais comment sais-tu tout cela, Isabelle ?

  • 19 février 2007 à 0 h 54 min
    Permalink

    je n’ai pas souvenir d’avoir laissé un message ici, mais si vous le dites (sourire)
    oui
    merci à l’Ami ;o) aux yeux ouverts
    intelligence en eveil
    sensibilité je n’ose dire …

    • 19 février 2007 à 1 h 38 min
      Permalink

      Il nous avait semblé mais on se trompe peut-être… quoi qu’il en soit merci à l’ami qui vous a fait découvrir blog-territorial… il est certain qu’il vous veut du bien 🙂

  • 19 février 2007 à 2 h 02 min
    Permalink

    Le décodeur n’est pas nécessaire, Viviane l’a et c’est l’essentiel.
    Ensuite… Et bien, il y a des signes qui ne trompent pas…
    Et quand on connait Le Bateleur… même de manière tout à fait virtuelle… Les liens se font naturellement.

  • 19 février 2007 à 2 h 50 min
    Permalink

    (sourire)

    oui.

    le territoire du Poète
    c’est le corps
    c’est l’âme
    c’est la peau
    la vie.

    L’Ami explore en outre celui de  la pensée chatoyante bruits de soi
    échos qui nous dessinent


    pour revenir à LLM
    la critique que fait cet ami de ce pseudo" blog  (qui est en fait une
    " machine à ne pas réfléchir") j’y souscris. Totalement.
    Nous ne sommes, nous " scribouilleurs" qui mettons notre honneur quasiment à nous tenir hors champ des médias habituels, créatifs qui ne nous satisfaisons pas de copier coller des articles ou des infos pompées sur Yahoo ou Google, mais qui mettons au monde  au jour le jour, 
    nous ne sommes que  peu de choses, et pourtant… c’est de proximité en proximité que l’on peut faire bouger les lignes.

    Pour vous laisser sur une envie ( j’écoute en ce moment Ségolène et ses désirs d’avenir, elle ne se défend pas si mal sauf absence de chiffrage de ses propositions…)
    lisez ceci, La grande implosion ,
    une fois lu ce livre, on se dit que les articles à fort tirage, les blogs IN bientôt OUT, les jeu vidéo miniscandalous ne pèsent rien face aux désastres annoncés mais jamais entendus.

    Bien à vous, je vais dormir, merci Morphéus ;o))

Commentaires fermés.